publicité

publicité

10 astuces pour soigner le rhume de bébé

Publié par : rédaction Onmeda (08. janvier 2018)

© iStock

En cas de rhume de bébé, les parents sont souvent inquiets et peuvent vite se sentir dépassés. Que faut-il surveiller ? Que faut-il faire ou éviter ? Et à partir de quand faut-il s’inquiéter ? Voici 10 astuces et conseils pour soigner au mieux le rhume du bébé !

1) Que dois-je surveiller ?

Surveillez bien la respiration de bébé (rythme, sifflements...), sa température (pensez-bien à reprendre la température une heure et demi après la prise de paracétamol), ses prises alimentaires. La nuit, allez voir bébé plusieurs fois pour bien le surveiller.

A savoir : Pour surveiller au mieux votre enfant, vous bénéficiez normalement de 3 jours « enfant malade » par an, voire de 5 jours s'il a moins de un an. Pensez simplement à demander un certificat à votre médecin traitant¹.

2) Dois-je consulter en urgence ?

Si bébé a moins de trois mois, consultez en urgence de toutes façons : fièvre, gêne respiratoire, refus alimentaire doivent être évalués et traités de façon rapide à cet âge.

Pour les plus grands, consultez rapidement en cas de :

  • gêne respiratoire (l'enfant est essoufflé, son thorax se creuse anormalement lorsqu'il respire, des sifflements respiratoires sont perceptibles) ou de
  • fièvre mal tolérée (frissons, marbrures de la peau, fièvre qui descend mal avec le paracétamol, apathie).

 
N'hésitez pas à consulter aussi en cas d'autres signes associés :

En cas de doute, téléphonez à votre médecin, il vous dira si une consultation est nécessaire. Si vous ne pouvez joindre celui-ci, faites le 15, le médecin vous aidera à évaluer la situation.

3) Quels traitements lui donner ?

En cas de rhume de bébé, on donnera des traitements symptomatiques : du paracétamol pour la fièvre, un bon mouchage de nez et une alimentation adaptée.

Pour le paracétamol, préférez toujours la forme orale, si il n'y a pas de vomissements. En effet, l'efficacité des suppositoires est variable, selon la présence ou non de selles dans le rectum... La fièvre de bébé risquerait ne pas tomber !

Et évitez surtout les médicaments inutiles, voire dangereux comme les antitussifs, les muco-fluidifiants, les vasoconstricteurs, les antihistaminiques, les sprays pour la gorge...

Attention aussi avec les huiles essentielles, contre-indiquées chez le jeune enfant : les terpènes qu'elles contiennent peuvent chez l'enfant passer la barrière céphalo-rachidienne et provoquer des convulsions.

Veillez aussi à la qualité de l'air : surtout pas de tabac, et une chambre bien humidifiée et pas trop chauffée (18-20° C°).

4) Et si bébé refuse de manger ?

C'est très fréquent, car en cas de rhume, bébé a probablement mal à la gorge. Le nez bouché l'empêche aussi de téter convenablement.

Ne le forcez pas à manger, seuls les liquides sont indispensables quand l'enfant est malade. En plus, la toux peut le faire vomir, alors tant mieux si son estomac est peu rempli.

Les aliments qu'il acceptera le plus facilement sont lisses, non piquants et tièdes ou froids, comme par exemple la compote ou le yaourt. Essayez la crème dessert au delà de l'âge de 9-10 mois : froide, lisse, bien calorique, elle permet souvent que bébé ne reste pas le ventre vide !

Si bébé réclame plus de biberon qu'à l'accoutumée, mais refus de toucher à sa purée, pas de soucis, suivez-le ! Pensez surtout à bien fractionner les prises alimentaires.

5) Comment faire pour bien laver le nez de bébé ?

Tant que bébé ne tient pas assis, on le couche sur le dos, en lui mettant la tête sur un coté. Avec une petite pipette de sérum physiologique, on met du sérum dans la narine située en haut, afin que celui-ci ressorte par la narine située en bas, en nettoyant les mucosités. Et puis, on tourne la tête de bébé de l'autre côté et on recommence !

Attention, il faut bien mettre la tête sur le côté pour éviter que bébé inhale le sérum physiologique.

Quand bébé tient assis, on peut essayer les sprays de sérum physiologique, en position assise. Cela limite le passage du sérum physiologique dans l'oreille moyenne. Choisissez bien un spray adapté aux bébés, du sérum isotonique.

Dans tous les cas, pensez à laver le nez avant les repas et le coucher.

6) Si bébé ne se laisse pas faire pour le lavage de nez ?

