publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Temoignage de viols

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Temoignage de viols



    salut a toute et a tous

    j aimerai savoir si vous avez des temoignage sur le viol.

    je sais que ce que j ai vecu est un viol et j ai mis tres longtemp a m en rendre compte meme encore aujourd hui et j ai vu plusieur temoignage ou c est pire que moi.
    aujourd hui je me pose beaucoup de question savoir si mes reaction et pensée sont normales.
    c est assez dure a vivre avec mais par moment j ai des flash, ou je revoit les scene et meme ressent les meme sensation que le jour ou ca m est arriver

    je voulais savoir aussi si vous avez des solution pour oublie pour m en sortir car par moment ca me pourrit la vie et j ai perdu des homme que j aimai a cause de ca.

    pour ma part j avai 19 ans et le pire c est que c etai mon propre mec qui ma fait ca. il a trouver ca normale et il aucune idee du mal qu il a fait.

    merci a vous tous.

  • Salut



    vous ne pouvez jamais oubliez ca croyez moi moi un de mes proches m'a violé qunad j'avais 7 ans et maintenant j'ai 24 ans et j'ai pas pu oublier et ca me fait térs mal et je pense toujoura à ca malgrés que j'esaye d'avancer dans ma vie ais ca me fait toujour mal

    Commentaire


    • Le ravisseur peut poursuivre sans 4 yeux



      jusqu'au syndrôme de l'enfermement c a d l'écho de tes pas le viol c salissant il faut aller au cidf et demander en urgence u_n psychiâtre en expliquant bien que c de jeung(l'anti despotisme) que l'on veut on peut être violée même sans 4 yeux ce st des notes qui se suivent et se poursuivre un conseil:n'ai pas peur de la honte un viol c salissant
      beloved de tout mon amour je suis avec toi

      Commentaire


      • Salut
        Je comprends



        as tu été victimise?
        il n'ya pas de délai pour le faire il est temps
        un jour on y va on le prouve et se bat
        ça n'a pas de cesse c un combat sans trève
        je t' aime
        réincarne toi dans cet arbre dans cet arbre reconstruis la vie dans cet arbre dans cet arbre
        tu peux le prouver puisque ça te bat
        la preuve est sous tes yeux infalsifiable
        c le fil de la vie réelle
        bon courage beloved

        Commentaire


        • Reponse



          je vais te raconyter mon histoire:
          J'avais 17 ans mon copain s'apellait Johann. Le gros probleme fut de contenir ses pulsions sexuelles, il tenait absolument à coucher avec moi. J'avais 17 ans et même si je déteste cette expression elle était on ne peut plus vrai: je ne me sentais pas prête de passer à l'acte et encore moins avec lui. Je voulais le faire avec quelqu'un de confiance et dont j'aurais aimé être amoureuse. Chaque fois que j'allais chez lui j'étais sûre de me retrouver sur le dos nue et lui essayant de rentrer j'ai réussi à contenir ses ardeurs tant bien que mal jusqu'au jour, où se fut une fois de trop. On était chez son père, il faisait beau dehors et son père était parti je ne sais plus trop où. Bref il commence à me chauffer et me déshabiller comme toujours puis me coucher sur le dos et mets un préservatif , sur le coup je le stop en lui disant qu'il s'enflamme que je veux toujours pas. Lui me répond qu'on a suffisement attendu et me recouche de force et commence à me doigter. J'essaye à nouveau de l'arrêter en le repoussant, à ce moment il m'attrape les poignets me les maintien au dessus de la tête et me dit arrête de me repousser tu m'excite encore plus!!. Je n'arrête pas de lui dire non, fais pas ça, je veux pas, arrête!!!! Mais rien n'y fait il finit par me pénétrer d'un coup de bassin puissant et là une douleur infinie se répand dans mon corps, j'ai mal au sexe j'ai mal à l'intérieur et plus il fait des va et viens et plus la douleur accrue j'ai beau lui dire d'arrêter il continue de plus belle et me dit de faire du bruit. Obligé de simuler pendant que mon intérieur se déchirait et se broyait de plus en plus. J'avais l'impression de me faire disséquer à vif mes larmes coulaient mais je continuais à simuler il serait plus vite excité à bloc et plus vite ça se terminerait. Je continuais à me débattre à remuer dans tout les sens mes ses 20 kilos de plus que moi avaient raison de mes tentatives d'évasion. Enfin quand il eut fini je me suis vite rhabillée et ma mère arrivait 20 min après quelle chance!!! Je suis rentrée chez moi complètement ravagée physiquement et moralement. J'ai perdu du sang pendant 2 jours entiers. Je n'ai pas rompu après cela mais chaque fois qu'il rentrait à nouveau en moi je ressentais mes muqueuses se déchirer comme si mon corps refusait le sien. Ma première fois fut un viol.
          Depuis je me méfie de chaque homme inconsciemment mon copain actuel a compris pourquoi et est super doux avec moi il m'aide a reprendre confiance et sait pourquoi des fois je tremble ou j'ai peur d'un de ses gestes. Je n'arrive pas a oublier et aujourd'hui de vivant qu'avec des hommes je me sens mal dans ma peau car ils me font tous un peu peur
          Voila le meilleur moyen de vivre avec car tu ne l'oubliera jamais c'est d'en parler avec ton copain de lui expliquer il faut partager ces choses la moi ça fait 3 ans que je me taisais et j'en souffrais enormement
          bisous et bon courage

