publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Troubles des règles : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. février 2015)

Les troubles des règles peuvent avoir de différentes causes. Quelquefois les cycles sont irréguliers avec un retard de règles systématique de quelques jours, parfois les retards sont très importants, capricieux et les règles peuvent apparaître 2 ou 3 fois par an. Les troubles des règles signifient la plupart du temps une production d'hormones anormale.

Quand les règles sont absentes on parle d' aménorrhée. Devant une aménorrhée, il faut toujours penser à une grossesse. Les régimes amincissants, pauvres en graisses, l'anorexie, certains médicaments entraînent parfois un arrêt des règles. Mais d'autres causes sont possibles : quand ce trouble des règles survient, à commencer par un important amaigrissement... l'avis d'un médecin est nécessaire.

Les règles peuvent être peu abondantes ou très abondantes et durer des jours. Quand elles sont abondantes on parle de métrorragies.

Les saignements en dehors de la période des règles s'appellent des ménorragies.
Chez la jeune fille, les troubles des règles sont variables : elles peuvent être douloureuses, abondantes, irrégulières ; ces phénomènes cèdent souvent avec le temps mais il est possible de leur proposer la pilule pendant quelques mois pour régulariser les cycles et diminuer les douleurs abdominales.

Quelquefois, la puberté ne se fait pas, les règles n'apparaissent pas ; il est nécessaire de procéder à des examens complémentaires pour en rechercher la cause. On parle d'aménorrhée primaire.

Il arrive que des jeunes filles très sportives, qui pratique le sport de haut niveau, par exemple en classe de sport-études, deviennent pubères tardivement avec des règles qui apparaissent pour la première fois plus tard que la population générale.

Certaines pilules chez certaines jeunes filles et femme entraînent souvent des saignements entre les règles qu'on appelle « spotting », ils sont dus à une insuffisance hormonale ; le médecin peut proposer une autre pilule, dosée différemment en hormones.

De plus, à la fin d'une plaquette (pour les pilules prises pendant 21 jours), il apparaît un saignement, ce ne sont pas des vraies règles, les médecins parlent plutôt d' hémorragie de privation (d'hormones) due à l'arrêt de la pilule.

Chez les femmes adultes, les troubles des règles existent aussi. Ils peuvent aussi être dus à des troubles hormonaux ; si ces troubles sont chroniques, peu gênants, la femme s'en accommode, elle peut aussi prendre la pilule ou un autre traitement hormonal pour régulariser les cycles.

Lorsqu'une femme avait jusque-là des cycles normaux et que brutalement, tout se dérègle, il faut en rechercher des raisons hormonales : une grossesse quand apparaît une aménorrhée, une ménopause précoce si la femme est encore jeune, où les règles s'arrêtent aussi.

Il faut aussi penser à une grossesse extra-utérine où les règles peuvent ne plus avoir les caractéristiques habituelles, où des saignements peuvent apparaître à tout moment, sans rapport avec un cycle puisqu'il n'y en a plus.
En cas de règles douloureuses, il faut aussi penser parfois à une endométriose. L'endométriose correspond à l'emplacement anormal de muqueuse utérine, par exemple dans la cavité abdominale celle-ci ne peut pas être évacuée au moment des règles et provoque des douleurs.



publicité