publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Stress au travail : les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. février 2016)

Lorsqu'on parle du stress au travail, il faut rappeler que le travail ne répond pas seulement à un besoin matériel (se nourrir), mais également à un besoin primordial de reconnaissance de sa valeur dans la société : nous avons besoin de fournir un travail que nous jugeons utile, où nous avons le sentiment d'apporter quelque chose, un travail dans lequel nous pouvons nous reconnaître.

Le travail est donc un composant essentiel de notre identité. Etant donné qu'un emploi occupe en moyenne le tiers du temps de la vie d'un actif, on comprend donc bien que le stress au travail devient rapidement épuisant et lourd à supporter. 

Les causes du stress au travail

Contrairement à ce qu’on imagine souvent, aucune situation n’est stressante en elle-même : le stress, c’est toujours le résultat de deux évaluations : « que me demande-t-on ? » et « de quelle ressource je dispose » pour réaliser ce qu’on attend de moi ?

Une part des causes du stress au travail relève donc d'éléments plus ou moins subjectifs, liés à la perception que chacun se fait de ses conditions de travail :

  • la quantité de travail, et notamment le "coût" et l'effort que l'exécution du travail demande au salarié,
  • sentiment d'un travail bâclé : ne pas arriver à concilier les objectifs qui sont fixés - vite et bien, en général, donne le sentiment de ne jamais faire un travail de bonne qualité, 
  • l'autorité d'un chef,
  • le manque de reconnaissance : l’impression de faire un travail qui n’a d’importance pour personne,
  • des responsabilités trop lourdes,
  • des tâches (trop) répétitives,
  • des tâches qui sont opposées à nos valeurs, notre éthique, notre tempérament,
  • une incertitude sur l'avenir professionnel dans l'entreprise...


En même temps, certains facteurs peuvent jouer sur notre capacité de gérer des situations de stress, par exemple :

  • l’ambiance au travail, le soutien social (soutien des collègues, du chef...),
  • l'éventuelle récompense pour les efforts fournis (augmentation, prime, sécurité de l'emploi),
  • le regard porté par les autres sur son travail,
  • l'autonomie, le degré de liberté dont dispose le salarié pour effectuer son travail,
  • l'éventuelle récompense (augmentation, sécurité de l'emploi...),
  • l'appréciation de l'hiérarchie,...

Prenons deux exemples : 

  • Une charge de travail importante est plus facile à gérer lorsqu'on dispose d'une marge de manœuvre assez grande dans l'organisation de son travail. 
  • La pression (par exemple un dossier important à traiter d'urgence) est plus facile à gérer lorsqu'on se sent soutenu par son équipe. 

De  bonnes relations avec les collègues constituent une aide précieuse pour résister au stress au travail. Alors qu'une mauvaise entente, le harcèlement moral (loi de 2002 dans le code du travail) ou sexuel peuvent vite tourner au cauchemar dans son rapport avec autrui.



publicité