Binge Watching : Les séries, créent-ils une dépendance ?

Publié par : rédaction Onmeda (08. janvier 2019)

© iStock

"Vous êtes encore là ?" Les vrais passionnés de séries voient cette question régulièrement sur leurs écrans : Netflix la demande à chacun ayant regardé plusieurs épisodes sans pause. Pourquoi sommes-nous aussi fixés sur le "Binge Watching" ?

Le prochain épisode commence dans 3 … 2 … 1 …  trop tard ! On a encore raté le coche, le retour dans la réalité. On n'a plus à choisir, Netflix décide pour toi pour la troisième, la quatrième, cinquième fois, on est plongé dans un monde parallèle fictif pendant 45 autres minutes. La journée était longue, la tête aurait besoin d'un repos, les paupières sont lourdes, et pourtant on se force à garder les yeux ouverts afin de regarder un autre épisode… juste un… et puis un autre.

Au lieu de cliquer sur "stop", on continue de regarder sur l'écran comme hypnotisé. Au lieu de s'emmitoufler dans le nid chaud, on préfère de rester dans l'apocalypse des zombies pendant une autre heure, au Moyen Âge ou à l'hôpital  Mais pourquoi ? Pourquoi est-ce que nous nous laissons accaparer tellement par les séries qu'on ne peut plus s'en défaire ?

Le "Binge-Watching"  en référence à "Binge Drinking", le terme anglais pour l'abus d'alcool  est un phénomène relativement nouveau. Certes, les séries télévisées existent depuis plusieurs décennies. Toutefois, on pouvait regarder qu'un épisode par jour ou même par semaine. Netflix et Amazon Instant Video, en revanche, ont des saisons complètes à offrir et, pour une raison quelconque, plein de gens sont poussés par cette irrésistible envie de les regarder d'un trait. Ils sacrifient des soirées, nuits et week-ends entiers pour cette activité relativement improductive  et cela n'est qu'une des nombreuses parallèles entre picoler et regarder des séries.