Le coquin ! Commencez par bien lui expliquer de quoi il s'agit. Sachez qu'il est important que le lavage de nez soit doux, pour ne pas remplir à nouveau les voies aériennes supérieures de larmes...

Il faut éviter de faire pleurer l'enfant ! Facile à dire ? Peut-être est-ce le moment d'essayer le mouche-bébé électrique.

Son usage est bien plus facile, rapide et efficace, ce qui diminue la pénibilité des séances de mouchage... pour les parents et les enfants ! On met un peu de sérum en respectant les précautions énoncées ci-dessus, et puis on aspire avec le mouche bébé.

On peut aussi organiser la séance de mouchage après le bain de bébé : bébé est détendu, et la vapeur d'eau a bien fluidifié les sécrétions.

7) Que faire pour faciliter les nuits du bébé enrhumé?

Il est important de bien humidifier l'air, ça évite la constriction des bronches et permet de fluidifier les sécrétions pour qu'elles puissent être plus facilement éliminées.

Si vous n'avez pas d'humidificateur, n'hésitez pas à faire sécher le linge dans la chambre de bébé, c'est tout aussi efficace !

En cas de toux nocturne, pensez à bien laver le nez de bébé : il s'agit souvent de toux provoquée par les sécrétions nasales qui ont tendance à couler dans le pharynx quand bébé est allongé.

Vous pouvez aussi surélever légèrement le couchage en disposant quelques livres sous le matelas afin de mieux dégager les voies respiratoires.

8) Votre médecin a diagnostiqué une bronchiolite et vous ne trouvez pas de kiné ?

Sachez que, dans chaque ville, les kinés organisent une garde en hiver pour assurer la prise en charge des affections respiratoires de nos tout petits².

Vous pouvez voir avec votre médecin pour que la kinésithérapie soit organisée à votre domicile, si vous avez des difficultés pour vous déplacer. Dans ce cas, la mention « à domicile » doit être précisée sur l'ordonnance.

9) Et si cela ne passe pas rapidement, comment dois-je réagir ?

En général, le rhume du bébé passe en 3 à 5 jours. Mais l'écoulement nasal et la toux peuvent être bien plus tenaces et durer une dizaine de jours.
Ce qui devra entraîner une consultation c'est la persistance de la fièvre au-delà de 72h, amenant à rechercher un foyer d'infection bactérien : infection pulmonaire, otite...

De même si la fièvre, bien tolérée initialement, change d'aspect et s'accompagne maintenant d'apathie ou de frissons.

Il est aussi nécessaire de consulter si la toux s'accompagne de sifflements respiratoires.

10) Bébé est tout le temps malade ?

Pas de panique, jusqu'à l'âge de 3 ans, il est tout à fait normal que l'enfant présente plusieurs rhumes par an.

Au-delà d'une demi douzaine d'épisodes par an, parlez-en simplement à votre médecin. Selon les cas, il cherchera peut être une allergie ou une carence en fer.

Mais surtout, faites la guerre contre les virus en lavant les mains de toute la famille en arrivant à la maison et avant de manger...

Si vous utilisez un soluté hydro-alcoolique, veillez à ce que celui-ci soit sans triclosan, car ce composant antibactérien est de plus en plus soupçonné d'être un perturbateur endocrinien.

Retrouvez une information complète dans notre article : Rhume du bébé : causes, symptômes et traitements !

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Bébé ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Bébé a de la fièvre : que faire ?
> Mon bébé souffre d'un eczéma
> Bébé et constipé : tout ce qu'il faut savoir
> Gastro-entérite : une affection fréquente chez le nourrisson
> Les traitements homéopathiques pour nourrisson
> L'ostéopathie pour nouveau-né

Notes et sources

Auteur : Dr Cécile Stratonovitch

Sources :

1°) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F151

2°)
Réseau Bronchiolite Ile de France : http://www.reseau-bronchio.org/ 0820 820 603
Réseau Bronchiolite Bordeaux AquiRespi http://www.aquirespi.fr/bronchiolite.org/trouver-un-kine.html 0820 825 600
Réseau Bronchiolite Lille http://www.reseau-bronchiolite-npdc.fr/ Dans le Nord Pas de Calais, composez le 15 pour trouver un kiné.
Réseau Bronchiolite Lyon Réseau Akinesol 06 99 72 34 15
Réseau Bronchiolite Marseille http://www.arbam.fr/ 09 72 34 24 24
Réseau Bronchiolite Toulouse http://www.urgence-bronchiolite.fr/ 09 92 68 20 22
Retrouvez tous les contacts sur http://www.bronchiolite.org/


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.