publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Transplantation rénale: vidéo

Transplantation rénale : comment ça se passe ?

La transplantation rénale est une opération chirurgicale aujourd'hui assez souvent pratiquée. Elle est effectuée en cas d'insuffisance rénale très avancée, c'est-à-dire quand les reins ne fonctionnent plus du tout correctement. Mais cela veut dire quoi au juste ? Quelle est exactement le rôle des reins, et pourquoi une défaillance rénale est si grave ?

Les reins, au nombre de deux, sont de petits organes en forme de haricot. Ils sont situés vers l'arrière du torse, derrière les côtes inférieures. Bien que les gens aient deux reins à la naissance, le corps peut néanmoins fonctionner efficacement avec un seul rein s'il est sain.

Les reins ont les fonctions suivantes : filtrer les déchets du sang, équilibrer la teneur en liquides du corps, réguler la tension artérielle et produire des globules rouges.

Les reins peuvent être atteints et incapables de fonctionner normalement par suite d'une maladie rénale, d'infections, d'une tension artérielle élevée incontrôlable, ou en raison de complications du diabète sucré.

Lorsque les reins ne jouent plus leur rôle physiologique (mauvaise épuration du sang, défaut dans la fabrication des globules rouges, etc.), cela rend nécessaire la mise en place une dialyse artificielle (à raison de 3 séances par semaine, généralement).

La seule solution en cas d'insuffisance rénale terminale pour ne plus effectuer ces séances de dialyse, est de réaliser une transplantation rénale. Cette opération peut se faire à partir d'un rein prélevé chez une personne en mort cérébrale. Ou encore être pratiquée en prélevant un rein d'un donneur vivant (parent proche).

Pour cette transplantation rénale, le rein prélevé est placé en bas de l'abdomen (dans la fosse iliaque). Le rein est "branché" sur les vaisseaux de cette région, et l'uretère est joint à la vessie du patient. Cette intervention est pratiquée par un chirurgien urologue.

Par la suite, le patient est traité en recevant des médicaments anti-rejets. Pour réaliser cette greffe de rein et mettre en place ce traitement, le patient reste hospitalisé généralement de 10 à 15 jours.

Comme pour toute transplantation d'organe, le sujet receveur est soumis à un traitement à vie avec des médicaments immunosuppresseurs pour éviter le rejet du rein transplanté par le système immunitaire du corps.

Il existe plusieurs complications possibles associées à cette procédure qui doivent faire l'objet d'un entretien avec un médecin avant une intervention chirurgicale

A voir aussi notre vidéo sur le rejet de greffe :

Vidéo-interview avec Philippe Bousso, immunologiste de l'Inserm, qui explique ses recherches dont l'objectif est de mieux comprendre et mieux maîtriser le problème du rejet de la greffe d'organe.

Sources :
> Actes et prestations, affection longue durée. Suite de transplantation rénale de l'adulte, Haute autorité de santé, avril 2012.
> Blausen

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Dons d'organes et greffes ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Les calculs rénaux : c'est quoi ?
> Maladie des reins : quand les reins " lâchent " petit à petit
> Coliques néphrétiques : les douleurs des reins
> Insuffisance rénale : quand les reins ne fonctionnent plus
> Don d'organe : ça se passe comment ?
> Cancer du rein ; des symptômes aux traitements


publicité