publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bradycardie: vidéo

Cœur qui bat trop lentement

La bradycardie définit une fréquence cardiaque trop lente.
Normalement, chez les adultes, le coeur bat à une fréquence de 60 à 100 battements par minute au repos. En cas de bradycardie, la fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements par minute. Chez les enfants (jusqu'à l'âge de 3 ans) le coeur bat plus rapidement, mais la bradycardie correspond à environ 80 battements cardiaques par minute (voire moins). A noter que le ralentissement de la fréquence cardiaque est courant et normal chez les sportifs de haut niveau.

De manière générale, la bradycardie est bien supportée et asymptomatique. Toutefois, quand le fréquence du coeur est trop basse, le coeur n'est parfois pas capable de mettre en circulation l'oxygène nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. Par conséquent, chez certains patients, cette pathologie peut provoquer des symptômes comme des vertiges, une faiblesse, ou des évanouissements.

Quand elle n'a pas une origine héréditaire, la bradycardie peut être provoquée par une anomalie cardiaque, une hypertension, par certains traitements médicamenteux (bêtabloquants, inhibiteurs calciques...). Elle peut également apparaître suite à une pathologie cardiaque ( infarctus du myocarde, trouble de la conduction électrique du muscle cardiaque, etc.). Parfois elle fait partie du processus naturel de vieillissement. En cas d'anomalie de la conduction électrique dans le coeur, le problème peut survenir à différents niveaux de tissu de conduction. A l'origine, au niveau sinusal ; ou dans les faisceaux qui véhiculent l'influx : on parle de bloc de branches.

La bradycardie peut être détectée par le médecin généraliste ou le cardiologue, grâce à un examen clinique et à un électrocardiogramme (ECG) qui permet de mesurer et d'enregistrer l'activité électrique du coeur. L'aspect de celle-ci permettra au médecin de comprendre la cause du ralentissement du rythme cardiaque. D'autres examens peuvent être effectués (enregistrement Holter, enregistrements intracardiaques, etc.) pour compléter l'examen du patient.

La bradycardie peut être traitée par des médicaments ou, dans les cas plus importants, par l'insertion d'un stimulateur cardiaque (pacemaker) afin de réguler le rythme cardiaque du patient.

Source : Recommandations professionnelles. Pertes de connaissance brèves de l'adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes. HAS, Mai 2008.


publicité