Binge Watching : Les séries, créent-ils une dépendance ? : Les séries ne sont pas idéales pour la réduction du stress

Publié par : rédaction Onmeda (08. janvier 2019)

Il est fort probable que la plupart des gens approuvent cette professeure : à la fin d'une longue journée fatigante au travail, rien n'est mieux que se faire téléporter par un simple clic de souris dans un pub pittoresque à New York ou dans une colocation de nerds.

Néanmoins, rester devant l'écran en ne faisant rien n'aide pas vraiment à se détendre. Afin d'atteindre une sensation de relaxation totale de corps et d'esprit, on a besoin de l'activité physique  en particulier si on a passé toute la journée assis au bureau.  

En plus, la fuite de la réalité représente un risque : Si quelqu'un cherche du réconfort chez ses amis fictifs sur l'écran, la première étape vers l'isolation sociale est faite puisqu'il ne donne pas la chance aux autres d'entrer en contact avec lui. En se fuyant dans un monde parallèle régulièrement, on n'arrive pas à résoudre ses problèmes réelles.

Par ailleurs, une enquête des scientifiques néerlandais et allemands a montré que des personnes étant stressés par leur travail, ont de grosses difficultés à se détendre devant l'écran. Il semble que ces gens-là tendent à se sentir coupable et perçoivent une telle activité comme procrastination. Ceux qui décrivent leur vie quotidienne comme moins stressante, en revanche, sont bien capable de profiter d'une soirée Netflix. Malheureusement, ce sont juste ces derniers qui n'en ont pas un besoin urgent. La vie est-elle injuste ? Il est grand temps pour la prochaine étape …

Conseils de lecture d'Onmeda : 

Êtes-vous addict à Internet ?

Digital Kids : Comment les aider à décrocher des écrans ?

Nos conseils pour lutter contre le stress

Version traduite de l'allemand (Original : "Binge Watching: Machen Serien süchtig?" du site d'Onmeda.de, écrite par Lydia Klöckner)