publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La luminothérapie : Pour qui ?

Publié par : Clémentine Fitaire

La luminothérapie : c'est pour qui au juste ?

> Les personnes qui veulent simplement garder leur tonus et leur dynamisme durant l'hiver.
> Les personnes sujettes au blues hivernal (entre 15 et 20% de la population).
> Des personnes exposées au décalage horaire (pilotes, hôtesses de l'air, voyageurs...).
> Certaines personnes dépressives (dépression saisonnière, déprime post partum...), chez qui les antidépresseurs ne sont pas systématiquement nécessaires.

De plus, au cours du vieillissement, la sensibilisation de l'organisme à la lumière est diminuée. Chez des seniors, la luminothérapie pourrait être bénéfique.

Des études en cours tendent également à démontrer que la luminothérapie aurait des effets bénéfiques sur la qualité du sommeil, et même aussi sur des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer...

Ces écrans peuvent être achetés sans prescription. Cependant, il ne faut pas hésiter à demander un avis médical avant d'envisager un tel achat.

Utilisation


Pour que la luminothérapie soit le plus efficace possible, il est primordial de l'utiliser de façon très régulière, à heure fixe, de façon à respecter l'horloge biologique. Les résultats n'apparaissent, en général, qu'au bout de 4 ou 5 jours d'utilisation.

Pour les personnes sujettes au blues hivernal, par exemple, l'idéal est de s'exposer pendant 30 minutes (à une distance de 20 cm), tous les matins, durant 3 à 5 semaines. L'exposition peut se faire pendant le petit déjeuner, en se maquillant, en travaillant...

Pour info :
Le lux est l'unité de mesure de l'éclairement lumineux.
- L'organisme, au quotidien, à besoin d'environ 2 500 lux.
- L'éclairage d'un bureau n'apporte qu'entre 200 et 500 lux.
- Une lampe de luminothérapie apporte entre 2 500 et 10 000 lux (selon la distance à laquelle on se trouve).
- Une journée d'été très ensoleillée apporte environ 100 000 lux.



publicité