publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Symptômes du sevrage tabagique: vidéo

Symptômes du sevrage tabagique

Quand on fume, de nombreux événements biochimiques et biologiques surviennent dans l'organisme. En particulier la libération de neuromédiateutrs comme la dopamine, dans le cerveau. En cas de dépendance au tabac, l'organisme sera en "demande" de dopamine....

Quand une personne qui est dépendante au tabac, s'arrête de fumer, elle peut se plaindre de divers symptômes.

Des symptômes liés fréquemment au sevrage tabagique sont : une irritabilité, des sueurs, des variations du rythme cardiaque, des maux de tête ...

Ces symptômes de sevrage sont très gênants pour la personne qui décide de stopper la cigarette. Mais comment ça se passe précisément dans l'organisme ? D'où viennent ces symptômes de "sevrage" ? Et comment y remédier ? Voici les explications en vidéo ...

La fumée de cigarette contient plus de 4000 substances chimiques différentes dont le principal composant est la nicotine.

La nicotine est un liquide incolore que l'on trouve à l'état naturel dans la plante appelée « tabac ». La nicotine est une drogue qui induit une dépendance et le tabagisme est l'une des formes de dépendance à la nicotine les plus répandues.

Le tabagisme, qui touche l'ensemble de la population mondiale, provoque l'apparition de maladies directement liée à la fumée de cigarette. Les effets de la nicotine sur le cerveau et le corps sont complexes.

En fumant une cigarette, le fumeur absorbe environ 1 à 2 mg de nicotine. Il ressent alors immédiatement une sensation de plénitude due à la stimulation des glandes surrénales par la nicotine et donc à une sécrétion d'épinéphrine, également appelée « adrénaline ». Ce pic d'adrénaline stimule l'organisme et provoque une hausse de la tension artérielle et une accélération du rythme respiratoire et du rythme cardiaque.

La nicotine stimule également la libération de dopamine dans le cerveau, substance responsable des sensations de plaisir et d’euphorie. Cette sensation d’euphorie se retrouve également dans d'autres substances psychoactives. Cette sensation de plaisir augmente l'effet de dépendance à la nicotine.

Une exposition répétée à la nicotine entraîne un phénomène de tolérance, c'est-à-dire que le corps a progressivement besoin de doses plus fortes pour obtenir le même effet stimulant.

Lorsque le taux de nicotine consommé n'est pas suffisant, le fumeur ressent les symptômes du sevrage tabagique. Il s'agit notamment :

Ces symptômes diminuent avec le temps, mais les effets secondaires du sevrage tabagique sont un obstacle à surmonter lorsqu'on arrête de fumer.

Il existe aujourd'hui diverses techniques et solutions pour aider les personnes qui veulent arrêter de fumer. N'hésitez pas à rencontrer un professionnel de la santé pour connaître la solution qui vous convient le mieux.

Pour éviter et prévenir la survenue de ces manifestations, des solutions peuvent être apportées au patient. Un médecin généraliste ou un addictologue peuvent être consultés dans ce but.

Parmi les traitements proposés :

A voir aussi notre vidéo sur la toxicomanie (dépendance aux médicaments)

Que se passe-t-il dans le cerveau en cas de toxicomanie (pharmacodépendance) ? Découvrez dans cette vidéo, comment naît la dépendance aux drogues…

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Dépendance, Bien-être ou Un médecin vous répond !

A lire aussi nos dossiers : 

> L'hypnose pour arrêter de fumer
> Sevrage tabagique par homéopathie
> Substitut nicotiniques : comment ça marche ?
> Notre dossier spécial : Arrêter de fumer


publicité