publicité

publicité

La relation avec les frères et soeurs : Les bienfaits de la fraternité

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. mars 2014)

La jalousie est un moteur pour le développement de chaque enfant ; une certaine dose de rivalité est saine, car elle pousse les enfants à s'affirmer et à prendre leur place. Apprendre à vivre ensemble, à négocier, à partager leur sera utile pour leur vie future.

Que faire lorsque les enfants se disputent ?

Les « bagarres » entre frères et soeurs sont inévitables, voire même nécessaires. Elles permettent aux enfants d'exprimer leurs sentiments, ce qui est toujours préférable aux émotions non-extériorisées.
Mais pour les parents, il est toujours difficile, voire nerveusement épuisant, d'assister à ces rivalités fraternelles. Quelle attitude adopter ? De manière générale, mieux vaut ne pas intervenir, sauf bien sûr si la dispute risque de mal tourner. Françoise Dolto affirme d'ailleurs qu'il ne faut pas intervenir dans une dispute entre frères et soeurs sous l'unique prétexte que l'un d'eux est le plus petit ou le plus faible ; elle écrit que cela ne sert à rien de demander qui a commencé, chaque enfant étant convaincu que c'est l'autre.

Plutôt que de prendre partie, aidez les enfants à trouver une solution en discutant.

Enfin, dites stop à toute violence ; s'il est bénéfique aux enfants d'exprimer leurs sentiments au moyen de mots, la violence, elle, ne doit pas être tolérée.



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.