publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sclérose en plaques: vidéo

La sclérose en plaques : une maladie neurologique chronique aux conséquences graves


Le système nerveux central comporte des cellules nerveuses, ou neurones, dans le cerveau et la moelle épinière. Une substance lipidique dénommée myéline entour la plupart des nerfs du corps. La myéline améliore la vitesse et l’efficacité de la conduction des impulsions électrique le long des voies nerveuses.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune, ce qui signifie que le système immunitaire du corps s‘attaque à lui-même. Cette réponse auto-immune entraîne une inflammation de la gaine myélinique, c’est à dire de la myéline formant un revêtement protecteur, et finalement sa destruction en divers endroits du système nerveux central. Cette destruction de la myéline est dénommée démyélinisation. 

Ce processus destructeur empêche les neurones d’envoyer des signaux nerveux efficaces. Les signaux sont brouillés, ralentis ou bloqués, ce qui entraîne l’apparition de symptômes de la sclérose en plaques.

Les symptômes de la sclérose en plaques sont divers et sont en fonction de l’emplacement de la détérioration de la myéline. Les symptômes courants sont :

  • une perte de la coordination musculaire,
  • une altération de la vision,
  • des sensations d’engourdissement ou de fourmillement dans les bras ou les jambes,
  • une fatigue et une incontinence.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Neurologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Tout savoir sur la sclérose en plaques
> Une sclérose en plaques entraîne-t-elle une incontinence urinaire ?
> Zoom sur les maladies neurologiques
> Sclérose en plaques : faire du ski, c'est possible !



publicité