publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'effet nocebo : Le pouvoir des médias

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. mars 2013)

Ce qui est vrai pour les médecins, et leur absence de technique de communication est vrai aussi parfois pour les professionnels de la communication. Les journalistes ! Ainsi, quand un grand journaliste, la mine gourmande, détaille les effets de la crise financière sur plusieurs générations : "quoique nous fassions, après la crise, il y aura la crise et nos petits-enfants n'en finiront jamais de payer la dette que nous sommes en train de constituer", on comprend que la déprime s'affiche ensuite dans les sondages.

Le moral des Français s'effondre. Tout le monde se souvient du scandale du Mediator... et de ses effets. Attention à la manière de présenter les choses. Le risque serait que des patients sous antibiotiques (et qui en ont besoin) en viennent pas à arrêter leur traitement, par peur des effets secondaires.

Evidemment, il ne s'agit pas de ne pas informer. Il s'agit simplement d'accompagner l'information négative des outils qui permettent d'y faire face. N'oublions pas nos rats de laboratoire qui réussissent à vaincre la maladie, parce qu'ils pensent garder le contrôle. Ainsi, ne serait-il pas important de donner l'information... mais sans omettre les clés de la sortie.

Auteur : Sylvie Charbonnier.
Consultant expert : docteur Patrick Lemoine, psychiatre.

auteur de :
> Le mystère nocebo (Odile Jacob, 2011)
> Le mystère du placebo (Odile Jacob, 2006)
> Les troubles du sommeil (In Press, 2005).



publicité