publicité

publicité

La fécondation : La fécondation artificielle

Publié par : Clémentine Fitaire (15. septembre 2015)

Pour les couples qui ne parviennent pas à concevoir « naturellement » un enfant, ou lorsque l'un des partenaires est stérile, il est possible d'avoir recours à des techniques artificielles d'AMP (assistance médicale à la procréation). La fécondation pourra être aidée de « différentes façons », on parle de fécondation artificielle :

> La stimulation ovarienne : par des médicaments à base d'hormones, on active la maturation des follicules ovariens, pour ensuite stimuler l'ovulation.

> L'insémination artificielle : le sperme (du conjoint ou d'un donneur) sera déposé directement dans l'utérus de la femme à l'aide d'une « pipette » utilisée par le médecin.

> La fécondation in vitro : elle consiste à prélever un ovocyte dans l'utérus de la femme et à le placer « in vitro », c'est-à-dire à l'extérieur de l'organisme de la femme, dans un contenant en verre (en laboratoire). On lui présentera alors des spermatozoïdes, de manière à ce que la fécondation ait lieu. Une fois la fécondation effectuée, on placera l'oeuf ainsi créé dans l'utérus de la femme, où il poursuivra en principe son développement.

Sources et notes : Le Grand livre de la grossesse, Collège national des gynécologues-obstétriciens français, Eyrolles, 2014-2015.


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.