          mellytacol

          Commentaire


          • Il faut savoir dire "non" moi j'ai pas su et je le regrette.



            Bonjour,

            j'ai 14 ans et demi et le 4 mars dernier j'ai fai l'amour mais je n'en avai pas envie...quand j'ai dit sa a mon copain il ma di que je métai fai violé, c'est alors que j'ai réaliser.

            tous commence une semaine au par avant, sur msn.
            Je parlai avec un pote qui avai 16 ans et qui dans 2-3 mois va en avoir 17.
            j'atai entrain dlui aranger un coup pour une pote pour une fete, pi il ma di que pendan la fete il voulai couché et qu'il étai puceau. et jlui ai demander avec qui pi il me di "bah ta cop elle est bof" pi jlui "bah sa va ya pire moi jla trouve pas mal" pi lui il voulai trop couché je sais pas pourkoi et donc on a commencer a parlé sex mais pour moi c t just un délire et il a cru comprendre que jvoulai couché avec lui sauf que c t pas vrai et enfaite apres il ne cessai de me repéter que jdevai pas le laisser tomber alors g pas u la force de lui dire "non". et donc venu le jour de la fete bah on la pas fai se qui ma soulager. Mais le lendemain il ma renvoyer un message en disan que le mercredi suivan il viendrai ché ma pote pour qu'on le fasse et la jétai entrain de lui écrire que jvoulai pas et il me met "jte jure me lache pas parce que sinon.."et donc g pa u la force de lui envoyer que jvoulai pas le faire, surtout que jétai pas amoureuse de lui. et donc venu le mercredi 4 mars, je men souviendrai toujours. Il est venu ché ma pote ou jétai. J'essayai de faire le plus naturel possible et il ma di davoir confiance en moi que sa allai etre super bien alors g obéi et d qu"il ma pénétrer g u tres tres mal et je serrai les dents tellemen c t horrible, je prenais aucun plaisir. sa a durer 1h. apres jen ai parler a mon meilleure ami qui maintenan ne l'es plus. il ma di que c t bien que javai passer un cap. ce que je lui pas dit c que je voulai pas le faire que g pas du tous aimé lui il croi toujours que jai fai sa avec plaisir. il en a parler a sa meuf parce qu'il voulai couché avec et elle a été le raconter a la copine de la cousine avec celui avec qui javai couché JE DI BIEN que moi je navai pas envie de coucher avec lui. et donc sa cousine la répéter a tous le monde au college en disans que jétai une fille de ... bref tous le monde au college la su que javai couché, mais ils ne savaient rien de la vériter... et elle a inventer des mensonges donc g été obligé de le dire a ma mere que javai couché tous en lui cachant que je voulai pas. et maintenan elle me fai pu confiance. et hier soir [10/07/09] je parlai avec mon chéri et lui il savai que javai couché sauf que hier jlui ai di toute la vériter jétai en pleure dans mon lit en lui envoyan les sms disans vraiment toute la vériter et la il ma di que jmétai fai violé, jlui di "nan.." et il me di "bah si, si tu voulais pas et qu'il la fai quand meme c kil ta violé" et la sa ma fai un choc, je venai de réalizer. et depuis 4 mois je regrette de ne pas avoir di "non", je me sens sale et je sais pas quoi faire... mon chéri a promi de garder sa pour lui et jle revoi le 13 juillet et il ma di qu'on en parlerai de ce qu'il c passer mais g peurs, g honte. S'il vous plait dites moi sque je dois faire, ya t'il d'autres cas comme moi ??es-ce vraiment un viol ??

