publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tremblements : quand faut-il s'inquiéter ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. juillet 2014)

© iStock

« Je tremble... j'ai peur que ça ne soit grave ! » Voilà ce que craignent les personnes qui se sentent moins sûrs avec leurs mains (ou parfois avec leurs jambes) en raison de tremblements.

Et pourtant, les tremblements, nous connaissons tous ça. Une émotion trop vive, un stress, un coup de froid ou un coup de fièvre, et notre corps se met à trembler. Tout cela est très normal. Physiologique. C'est quand le tremblement devient permanent qu'il peut devenir un véritable handicap.

Il faut d'abord analyser de quel type de tremblement il s'agit : tremblement d'action, tremblement de repos, ou tremblement d'attitude. Ensuite, il faut en déterminer la cause pour pouvoir la traiter.

Les tremblements sont des mouvements rythmiques, oscillatoires, autour d'une position d'équilibre, secondaires à l'alternance répétitive de contractions et de détentes musculaires. Voilà pour la définition classique.

Les tremblements sont plus précisément définis par :

  • leur fréquence : lent : 3 à 5 par seconde ; ou rapide : 6 à 12 par seconde.
  • leur rythme.
  • leur topographie : s'ils affectent plutôt le haut du corps (le cas le plus fréquent), les membres ou le bas du corps.
  • la circonstance de leur apparition : au repos, à l'action ou dans une certaine attitude.

Si des tremblements occasionnels sont donc un phénomène tout à fait normal : à quel moment faut-il agir ? Quand et qui consulter lorsque les tremblements deviennent inquiétant ?

Quelles sont les éventuelles causes des tremblements ? Une maladie grave peut-elle se cacher derrière ce symptôme ? Et quels sont les traitements dont on dispose pour y remédier ?

Dans notre article, nous allons tout vous dire !

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Neurologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Fourmillement dans les mains
> Mes mains tremblent : et si c'était la maladie du Parkinson ?
> Zoom sur les maladies neurologiques


publicité