publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hypocondriaque : les médias responsables ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2014)

Selon un sondage*, 32% des Français déclarent avoir peur d'être atteint d'une maladie ou d'en développer une lorsque certains signes ou symptômes apparaissent. Et 13% de la population ont cette angoisse en l'absence de tout symptôme ! Bref, cette tendance anxieuse à l'hypocondrie concerne beaucoup d'entre nous... Les médias qui diffusent des infos santé de toute sorte accentueraient-ils ce mal ?


L'hypocondrie, ou trouble hypocondriaque est un syndrome qui se caractérise par une anxiété majeure concernant la santé et le bon fonctionnement du corps d'un individu. Elle correspond à une écoute obsessionnelle de son corps, avec une interprétation faussée du moindre symptôme.

Selon le Pr Jean Pierre Olié, psychiatre à l'Hôpital Saint-Anne (Paris) : "il existe deux types d'hypocondrie : l'hypocondrie délirante, forme grave mais rare qui représente 1% des cas d'hypocondrie ; l'hypocondrie non délirante est une forme extrême d'anxiété cristallisée sur le thème de la santé ou de la maladie, ou le sujet n'arrive pas à se rassurer durablement sur son état de santé."

Le rôle des médias...
Les médias auraient-ils la vertu de calmer les angoisses, ou au contraire de les exacerber ? 74% des Français qui ont peur d'avoir développé une maladie grave, disent chercher de l'information sur cette maladie, sur le des sites web d'information... Mais fait paradoxal : la majorité d'entre eux déclarent que l'information trouvée va augmenter leur peur d'être réellement atteint par une maladie !

Les différentes formes d'hypocondrie
Pour en savoir plus sur les différentes formes d'hypocondrie, regardez la vidéo de cette interview du Pr Jean-Pierre Olié, psychiatre et membre de l'Académie Nationale de Médecine :



Sondage réalisé chez plus de 1000 personnes par Ifop/Capital Image du 17 au 19 juillet 2013.

> L'hypocondrie
> Le syndome de Münchhausen



publicité