publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trous de mémoire : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2011)

Plusieurs circonstances ou maladies peuvent être la cause de trous de mémoire ou de troubles de la mémoire.

Il peut s’agir de simples coups de fatigue, de stress ou de déprime qui mobilisent l’énergie de votre cerveau, à d’autres endroits que la mémoire... Il peut s’agir de problèmes, de causes plus graves. Tout dépend du type de trouble.

> Les troubles attentionnels qui provoquent des trous de mémoire : ils sont liés - comme leur nom l’indique - à des défauts de l’attention. Un stress, une dépression peuvent en être la cause. Vous êtes surmené, fatigué et vous êtes moins attentif, aussi bien pour apprendre que pour vous souvenir.
Des médicaments, de type benzodiazépines ou morphiniques peuvent également provoquer des troubles de la mémoire.

> Une démence ou une affection neurologique peuvent être la cause de troubles de la mémoire. Ces trous de mémoire sont améliorés par l’« indiçage ». Vous n’arrivez pas à vous souvenir, mais, lorsque l’on vous présente un indice, le rappel mémoriel s’effectue. Ce type de troubles peut se rencontrer lors d’une maladie de Parkinson ou lors de démences.

> Les troubles de la mémoire dans le cas d’une maladie d'Alzheimer. Ces trous de mémoire ne sont pas améliorés par l’« indiçage ». C’est là que peut se faire un premier diagnostic de maladie d’Alzheimer.

La maladie d'Alzheimer

Autre cause éventuelle bien sûr : la maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative.
Son diagnostic se fait - entre autres - sur les troubles de la mémoire. Mais il ne s’agit pas de trous de mémoire ordinaires, du type « où ai-je bien pu fourrer mes clés ? ». Il s’agit de troubles massifs de la mémoire.

Ce sont les hippocampes du cerveau qui sont atteints, ces structures faites justement pour stocker les informations dont on veut se souvenir. Dans le cas d’une maladie d’Alzheimer, les trous de mémoire se répètent et sont prononcés. La personne ne reconnaît pas ses propres enfants, par exemple. Elle se souvient avoir eu trois fils, mais ne peut pas les reconnaître. La mémoire immédiate est touchée, celle des faits récents ou antérogrades, mais aussi la mémoire des faits anciens ou rétrogrades.

A ces troubles de la mémoire s’associent trois autres signes :
- l’ aphasie (le patient ne parvient plus à trouver le mot qui correspond à ce qu’il veut dire),
- l’apraxie (la maladresse, la difficulté à manipuler des objets usuels),
- l’agnosie (le patient ne reconnaît plus les objets ou les visages).
Rien à voir donc avec les trous de mémoire ordinaires.


publicité