publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

J’ai été un homme violent : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. septembre 2011)

Les conseils du Dr. Christina Radel, médecin psychiatre, au sujet de la violence masculine.

Est-ce que la violence peut concerner tout le monde ?
Le lit de la violence se fait dans l’histoire individuelle de chacun. Ainsi, un enfant de parents violents entre eux, risque d’intégrer la violence comme un modèle relationnel dans le couple. Certaines difficultés comme l’ alcoolisme sont de grandes pourvoyeuses de violence conjugales.

A quel moment doit-on tirer la sonnette d'alarme ?
Dès lors qu’il y a un vécu de soumission, de peur ou d’humiliation. La violence conjugale n’est pas forcement physique.

Pourquoi les femmes victimes de violence masculine refusent parfois l'aide proposée par un tiers ?
La peur de quitter son bourreau pour des raisons matérielles ou par crainte des représailles, mais aussi l’espoir fou que cela va s’arranger. Il est très difficile d’aider quelqu’un malgré lui. Il faut alors l’aider à prendre conscience de la nécessité absolue de réagir et que des solutions existent. En effet, subir sans réagir est bien souvent le moteur de l’escalade de la violence.

Est-ce qu'il y a espoir de sortir de cette spirale infernale ?
Sans doute, mais cela nécessite pour l’homme violent d’admettre que son comportement est anormal, et c’est probablement la phase essentielle et la plus difficile qui pourra aboutir à une démarche de soins. Pour les femmes victimes, malheureusement, leur seul salut est souvent de partir pour pouvoir se reconstruire et retrouver confiance en elles.

Sources et notes :
- Frédéric Matweis, Il y avait un monstre en moi, Editions Michalon, 2011.
- Boussuge A. et Thiebault E., J'appelle pas ça de l'amour, La violence dans les relations amoureuses, Syros, collection " Femmes ", 2007.
- Nguen S., Comment aider une victime de viol ou d’inceste, Editions l’Esprit du Temps, 2011.



publicité