publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

J’ai testé l’Enveloppement Humide

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2014)

Ce mois-ci, Eglantine Eméyé, présentatrice télé et mère du petit Samy, souffrant d'une forme sévère d'autisme, parle de l'Enveloppement Humide, dit aussi « packing ». Cette méthode de soin, qui fait polémique, est utilisée dans des cas précis pour certains troubles et souffrances neuropsychiatriques, comme l'autisme. Elle l'a testé personnellement pour en ressentir ses effets...

Septembre 2014
Ecrit par Églantine ÉMÉYÉ

Soyons clairs tout de suite : je vais aujourd’hui parler, sans détour, de ce sujet hautement sensible que sont les enveloppements humides, dits aussi « packing ». Mais soyons aussi précis : je ne fais pas l’apologie du packing. Pour la plupart des parents d’ enfants autistes, le mot « packing » est synonyme de psychanalyse, et fait horreur. Personnellement, je n’ai jamais bien compris pourquoi...

Il n’a jamais été évoqué le moindre aspect psychanalytique par qui que ce soit quand on a commencé à parler d’enveloppements pour calmer les coups répétés que s’infligeait quotidiennement mon petit garçon depuis des années. Et pour tout vous dire, je ne me suis pas posée la question, tellement il m’aurait paru incongru que quelqu’un tente de faire parler mon fils, toujours non verbal à ce jour.
Non, ce que je voulais, moi, c’est qu’il « sente » son corps et ses limites, qu’il se sente exister, qu’il soit capable de différencier son pied de son oreille, afin de pouvoir, un jour, exprimer - à sa manière à lui - où il a mal, au lieu de se frapper pour se sentir exister.

On m’avait bien expliqué que les enveloppements pouvaient l’y aider, comme tous m’ont toujours dit qu’ils ne proposaient cette solution que pour des cas extrêmes, pas comme une thérapie adaptée à tous les enfants autistes. Bref, j’ai sans doute eu la chance de ne croiser à ce sujet que des professionnels honnêtes, sensés et respectueux. Mais à force d’attaques sur ce sujet sensible, j’ai fini par me dire que je saurais mieux de quoi je parlais si je « testais » aussi cet enveloppement. Quand je me posais la question de savoir si oui ou non j’allais proposer ce soin à Samy, j’ai questionné de nombreux professionnels. La grande majorité m’a assuré l’avoir essayé eux-mêmes pour en ressentir les effets. Alors pourquoi pas moi ?

Très froid au début… chaleur et détente ensuite

Voici l’expérience que j’ai vécue, à vous d’en tirer des conclusions...
Je me suis d’abord vêtue d’un maillot de bain puis on m’a proposé de m’allonger sur un drap glacé. La pièce était chaude, la lumière douce, l’ambiance autour de moi très chaleureuse. Je me suis allongée. On m’a enveloppée dans le drap. Et là, j’ai été saisie. Le froid était intense, je me suis souvenue de cette fois où j’avais plongé dans le lac de Sainte-Croix (en Provence), en été, qui n’était qu’à 10 degrés. Ça m’a fait la même impression. J’étais gelée, le corps tendu à l’extrême. Mais à la différence du lac, très vite, une dizaine de secondes plus tard, la sensation de froid s’est estompée, et pendant que les éducateurs ont commencé à me masser, la chaleur est revenue.

Je me suis détendue et j’ai fermé les yeux. Non pas que je l’ai fait volontairement, pour me concentrer sur mes sensations, mais parce que je n’avais plus envie de les garder ouverts. Mon corps, sous l’effet de la chaleur revenue et des pressions exercées par les praticiens, a simplement lâché prise. Complètement. Et en y réfléchissant plus tard, c’est ce qui m’a le plus frappée. Moi qui suis une adepte des massages, qui adore me détendre sous des mains expertes, je n’avais jamais ressentie une détente aussi complète. Le passage du froid au chaud y est, à mon avis ainsi qu’à celui des experts, pour beaucoup.
Plus envie de faire un geste, plus envie de regarder quoi que ce soit. Plus envie de faire le moindre effort, sans pour autant avoir envie de dormir. Et chaque pression, chaque sensation sur mon corps m’a parue plus intense, dix fois plus agréable que lors des massages que je m’offre parfois. Le drap, humide, me collant à la peau, accentuait l’effet des pressions.
Ensuite, on a défait le drap, qui s’était réchauffé par la chaleur de mon corps, et je me suis allongée sur d’autres draps, secs, additionnés de couvertures. Autour de moi, une musique douce, que j’avais préalablement choisie. J’ai poursuivi la séance, bien au chaud, toujours aussi détendue et comme pour mon fils, j’ai eu droit à ma collation après une petite demi-heure. Pour moi, thé et madeleines.

Le « packing » : pourquoi rejeter un soin qui peut faire du bien ?

Et voilà, fin de la séance ! Je peux maintenant vous le dire en toute connaissance de cause : l’enveloppement humide ou « packing », est très agréable. Chaque sensation est décuplée. Je n’y ai vu aucune maltraitance.
Bien sûr, je l’ai fait avec des professionnels sérieux et compétents, qui savent pourquoi et comment ils le proposent. Et qui continuent à ne le proposer que dans des cas bien précis.
Sans faire l’apologie du packing, l’expérience que j’ai vécue et les réactions de mon fils à l’Enveloppement Humide me font penser que ce n’est pas une technique qu’il faut rejeter en bloc, mais au contraire la tester, dans les meilleures conditions possibles, et en faire bénéficier ceux qui peuvent en avoir besoin.


Auteur : Églantine Éméyé, présentatrice télé et présidente de l'association Un pas vers la vie.

A lire aussi :
> Enfant handicapé : les règles scandaleuses du Trésor Public
> Autisme : le témoignage d’Eglantine Eméyé, une maman engagée
> Comment scolariser mon enfant handicapé ?



publicité