publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trous de mémoire : Le témoignage d'un patient

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2011)

Le témoignage d'une patiente, Stéphanie, 35 ans.

Vous vous plaignez de troubles de la mémoire. Vous en connaissez la cause ?

Je crois, oui. J’ai arrêté l’alcool il y a six mois. Je n’ai jamais eu une super bonne mémoire. J’ai une espèce de mémoire sélective. Quand j’ai de gros problèmes, j’ai tendance à les oublier. Je suis euphorique, même dans les moments de grande catastrophe. Comme si mon cerveau voulait m’épargner...
On dit aussi qu’on boit pour oublier. C’est peut-être ce que j’ai fait pendant longtemps. C’est vrai qu’en buvant, il y a des soirées entières dont je ne me souvenais plus. Des grandes périodes de vide dans ma vie.

Et puis, il y a six mois, j’ai arrêté l’alcool. Mais, mon problème de mémoire continue. Au début, j’ai pensé que cela était dû aux médicaments. Mais non. Je ne pense pas. Et ça m’énerve. Je perds mes clés alors que je les ai dans la main. Je fais un tour sur moi et je ne sais plus où elles sont passées. On me dit quelque chose et je l’oublie directement. Je suis obligée de faire répéter. Alors, j’ai fini par en parler à mon médecin. Il m’a donné des petits trucs.

Et vous en êtes venue à bout ?

Cela va mieux. Ce n’est pas encore terrible. Je pense que je suis encore très stressée par l’arrêt de l’alcool. Toute mon énergie est mobilisée pour ça. C’est sûrement la même chose pour quelqu’un qui arrête de fumer. On ne pense qu’à ça. Donc, on oublie ses clés ou le nom des collègues. On ne peut pas tout faire en même temps. Mon médecin m’a donné des médicaments pour me calmer, déjà. Et des petits exercices. Je fais des jeux, des mots croisés, des jeux à la télé. J’essaie d’apprendre tout ce que je peux apprendre. J’essaie de retenir.
Et surtout, j’essaie de me reposer. C’est vrai qu’après une bonne nuit de sommeil, je suis moins étourdie. Je pense que tout est question de concentration. Parfois, tout ça me fait peur. Mais je ne pense pas avoir un Alzheimer à 35 ans.

>> Vous voulez réagir, apporter votre témoignage... Rendez-vous sur notre FORUM !


publicité