publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Femme battue

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. mars 2012)

© Jupiterimages/Creatas Images

Le nombre de faits de violences volontaires sur les femmes par leur conjoint ou ex-conjoint est considérable. D'après les chiffres provenant du ministère du Travail, et de la Famille, 47 000 actes de violences conjugales sur les femmes ont été enregistrés en 2007, soit 31 % de plaintes supplémentaires en 3 ans ! Le problème est donc majeur... et on en parle de plus en plus. Grâce en particulier, aux campagnes d'information... aujourd'hui beaucoup de femmes ne renoncent plus à déclarer les violences qu'elles subissent.

 

Quand parle-t-on de violence conjugale ?

La violence conjugale s'inscrit dans la relation de couple (mariage ou... union libre). Un partenaire adopte progressivement à l'encontre de l'autre des comportements agressifs, violents, destructeurs. D'abord espacées, les agressions vont se répéter.
Souvent, l'auteur promet de ne plus recommencer. La victime espère, mais une spirale s'installe, et se referme sur la victime qui se sent anéantie. Très (et trop souvent) la honte et la culpabilité vont la conduire à cacher sa situation et souvent l'enfermer dans un lourd silence.

 

 

Les différentes formes de violences conjugales

Cette violence peut prendre des formes très variées :

> Elle peut être verbale, psychologique : il peut s'agir de mots blessants, d'injures, de vexations, d'attitudes autoritaires, de comportements humiliants, de menaces, de privations économiques, de privation de liberté, d'isolement...

> Elle peut être physique : il s'agit de coups, à l'origine de blessures... parfois très graves !

> Elle peut être sexuelle : des rapports sexuels imposés contre le consentement de la partenaire.



publicité