publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L’hypnose ericksonienne : Les principes fondamentaux

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. décembre 2014)

Pour l'inventeur de ce type d'hypnose, Milton Erickson, l'intention de nos comportements inconscients est toujours positive : même les symptômes qui nous paraissent invalidants, ont été à l'origine une réaction positive de « survie » à des situations.

Le rôle du thérapeute est de détecter le moment où un comportement a été utile, en interrogeant l'inconscient du patient. Une fois que l'origine du problème a été comprise, le comportement analysé est remplacé par une nouvelle attitude plus adéquate.

Les principes de base de l'hypnose ericksonienne


> L'hypnose ericksonienne ne peut pas soigner des maladies, mais intervient sur des symptômes - comme les douleurs, sur les phobies, les addictions, les angoisses, les troubles obsessionnels, la confiance en soi. Elle peut aussi avoir un effet positif sur les problèmes de sommeil ou sur le tabagisme.

> Une thérapie d'hypnose ericksonienne se fait généralement en cinq-dix séances d'une heure et demie, le prix d'une séance pouvant aller de 50 à 70 euros environ. C'est le patient qui décide la fréquence des séances, en accord avec le thérapeute.

> Le protocole thérapeutique est individualisé en fonction des besoins, des atteintes et des réactions de chaque patient.

> L'hypnose ericksonienne utilise un état de transe co-construit, mise en place en accord avec le patient pour intervenir sur son inconscient. S'agissant d'une thérapie brève, très différente de la psychanalyse, il n'est pas nécessaire que les mécanismes mentaux du patient lui soient expliqués. Le thérapeute cherchera à identifier l'origine d'un certain comportement et lui suggérera une nouvelle réaction à lui substituer dans le futur.

> Le thérapeute s'adresse directement à l'inconscient du patient en lui donnant des exemples de résolution de problèmes, sans toutefois n'imposer aucune obligation : l'hypnose ericksonienne est une hypnose permissive.

> Les thérapies d'hypnose ericksonienne ne sont pas prises en charge par l'assurance maladie si elles ne sont pas pratiquées par un médecin.

Auteurs : Sylvie Charbonnier et Elide Achille.
Consultant expert : Lilian Dupré, psychologue.



publicité