publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Douleur : une molécule antidouleur découverte dans une plante: vidéo

Douleur : une molécule antidouleur découverte dans une plante

#Vidéo : Une molécule antidouleur découverte dans une plante africaine.

Une plante médicinale africaine, utilisée en médecine traditionnelle, notamment au Cameroun, aurait un effet antidouleur avéré. Il s'agit de la nauclea latifolia , ou pêcher africain, un arbuste assez répandu en Afrique sub-saharienne utilisé dans le traitement de pathologies comme la fièvre, la douleur, l' épilepsie et le paludisme.

Afin d'identifier les molécules à l'origine du pouvoir antalgique de cette plante, Michel De Waard, directeur de recherche à l'Inserm, a initié une collaboration entre l'institut des Neurosciences (Gin), le département de pharmacochimie moléculaire (DPM) de Grenoble, et l'université de Buea (Cameroun).

L'équipe de recherche a découvert qu'une molécule aux pouvoirs antalgiques présente dans les racines du pêcher africain, est identique à une autre molécule de synthèse utilisée depuis les années '70 dans le traitement de la douleur : le tramadol (une forme simplifiée de la morphine).
De plus, l'extrait d'écorce de racines de cette plante contient une haute dose de tramadol : 20 g d'écorce fournissent l'équivalent d'un comprimé de tramadol.

Dans cette vidéo, Michel De Waard raconte les différentes étapes de cette passionnante recherche, et parle des perspectives que cette découverte ouvre pour le futur des traitements de la douleur.

Une vidéo Inserm.


publicité