publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Uriner souvent - pollakiurie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. juillet 2014)

Uriner souvent, aller faire pipi plus de dix fois par jour, voire plus, cela peut paraître bénin, mais en réalité, ça gâche la vie ! Surtout lorsque cette envie d'uriner souvent ne peut pas être maîtrisée et que l'on sait que cela va finir par une fuite dans la culotte.

Alors, c'est toute la qualité de vie qui est altérée. On est obligé d'y penser. Et l'on finit par ne penser qu'à ça au travail, chez les copains, pendant les loisirs. Résultat : on s'enferme, on déprime, ce qui ne règle rien. Alors, d'où viennent ces envies impérieuses d'uriner et comment en venir à bout ?

En terme médical, la pollakiurie signifie le fait d'uriner souvent.
Plus d'une personne sur trois souffre d' urgence mictionnelle. C'est-à-dire, concrètement, que plus d'une personne sur trois se trouve dans une situation de souffrance au quotidien. En effet, quand on doit aller uriner souvent : plus de dix fois par jour, vous imaginez, les retentissements sur la vie quotidienne.

Au travail : que l'on soit professeur et qu'il faille s'absenter devant les élèves, une ou deux fois par cours, ou que l'on soit employé à un péage autoroutier et que l'on ne puisse pas quitter son poste... on finit par ne penser qu'à ça. D'ailleurs, les arrêts de travail sont nombreux à cause de cela.

Dans la vie sexuelle, ces urgences mictionnelles peuvent aussi survenir au moment des relations intimes, avec des fuites au moment de l' orgasme. De quoi en venir à redouter la relation sexuelle ! De quoi avoir une image de soi tellement dégradée que c'est la dépression qui guette.

Par ailleurs, lorsqu'une personne âgée doit se lever souvent la nuit pour aller uriner, les risques de chutes sont bien plus importants. Ces urgences mictionnelles sont fréquemment la cause de chutes graves, de fractures du col du fémur chez la personne âgée, avec les conséquences que l'on imagine.


publicité