publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Anorexie, boulimie : s’en sortir grâce au web ? : Trouver du soutien en ligne

Publié par : Elide Achille (26. août 2014)

Que recherchent les personnes souffrant d’anorexie et/ou de boulimie en ligne ? Du soutien « dans un milieu réceptif et non moralisateur » dit le Sabrina TCA 92.

> Les sites d'information sur la santé
Les sites d’information généralistes grand public sur la santé, sont un véritable open-bar de l’information en santé. De qualité parfois inégale (il faut vérifier la qualification des auteurs, des dates de remise à jour des articles...), ils n’en constituent pas moins une mine d’informations non négligeable.

L'avis de notre e-patiente : Ils ont une utilité bien réelle ! Je pense que l’information recueillie sur ces sites constitue un préalable à une démarche de soins. Elle permet, dans bien des cas, de s’informer sur la maladie et sa prise en charge, mais aussi, de « convaincre » l’internaute de franchir la porte d’un cabinet ou d’adhérer à une démarche de soins.

> Les forums

Il suffit de taper le nom d’une maladie pour tomber sur l’un de ces forums. Soit sur des sites d’information sur la santé, comme Santé AZ, soit au sein d’espaces de discussion spécifiques de l’anorexie et de la boulimie. Comme www.enfine.com ou www.bouliana.com.

L'avis de notre e-patiente : On peut y trouver du soutien et un écho à ses propres problématiques. Cela peut être libérateur et permettre certains déclics. Mais c’est « à double tranchant ». La présence de modérateurs (formés à la psychologie) me semble une condition sine qua non pour éviter des dérives. Et, pourquoi pas, jouer un rôle préventif auprès des participants.

> Les sites pro-ana

Les sites et blogs dits « pro-ana » ou « pro-mia » sont des espaces communautaires prônant la maigreur. Avec pour principe de base, les « 10 commandements pro-ana ».

L'avis de notre e-patiente : Bien sûr ces sites et forums sont dangereux et à bannir, mais il en va de la responsabilité de chacun d’adhérer ou non au mouvement. En cherchant de l’information sur ce type de sites vous savez ce que vous risquez d’y trouver. C’est donc sur la prévention et la communication qu’il faut se concentrer plutôt que sur la répression de ces sites, dont la fermeture totale sur Internet est une utopie.

* Sabrina Palumbo est aussi l'auteur de l'ouvrage " L'âme en éveil, le corps en sursis ", préfacée par le Pr Michel Lejoyeux, paru en 2014 aux éditions Quintessence.



publicité