publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Manque de vitamine D: Les apports en vitamine D

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (25. juillet 2014)

Les apports journaliers recommandés (AJR) sont de 400 UI/j chez l'enfant, l' adolescent, la femme enceinte et les adultes de plus de 50 ans ; de 600 UI/j lors de l' allaitement et de 800 UI/j chez les sujets âgés. Mais ils ne permettent pas de corriger une éventuelle carence ou insuffisance en vitamine D.

La vitamine D, appelée aussi calciférol (un mot qui vient du latin et qui signifie « qui porte le calcium ») ou vitamine antirachitique, se trouve un peu dans l' alimentation, notamment dans les huiles de poisson (foie de morue), les poissons gras, le beurre, les céréales, les jaunes d'oeufs, le cacao, le foie de veau et un peu dans le lait.

Mais l'essentiel de la vitamine D, entre 50 et 90% de nos besoins, c'est le soleil qui nous le donne. C'est au niveau de la peau que la vitamine D se forme, sous l'effet des rayons ultra-violets et sous l'action du cholestérol présent dans notre organisme.

C'est vrai que chez nous, les hivers sont souvent longs. Sous nos latitudes, l'ensoleillement est assez faible. Et les UVB responsables de la synthèse de la vitamine D, agissent finalement assez peu, surtout en cas de pollution atmosphérique. Notre mode de vie y est aussi pour quelque chose. Nous travaillons toute la sainte journée aux lumières des néons et ne sortons des bureaux que la nuit tombée.

Et n'allez pas penser que le manque de soleil ne concerne que les pays du nord. Dans les pays du sud, les femmes restent encore souvent cloîtrées dans leur maison. Et lorsqu'elles en sortent, elles sont protégées sous de longs habits ou des tonnes d'écran total.


publicité