publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dépression : éviter la récidive : Après les anti-dépresseurs

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2011)

Après quelques semaines de traitement antidépresseur, les symptômes invalidants ( fatigue, tristesse, angoisse, insomnies...) vont en principe céder.
C’est là que vous retrouvez l’énergie suffisante pour vous soigner en profondeur.

Pendant les mois de traitement, votre médecin, par une surveillance régulière (tous les 15 jours environ), commencera à bien connaître votre comportement.

Il pourra donc vous orienter vers la thérapie la mieux adaptée à votre cas. Et, il n’y a pas que le divan du psy qui peut vous aider ! De nouvelles techniques thérapeutiques sont apparues, ces dernières années, plus rapides et très efficaces :

> La psychanalyse : c’est le classique des classiques. Vous allez, installé sur le divan ou en face à face, remonter lentement le chemin de votre vie pour en analyser, avec votre thérapeute, les différents traumatismes, les différentes failles, qui ont amené cet épisode dépressif.
Mais il faut savoir que même si une psychanalyse est une véritable aventure qui vous permettra de vous découvrir vous-même, c’est un long voyage. Cela peut prendre des années...

> Les thérapies comportementales et cognitives : elles sont plus rapides (quelques semaines à quelques mois) et souvent efficaces. Le principe en est le réapprentissage de certains comportements.
Lorsque l’on est déprimé ou dépressif, on a tendance à se sentir nul, inefficace, inapte. Par des exercices pratiques, concrets, vous serez amené à revisiter vos réflexes, vos schémas de pensée. Ces exercices seront effectués dans le cabinet du thérapeute, mais aussi, grandeur nature, à la maison ou au travail. Cela, c’est l’aspect comportemental, une sorte de désapprentissage-réapprentissage des modes de comportement.
Parallèlement, le thérapeute vous fera analyser vos réactions et c’est l’aspect cognitif de la thérapie. Il s’agit pas d’une analyse pointue, ciblée sur vos comportements dépressifs.
Le thérapeute vous fera comprendre le dysfonctionnement de vos pensées. Il vous apprendra, par exemple, à ne plus « broyer du noir », à ne pas ressasser les idées déprimantes. A vous de vous investir dans le traitement !

La mindfulness

Parmi les nouvelles techniques de psychothérapie existe la mindfulness : technique de la " pleine conscience".
Une technique inspirée de la méditation, du bouddhisme et du yoga.

L’idée est de mieux vivre l’instant présent, loin des ruminations sombres de la dépression.

C’est une manière de gérer le stress induit par la dépression et d'apprendre à affronter, avec plus de calme et de lucidité, les événements de la vie de tous les jours, comme nous l'explique le Dr Anne Gut-Fayand, psychiatre.



publicité