            Merci de me répondre.
            merci de me répondre

            Commentaire


            • Il faut savoir dire "non" moi j'ai pas su et je le regrette.
              Parles en à tes parents



              dit leurs la vérité,ils doivent le savoir tu n'as que 14 ans donc moins de 15 ans et portes plainte.

              Commentaire


              • Salut
                Victime comme toi



                salut, ton message m'a beaucoup ému car j'ai eue l'impression de me retrouver. MOI aussi j'ai été violée, j'avais 5 ans et c'était mon propre grande -père, encore aujourd'hui c difficile, car malgré toute l'aide que l'on m'apporte je sais que mon passé me poursuivra toute ma vie notemment avec les hommes pour lesquels je fais un blocage, j'aimerais que tu me dises comment tu as pu faire pour réussir à faire confiance si c'est le cas. marine.

                Commentaire


                • Témoignage



                  salut, moi aussi j'ai été violée, j'avais 5 ans et c'était mon grand père. Aujourd'hui j'ai 19 ans et encore aujourd'hui je me sens ^perdue quelque fois. surtout, il faut en parler c ça qui nous soulage et qui nous aide à avancer mais ça ne guérit jamais ... certain. en tout cas je pense que parler entre victimes est aussi une bonne chose, on se comprend et on peut s'enbtraider, ne te décourage pas.

                  Commentaire


                  • Moi aussi



                    j'ai connu celà...
                    j'avais déjà été violée étant plus jeune et j'avais tourné la page bien difficilement car je ne pouvais pas en parler à ma mère... plus tard je me suis faite agressée par mon beau père et suite à ça je suis partie vivre chez mon père et j'ai rencontré un garçon et au bout de quelques mois nous avons emménagé ensemble dans ma famille...
                    j'avais 17ans et lui 25 il m"ettouffait m'empêchait de voir mes copines et de sortir
                    et au bout d'un moment j'ai voulu rompre... je le lui avait bien fait comprendre mais il refusait de l'accepter et de me laisser parler
                    il n'empêche qu'à un moment donné il a ressenti le besoin d'aller retourner vivre chez sa mère
                    hors une semaine plus tard on fêtait mon anniversaire et mes grands parents qui l'aimaient bien l'avaient invité à la soirée que l'on donnait dans la salle des fêtes du village.
                    nous avions tous beaucoup bu et comme il était venu de loin et ne pouvait pas repartir j'ai dut dormir avec... sauf que lui n'avait pas l'intention de dormir...
                    j'ai eu beau supplier lui dire qu'il m'empêchait de respirer (lui 100kg de tout son poid sur moi 75kg) il me bloquait les bras tout en me violant il m'a même écrasé la gorge et moi je pleurais tout en essayant de ne pas faire trop de bruit pour na pas alerter la famille car j'avais trop honte de la situation
                    suite à ça j'ai fait beaucoup de soirée, beaucoup d'alcool, beaucoup de drogue... et c'est comme ça qu'un beau jour j'ai découvert que ce fameux soir il m'avait mise enceinte car j'ai fait une fausse couche
                    j'ai beaucoup déprimé suite à ça mais très vite j'ai rencontré un garçon que j'ai aimé comme jamais je n'avais aimé quelqu'un et même si je ne lui ai pas raconté tout ça ben il m'a permis de remonter la pente en prenant soin de moi mais certain soir j'avoue que je continu d'être en rage contre moi même
                    en rage de ne pas m'être mieu défendu
                    en rage d'avoir perdu l'enfant (j'ai très peur depuis de ne jamais reussir à en avoir)
                    ma vie à été boulversée j'oublirais jamais tout mais je continu à vivre ma vie de femme amoureuse
                    ce qu'il faut c'est en parler
                    à part ça pas de remède miracle malheureusement
                    tu vois c'est quand on fait confiance que l'on se fait trahir
                    ce soir là il m'a réellement utilisée comme une chose, un objet, un bout de viande et 2ans après je me sens encore honteuse et sale

