publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Violences conjugales

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Violences conjugales



    Cherchant des personnes qui pourraient m'écouter, voir m'éclairer par rapport à ma situation, J'ai pensé au forum. Actuellement désespérée par la tournure que prend ma vie, j'ai besoin de savoir si je fais bonne route ou pas.

    J'ai connu très jeune le père de ma première fille et nous nous sommes séparés à l'amiable au bout de 15 ans pour cause d'un décalage qui n'a fait que s'aggraver au fur et à mesure des années.
    Sur ces entre-faits j'ai rencontré un homme, pour qui j'ai eu réellement le coup de foudre. Il s'agit de mon compagnon actuel. Cet homme a quitté son pays pour venir s'installer en France.
    Il s'est vite heurté aux réalités de l'emploi en France malgré le fait d'avoir un cursus professionnel impressionnant. Les choses ont commencé a devenir un peu difficile à partir de là. Mon divorce trainant en longueur pour cause d'argent et de bonne volonté a commencé à exaspérer mon compagnon qui est devenu chaque jour plus coléreux et violents dans ses paroles. L'alcool est venue se greffer sur une situation déjà difficile, et il y a 4 ans, un soir, prise par surprise il a commencé à me mettre des gifles.
    Pour lui je l'avais berné, je l'avais poussé à bout. J'ai été à l'hopital pour faire reconnaitre les bleus que j'avais sur les bras et suis passée à la gendarmerie ou on m'a dit qu'il en fallait beaucoup plus que cela pour porter plainte. Il n'ont mm pas voulu enregistrer ma visite sur la main courante.
    Bien sur , comme il est de coutume mon compagnon s'est excusé et tout s'est bien passé pdt une année, mm si je savais à ce moment là que quelque chose n'était pas normal.
    L'année suivante il a recommencé... giflles, tirée par les cheveux, je passe le vocabulaire chatié du moment.....re-belote... hopital.. gendarmerie....pas suffisant !!!! un bleu sur le bras... des gifles qui ne laissent pas de traces.. pas d'arrêt de travail....
    Hier soir il a recommencé....il commence par des paroles blessantes (choses qu'il fait tous les jours !!)....il dit que tout est de ma faute....je précise qu'il ne travaille tjs pas et boit tjs autant, voir plus....Je ne dis rien pour ne pas envenimer la situation...il fait les questions et les réponses et monologue durant 3 heures ....il a suffi que je le regarde (je n'aurais pas du)...il me fonce dessus, m'attrape les cheveux.. me gifle en me traitant de ... ...je me laisse faire...Pourquoi ?

    Quant il a été plus calme je lui ai demandé si ca ne le gênait pas de m'avoir frappée...il m'a répondu que je l'avais provoqué et poussé à bout... je me rappelle lui avoir dit qu'il était un alcoolique...

    Aujourd'hui je suis étonnée de voir que je me suis mise dans une telle situation. Il n'y a pas si longtemps j'aurais pensé aux femmes qui se font battre en me disant qu'elle n'avait pas assez de caractère pour partir. Aujourd'hui je comprend...et c'est d'autant plus difficile que je ne fais rien pour que cela change. On dirait presque que j'accepte pour ne pas à avoir à partir avec mes enfants sous le bras, pour ne pas quitter ce que je possède ?! c'est déroutant...

  • Bonjour



    Tu sembles fascinée par ce qui t'arrive, mais fais attention, beaucoup te le diront, ça va aller de pire en pire...attends-tu qu'il te démolisse vraiment la face pour réagir? là il faudra bien que tu prennes tes enfants sous le bras, mais en plus tu seras traumatisée. Courage, il est temps de mettre les voiles, laisse-le se débrouiller et va chez tes parents, et n'acceptes plus les excuses, il n'en a pas.

    Commentaire


    • Déroutant



      les enfants eux non plus ne doivent pas bien vivre la situation...
      n'attends pas que les choses deviennent ingérable, part !!
      mais tu nous demandes peut-être quelle est la taille de la valise à prendre ? Je dirais assez grande pour reconstruire une vie meilleure avec tes enfants.

      Commentaire


      • Comme



        Je suis heureuse que ma mère est pris la décision de m'épargner avant tout, en quittant mon père.
        Je te souhaite tout le courage du monde, isalomei.

        Commentaire


        • Comme
          Houp!!



          qu'elle ait pris c'est encore mieux.

          Commentaire


          • Pour la enieme fois ! la police est obligee de prendre votre plainte !



            la plainte que vous déposez N EST ABSOLUMENT PAS LAISSEE A LEUR APPRECIATION !!!!

            ILS SONT OBLIGES DE PRENDRE VOTRE PLAINTE !!!! N HESITEZ PAS A LE LEUR RAPPELER !!!

            pour le reste...arrête de chercher les réponses en toi car elle ne sont pas en toi.
            Tu perds beaucoup de temps, et d'énergie car cet homme a besoin de "soins" et toi tu n'arriveras pas à le guérir.

            Désolée d'être aussi crue,

            Bon courage et prend soin de toi.

            ps : les plaintes sont indispensables (et les mains courantes si on n'ose pas sont une première chose) SOS FEMMES BATTUES font un travail remarquable ! mais il faut les appeler ou pousser leur porte. (dans l'anonymat si vous le souhaitez)

            Commentaire


            • C'est affolant !!!



              Je vis une situation quasiment tristement semblable, sauf que moi, la violence s'est faite sournoise, verbale, morale, économique, puis maintenant physique ! Puis c'est à présent les enfants qui subissent et là, je ne permets plus ! J'ai mis 6 ans à me rendre compte de ce qu'IL faisait et j'ai ENFIN décidé de réagir ! J'ai appellé "SOS femmes victimes de violences conjugales" qui m'a aidé moralement puis j'ai pris contact avec un avocat et j'entame une procédure en divorce pour faute.

              Ce qui est fou, débile, intolérable, c'est que moi aussi j'ai eu droit aux commentaires délirants des flics qui ont refusé de prendre mes plaintes et main-courantes en considération parce que j'avais pas de coups visibles !!! Je suis allée dans 3 commissariats différents et à chaque fois, c'etait "encore une qui se plaint de son mari !" ou "mais madame, je peux pas vous enregistrer pour une engueulade de couple" "mais madame, où sont les coups ?" ou alors "vous n'avez qu'à pas être si jolie, vous déclenchez les passions !"

              La seule solution, une plainte directement écrite en recommandé au Procureur de la République en dénonçant les agissements vécus y compris par nos "défenseurs de l'odre" !!!

              Courage, on va s'en sortir !

              Commentaire


              • La police a tort



                mais tu peux porter plainte en écrivant directement au procureur de la république auprès du tribunal de grande instance de ton domicile n'oublie pas de préciser le refus des policiers ils se ferons au moins remonter les bretelles; puisque tu parles de compagnon et non de conjoint la séparation et l'interdiction de t'approcher seront plus aisé mais ne reste pas avec cette menace au dessus de toi et de tes enfants

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2006-08

                publicité

                Chargement...
                X