publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

#Vidéo : Quels sont les risques de la mammographie ? En fait, cela revient à aborder le sujet des cancers dits radio-induits, c'est-à-dire engendrés par une surexposition aux rayonnements des mammographies.

Depuis 2004, dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein, toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans sont invitées à se soumettre à une mammographie une fois tous les deux ans.

Mais cette radiographie des seins est-elle dangereuse pour les patientes ? Cet examen ne pourrait-il pas provoquer des cancers du sein radio-induits ?

Dans cette vidéo réalisée par l'INCa (Institut National du Cancer), le Dr Jérôme Viguier, directeur du pôle Santé publique et Soins de l'Institut National du Cancer, explique que comme toute radiographie, la mammographie expose les patientes à des rayons. Et comme toute radiographie, une exposition répétée aux rayonnements ionisants peut constituer un risque... Mais en dehors de cas particuliers de femmes porteuses de mutations génétiques, qui peuvent avoir une hypersensibilité à ces rayons, le risque de cancer radio-induit est très faible par rapport à l'intérêt du dépistage (qui permet le diagnostic de tumeurs à un stade très précoce, diminuant la mortalité par ce cancer, avec des traitements généralement moins lourds).

Aussi avant 50 ans, en dehors de cas particuliers, le dépistage n'est pas conseillé. En effet, la densité des seins chez la femme jeune fait que des doses plus importantes de rayons sont nécessaires pour faire des mammographies.

Par ailleurs, sauf antécédents précis, il n'est pas utile de faire de mammographies plus fréquemment que tous les deux ans.

La dose de rayons se cumule au cours de la vie : il est donc généralement inutile de commencer le dépistage systématique trop tôt ou de se soumettre trop fréquemment à une mammographie.

Pour plus d'informations sur le dépistage organisé du cancer du sein...



publicité