publicité

publicité

Le forceps : comment est-il utilisé ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. mai 2016)

Le forceps ne peut être utilisé que lorsque le bébé est engagé dans le bassin de la mère, quand la dilatation du col de l'utérus est complète (10 cm) et que la poche des eaux est rompue (ces 3 conditions devant être réunies).

Il existe différents types de forceps. Mais ils sont tous basés sur le même principe.

Chaque pince qui forme une cuillère est disposée sur chaque côté de la tête du bébé, au niveau des tempes. Puis l'obstétricien vous demande de pousser lorsque vous sentez une contraction. Il tire et oriente le bébé vers lui à l'aide du forceps en effectuant des tractions régulières et modérées sur l'instrument, de manière à ce que le bébé soit aidé dans sa descente. 

Le geste ne doit pas être douloureux en cas d'anesthésie péridurale, mais parfois très désagréablement ressenti. En l'absence de péridurale, une anesthésie générale en urgence peut être réalisée.

Qui peut utiliser le forceps ?

Seuls les gynécologues-obstétriciens sont habilités à l'utiliser. Si l'accouchement nécessite la mise en place d'un forceps, la sage-femme devra faire appel à l'obstétricien de garde.

Est-il dangereux ?

Non. Le principe même du forceps est qu'il doit être utilisé pour sauver la vie du bébé. Parfois, il peut y avoir quelques marques sur le visage du nouveau-né, voire un hématome. Mais ces lésions disparaissent d'elles-mêmes peu de temps après l'accouchement.
D'autres complications restent exceptionnelles.

Les risques maternels liés au forceps sont une déchirure possible du vagin ou du périnée. Pour éviter ces déchirures, l'obstétricien peut êre amené à pratiquer une épisiotomie qui sera plus facile à réparer qu'une déchirure.

Forceps ou césarienne ?

Les cas de figure nécessitant un forceps sont totalement différents de ceux nécessitant une césarienne.

Parfois, alors même que les conditions d'applications du forceps semblent réunies, l'échec est possible, l'obstétricien doit savoir alors renoncer et réaliser une césarienne. Toutefois, il faut savoir qu'une césarienne peut également nécessiter l'utilisation de forceps pour extraire le bébé.

A voir aussi notre vidéo :

Les grossesses gémellaires sont souvent à risque et doivent être surveillées encore plus que les autres. Mais une césarienne est-elle incontournable ? La réponse du Pr Bernard Hédon, gynécologue-obstétricien.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse, Enfants ou Un médecin vous répond !
Sources et notes : Le Grand Livre de ma Grossesse, Collège National des gynécologues Obstétriciens Français, Eyrolles, 2015.

✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.