Le système immunitaire : comment garder la forme en automne et hiver ? : Activité physique, sommeil et détente

Publié par : rédaction Onmeda (22. octobre 2018)

Activté physique 

L'exercice physique aide à renforcer nos défenses immunitaires. Pour y arriver, il n'est pas nécessaire d'être un athlète olympique, mais plutôt de se bouger régulièrement - toutefois, sans excès. Les sports d'endurance comme la natation, la course à pied et le cyclisme se sont avérés idéaux pour cela, mais aussi de longues promenades en plein air. Une carence prolongée de mouvement par contre peut avoir des effets préjudiciable au système immunitaire. 

Détente

Un stress psychologique qui apparaît seulement de temps en temps peut activer la défense immunitaire à court terme. Un stress permanent en revanche sert à l'affaiblissement du système immunitaire. Quand même, un mode de vie absolument exempte de stress n'est pas nécessaire (et presque impossible). Au contraire, il est plutôt important de trouver le bon équilibre entre stress et détente.

En cas de stress, le corps sécrète de l'hydrocortisone, une hormone du stress. Si le stress persiste plus longtemps, cela peut avoir des répercussions négatives sur les défenses immunitaires. Par conséquent, des maladies infectieuses (p.e. refroidissement, herpès) se déclarent plus fréquemment ou traînent des semaines. Il est impossible d'éviter du stress complètement. Par contre, on peut apprendre de mieux gérer le stress - et ainsi de faire du bien à son système immunitaire. Une gestion du stress efficace aide à mieux gérer des situations éprouvantes. Par ailleurs, c'est profitable de s'occuper activement des phases de détente.

Voici quelques suggestions : 

  • le training autogène
  • la relaxation musculaire progressive
  • la méditation
  • le yoga

L’activité physique régulière contribue à une défense saine. Un excès de sport, par contre, peut avoir des conséquences négatives sur le système immunitaire. © Jupiterimages/iStockphoto

L’activité physique régulière contribue à une défense saine. Un excès de sport, par contre, peut avoir des conséquences négatives sur le système immunitaire.

Sommeil 

Le sommeil est d'une grande importance pour plusieurs fonctions du corps. Pendant cet état de repos, de nombreux processus se déroulent dans le corps. Un déficit de sommeil n'apparaissant qu'occasionnellement est certainement sans risque. Un manque de sommeil permanent en revanche, peut affecter la santé à long terme. Au-delà des effets tels que la fatigue et des difficultés de concentration, un manque de sommeil à long terme affaiblit le système immunitaire et favorise également des maladies, alors qu'un sommeil régulier et suffisant peut avoir des répercussions positives sur la santé. La quantité de sommeil dont on a besoin peut varier d'un individu à l'autre.

Sauna, la marche dans l'eau froide, etc.

Des changements de température, par exemple sous forme d'une séance de sauna, des bains aromatiques ou une douche alternant le chaud et le froid peuvent contribuer à renforcer le système immunitaire. De cette façon, des maladies infectieuses comme les refroidissements apparaissent moins fréquemment. En plus, des infections se déroulent moins fortes et ne durent pas aussi longtemps que d'habitude.

Les saunas où le changement de température entre le séance de sauna et le rafraîchissement est relativement élevé, seront préférable - comme le sauna finlandais en particulier. Afin d'obtenir des effets positifs, il est recommandé de le faire fréquemment.