publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Quelle psychothérapie choisir ? : L’EMDR

Publié par : rédaction Onmeda (06. octobre 2011)

Voici la nouvelle technique à la mode. Popularisée par le psychiatre David Servan-Schreiber, il s’agit d’une sorte d’ hypnose revisitée.

EMDR signifie "Eye Movement Desentization and Reprocessing", autrement dit, désensibilisation et reprogrammation par mouvement de l’œil.

Le principe : par des mouvements oculaires, on reprogramme son cerveau, pour en effacer les traumatismes. En fait, la technique se situe entre l’hypnose et les thérapies comportementales.

En clair, le thérapeute vous présente une sorte de curseur, de crayon, que vous devez suivre des yeux. Cela a pour effet de vous mettre dans un état de conscience modifié. Une fois plongé dans cet état proche de l’hypnose, vous pouvez libérer les émotions liées à un traumatisme plus facilement. Vous pouvez vous remémorer des événements traumatisants et les évacuer.

Les séances d'EMDR durent entre 60 et 90 minutes.

 

Une séance d'emdr

Cette technique est particulièrement indiquée dans les suites de traumatismes, qu’il s’agisse d’accident, d’agression, de viol ou de deuil, d’une séparation mal vécue, ou de syndromes post-traumatiques liés à des maltraitances de l’enfance...

Comme dans les thérapies comportementales, il ne s’agit pas de remonter dans l’enfance ou d’explorer l’ inconscient pour en faire ressortir les conflits internes, mais simplement de soigner un symptôme précis, lié à un événement précis.

Attention : même si ces thérapies semblent efficaces (les symptômes post-traumatiques liés à un viol pourraient être traités en six séances, par exemple), elles ne suffisent pas pour acquérir de nouveaux "apprentissages".
Elles peuvent être la première phase de traitement, avant une thérapie comportementale et cognitive, ou avant une analyse.



publicité