publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La transpiration excessive des aisselles

Publié par : Clémentine Fitaire (15. juin 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

La transpiration excessive des aisselles, qui se manifeste parfois par des auréoles humides sous les bras, est le lot quotidien ou occasionnel de certains d'entre nous. Avec ces fortes témpératures le phénomène est courant. A lire les solutions pour s'en débarraser...

Transpirer, c'est normal. Le corps humain est recouvert de millions de glandes sudoripares sécrétant la sueur, en particulier au niveau des aisselles, du front, des pieds et des mains. La sudation est un processus physiologique essentiel : elle permet de réguler la température du corps et d'éliminer des sels minéraux.

Plusieurs facteurs peuvent déclencher la transpiration : l'élévation de la température (ce qui est nettement le plus fréquent), mais aussi le stress, la fièvre ou encore un dérèglement hormonal.

L'aisselle est une zone particulièrement pourvue en glandes sudoripares, sécrétant la sueur mais aussi des phéromones qui jouent un rôle particulier dans l'attraction sexuelle.
L'aisselle se situe au fond du pli sous le bras, peu aéré, endroit du corps où la transpiration macère, car elle ne peut pas s'évaporer. Cela explique que l'aisselle est une zone souvent humide et malodorante.

Cependant, ces mauvaises odeurs ne sont pas liées à la transpiration elle-même (qui est principalement constituée d'eau), mais à la macération de la sueur à la surface de la peau, une fois qu'elle entre en contact avec la flore microbienne qui recouvre l'épiderme.
Voici quelques explications et conseils pour lutter contre cette transpiration excessive des aisselles.


publicité