publicité

publicité

L’insémination artificielle

Publié par : Clémentine Fitaire

Dans le cadre des techniques d'aide à la procréation, lorsqu'un couple ne parvient pas à concevoir un enfant, l'insémination artificielle peut alors donner un « coup de pouce » à la nature.

Qu'est-ce que l'insémination artificielle ?

L'insémination artificielle consiste à aider à mettre en contact un ovule et des spermatozoïdes pour aboutir à une fécondation. Pour cela, le sperme du conjoint ou d'un donneur sera prélevé et préparé en laboratoire, afin d'optimiser l'efficacité des spermatozoïdes. Puis, à l'aide d'un cathéter, le sperme sera directement introduit dans l'utérus.

Pour qui ?

L'insémination artificielle est destinée aux personnes désireuses d'avoir un enfant et qui présentent certains dysfonctionnements, dont les principaux sont :

  • Du côté de la femme : anomalies du col de l'utérus ou de la glaire cervicale (empêchant le passage des spermatozoïdes).
  • Du côté de l'homme : problèmes d'éjaculation ou d'érection, mauvaise qualité du sperme.

En cas d'infertilité avérée (après un spermogramme) chez l'homme, l'insémination pourra être effectuée avec le sperme d'un donneur (IAD). Si l'on utilise le sperme du partenaire, on parle alors d'insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC).

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Tomber enceinte, Infertilité ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> PMA : ce qu'il faut savoir sur la procréation médicalement assistée
> GPA : le débat sur les mères porteuses
> PMA et bioéthique : vers quoi se dirige la loi ?
> Le don d'ovocytes, comment ça marche ?


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.