publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'acide folique (aussi : vitamine B9 ou folates) : Acide folique et grossesse

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. décembre 2015)

L'apport recommandé chez la femme enceinte

L'acide folique est indispensable pour le développement harmonieux du bébé et en particulier de son système nerveux. Un apport suffisant d'acide folique est donc essentiel chez la femme enceinte, idéalement même pendant les semaines précédant la conception. L'acide folique est aussi indiqué pour traiter certaines anémies

Une carence en vitamine B9 peut en effet entraîner une anomalie du placenta favorisant un retard de croissance du foetus, une augmentation du risque de prématurité, un risque d'hypertension maternelle (pré-éclampsie) et une anémie maternelle.

En fait, pour toute femme désirant avoir un enfant, il est recommandé de réaliser un bilan médical qui fera le point sur différents paramètres, et en particulier sur l'alimentation qui doit être riche en vitamine B9. L'acide folique est notamment indiqué pour prévenir des malformations foetales, comme des anomalies du système cardio-vasculaire ou du tube neural (anomalies neurologiques) du nouveau-né.

Prévention des malformations foetales, traitement de l'anémie...

Chez certaines femmes désirant un enfant, des comprimés d’acide folique peuvent même être conseillés par le médecin dès l’arrêt de la contraception : cette prise de folates diminue de plus de la moitié le risque de malformations cardiaques, urinaires et du système nerveux fœtal. Ce traitement devra être poursuivi au premier trimestre, il est indispensable si la (future) mère est épileptique.

Chez la femme enceinte, la quantité recommandée d'acide folique est :

- de 0,4 mg/jour en l’absence d’antécédent de malformation, et
- de 5 mg /jour en cas d’antécédent porteur de malformation (de type spina-bifida). Le spina bifida est une anomalie de développement chez le foetus qui correspond à un défaut de fermeture du bas de la colonne vertébrale qui renferme la moelle épinière. Chez une femme ayant eu un enfant souffrant de cette anomalie, un traitement par supplémentation en folates est généralement indiqué
Pour savoir si un traitement par complément en acide folique est nécessaire avant même la future grossesse, il faut en parler avec son médecin.

Des apports importants en acide folique peuvent être aussi nécessaires en cas de fausses couches à répétition, de grossesses rapprochées, de grossesse multiple ou d'allaitement prolongé.

De même, si la future maman souffre d'épilepsie, le médecin peut conseiller un apport complémentaire et prescrire la prise des comprimés d'acide folique.

Important : la consommation d'alcool et de tabac, un régime alimentaire pauvre en légumes verts et la prise de certains médicaments favorisent une carence en vitamine B9.

Bon à savoir : les aliments à éviter pendant la grossesse 

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité