publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trous de mémoire : Les étapes de la mémorisation

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2011)

Vous rencontrez un jeune homme. Plusieurs zones de votre cerveau vont être mises à contribution jusqu’à la mémorisation de son visage. Et cette mémorisation se fait selon pluseurs étapes. D’abord, il y aura la perception, puis l’intégration, et pour finir la mémorisation.

> La perception : vous allez le voir avec vos yeux. Ce sont donc les aires visuelles de votre cerveau, au plan occipital à l’arrière du cerveau, qui vont intervenir. Au cours de cette phase de perception, vous allez analyser l’image : un homme, jeune, aux cheveux bruns, aux yeux bleus, etc.

> L'intégration : c’est le moment où vous comprenez à quoi correspond l’image : un jeune homme sympathique, votre voisin de palier, un importun etc.

> La mémorisation : elle ne se fera que si vous en avez besoin. Si c’est juste quelqu’un que vous croisez et qui ne vous est pas nécessaire, d’une manière ou d’une autre, vous allez l’oublier tout de suite. La mémorisation se fera en fonction de l’émotion produite (un jeune homme séduisant ou... agaçant).
La mémorisation se fera, enfin, par le jeu de la répétition. S’il s’agit de votre voisin de palier, le fait de le voir tous les jours, vous aidera à vous souvenir de son visage.

Où ça dans le cerveau ?

La mémorisation s’effectue surtout dans les hippocampes. Les hippocampes sont deux petites structures situées à l'intérieur des lobes temporaux dont la mission est de mémoriser.

Mais plusieurs zones cérébrales sont activées lors du travail de mémorisation.
> S’il s’agit d’une image, le circuit passera par le lobe occipital.
> S’il s’agit d’un son, ce sera la zone pariétale.
> S’il s’agit d’une odeur, le lobe sous-frontal.
Mais, dans tous les cas, le stockage se fera au niveau des hippocampes.

Lors de la maladie d’Alzheimer, ce sont ces hippocampes qui sont lésés en premier. C’est la raison pour laquelle - entre autres symptômes - apparaissent des troubles de la mémoire.

Voilà comment s’effectue la mise en stockage d’une information. Cependant, lorsque vous avez un nom sur le bout de la langue et que vous cherchez à retrouver une information, c’est le circuit inverse qui doit être activé : le rappel.

Si l’on reprend l’exemple d’un jeune homme que l’on croise dans la rue, il peut s’agir de quelqu’un que vous connaissez mais dont vous ne vous souvenez pas tout de suite. Vous ne l’avez pas revu depuis longtemps, vous savez que vous le connaissez, mais, impossible de vous rappeler de qui il s’agit.

Qu’est-ce qui se passe alors dans votre cerveau ? L’« indiçage ». Un mot, un indice, suffira à réactiver votre mémoire. Votre cerveau a besoin d’une aide. Si le jeune homme vous dit le nom d’une ville où vous vous êtes connus, votre cerveau va associer la ville à l’image du jeune homme. Et tout revient.


publicité