publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mon enfant est stressé ! : Les solutions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. mai 2014)

Côté parents, quand on constate que son enfant est stressé, on ne sait pas toujours comment réagir, quelles réponses lui apporter... Voici 10 conseils qui pourront aider les parents concernés...

> Lui montrer qu'on est fier
Tous les enfants (sans exception !) ont à cœur de susciter la fierté de leurs parents, et craignent d'éveiller la moindre déception. Attention donc aux mots utilisés, aux mots susceptibles de les blesser ou de les dévaloriser. Et surtout, surtout, de ne pas les comparer ! A l’inverse, montrer notre fierté c’est les valoriser dans leur être profond. Il en va de la confiance en soi de nos enfants.

> Lui donner envie d'apprendre
Éveiller la curiosité de son enfant plutôt que l’imposer ! On ne peut forcer son enfant à être curieux, mais on peut le stimuler en privilégiant des échanges positifs, une complicité intellectuelle sur des découvertes plus ou moins ludiques ou des jeux didactiques.

> Pratiquer la co-éducation
Un parent n'est jamais seul dans l'éducation de son enfant. Le lien entre les différents 'co-éducateurs' a même quelque chose de rassurant pour l'enfant. Lorsqu'il y a séparation parentale, il est important de maintenir un dialogue entre les deux parents afin de soutenir et de l'éduquer de manière cohérente. Tout autant qu'il est important de communiquer avec les enseignants, cahier de correspondance à l’appui.

> Etre attentif à ses avancées
Chaque enfant évolue à son rythme et suit son bonhomme de chemin, parfois émaillé de blocages ou de difficultés. En tant que parent, il est primordial de garder une vue d’ensemble, de valoriser ses efforts sans se focaliser sur les ‘retards’ au risque de rendre sa confiance en lui dépendante du progrès qui lui est demandé.

> Se faire confiance en tant que parent
Dans le métier de parent, pas de protocole, ni de mode d’emploi ! L’exemplarité parentale est un idéal, mais elle est aussi peu réaliste qu'un enfant parfait. La confiance en soi en tant que parent passe par la reconnaissance de ses propres limites et la cohérence avec ses propres valeurs. L’amour pour nos enfants fera le reste !

> Laisser de la place à l'ennui
Stimuler, oui ! Mais sans excès... Les plages de pauses sont nécessaires pour les enfants, pour libérer leur imagination et encourager leur créativité. Le surbooking c’est stressant, et ça n’est pas du ressort des enfants. Libérons donc leur emploi du temps et laissons-les s’ennuyer ! Si les activités extra-scolaires sportives ou créatives sont bénéfiques, le jeu spontané peut-être tout aussi stimulant.

> Echanger
Papoter, partager, échanger nos découvertes réciproques, nos impressions, notre compréhension du monde et de l'actualité. Lui poser des devinettes, l'interroger sur ce qu'il aime, lui parler de ce qu'on aime. Avec des mots simples, de l'enthousiasme et de la spontanéité.

> Se montrer autoritaire...
... sans être écrasant. Car oui, un enfant a besoin de repères et de l’autorité de ses parents. D’une autorité sans violences, cohérente, expliquée, et ferme. C’est ce qu’on appelle la parentalité positive. La pression parentale peut être bénéfique et déclencher un stress adaptatif lorsqu’elle est adaptée aux compétences de l’enfant. Un stress qui éveille plus qu’il ne déborde, en somme.

> Encadrer l'usage des écrans
Si les écrans (télé, ordinateur, tablette, etc.) peuvent avoir une utilité pédagogique et stimuler l’ouverture d’esprit, leur usage doit rester modéré. Le mieux est d’accompagner et d’encadrer l’enfant vers un usage modéré, en le mettant en garde contre les pièges d’internet tout en le valorisant dans ses découvertes.

> Consulter si...
D’abord, consulter son médecin traitant si on est inquiet pour son enfant, et éventuellement rencontrer un psy pour évoquer son stress...de parent, avant celui de son enfant. Le professionnel de santé sera ensuite le mieux placé pour conseiller ou non un suivi pour ce dernier.



publicité