publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'anorexie sévère : une affaire de famille : Le rôle de l'entourage

Publié par : Elide Achille (06. octobre 2011)

Publi-communiqué

Comment savoir si votre enfant souffre d'anorexie mentale ? A quel moment devez-vous vraiment vous inquiéter ?Que faire pour qu’il accepte de se faire soigner ?

Les 3 A

« Les principaux symptômes qui doivent alerter l'entourage sont " les 3 A " : l'amaigrissement, l'anorexie à savoir la perte d'appétit et l'aménorrhée, c'est-à-dire l'absence de règles *», relate le Pr Philippe Jeammet. « Si votre enfant ne montre aucun signe d'inquiétude face à sa perte rapide de poids et éprouve au contraire du soulagement ; s'il développe une hyperactivité anormale, on parle alors d'anorexie mentale*».

Agir le plus rapidement possible

La plupart des parents d’ adolescents atteints d’ anorexie mentale éprouvent une grande culpabilité. Pourquoi n’ai-je pas réagi plus tôt ? Comment ai-je fait pour passer à côté ?

« Il n'est pas toujours évident de déterminer si l'enfant souffre d'anorexie car il cache très bien les symptômes. Souvent, la fratrie perçoit des troubles depuis plusieurs mois mais n'aborde pas toujours le sujet car il est difficile d'en parler et c'est très douloureux pour tout le monde. Or, plus vite la patiente est prise en charge, plus on évite que la maladie s'installe dans la chronicité » explique le Dr Priscille Gérardin, Professeur de psychiatrie enfant/ adolescent au CHU de Rouen. « Il faut lutter contre la culpabilité des deux côtés, fratrie et patiente, pour qu'un lien de soutien se construise entre eux. La famille est une ressource importante ».
_____________________

* Vidéo de la Haute Autorité de Santé - 30 septembre 2010 https://www.youtube.com/watch?v=qG4YnROipco



publicité