                    Commentaire


                    • Mon premier amour m'a violée



                      Bonjour, j'ai 44 ans et je suis seulement en train de trouver la sortie à ce qui m'est arrivée à 18 ans :
                      Le soir où était programmé d'aller un peu plus loin car nous sortions ensemble depuis 2 mois, après une soirée entre amis nous regagnons sa chambre .
                      Ce soir là il ne s'est agit que de maladresses et alors qu'il dormais moi je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit . A son réveil est arrivé ce que je ne souhaite à aucune femme : J'avais mal, je pleurait je le supliait d'arrêter et sa seule réponse fut alors :" De toute façon, il faut bien que tu y passes ! " et il ne s'est pas arrêté .
                      6 mois plus tard lors d'une banale visite chez un généraliste qui m'a osculté avec beaucoup de douceur, j'ai compris que ce qui m'était arrivé était grave et anormal . Le médecin a déclaré sur un ton disons révolté : " Eh bien ! La première fois, vous avez dut "douiller" !
                      Ce à quoi j'ai répondu : -il n'y a pas eut de 2ème fois d'ailleurs .

                      A 24 ans, je me suis mariée avec celui qui est devenue le père de mes 3 enfants . Mais même s'il savait ce que j'avais vécu à 18 ans, il m'a reproché de ne pas être :"une chaude "!!! et il m'a quitté quand le petit dernier était bébé .

                      J'ai fait ensuite une grosse dépression, hopital, médicaments, psychothérapie etc .

                      Aujourd'hui j'ai trouvé une clé qui ouvre bien des portes pour vivre enfin, en sachant choisir les personnes qui ne me feront plus de mal : je chasse de toutes mes forces le passé en imprimant fortement que je ne veut plus être la victime de quoique ce soit . En fait on oublie jamais complètement car notre mémoire sert certainement à ne plus se faire avoir . Mais on se doit de remplir soit-même sa vie de bonnes choses car personne ne peut le faire à notre place .

                      Commentaire


                      • Il faut savoir dire "non" moi j'ai pas su et je le regrette.
                        Confiance



                        si je suis sur ce forum ces parce que je voulais faire un exposer sur les mariages forcé et les viols et la ton histoire il faut que t en parle bien n' ai pas honte ce n'est pas de ta faute parle en a ton petit ami ne te sens pas copable ces toi la victime

                        Commentaire


                        • Tu a de la chance d' avoir des flache



                          moi je me suis fait violée quan j' etai en ce2 et donc je me souvien de rienc dure de vivre san savoir qui a fait sa
                          en tou cas si tu a besoin de parler nessite pa
                          bye

                          Commentaire


                          • Mon histoire...



                            J'ai 17 ans et demi. Pour moi, sa s'est passer il y a 2 ans et demi. J'étais a la soirée d'un pote. Il avait inviter mes amis plus des amis du lycée a lui. A cette soirée la, j'ai embrasser un gars qui venait du lycée de mon pote, et on a passer la soirée ensemble. Au moment de ce coucher, il ma demander si je voulais bien dormir avec lui, j'ai dit oui, que sa ne me dérangeait pas. Il a commencer a vouloir me toucher pour me doigter, je l'ai repousser en lui disant que j'avais mes regles. Je me suis endormie. Quand je me suis réveiller, il était en train d'essayer de me mettre son pénis dans la bouche, je l'ai pousser, lui ai dit de dégager, ensuite il a commencer a me retirer mon soutien gorge. A ce moment la j'ai voulu le repousser mais je n'arrivais pas a bouger. J'arrivais pas non plus a parler.. Je bafouillais.. Je n'avais plus de force, plus rien. Il a commencer a me toucher, branlette espagnol, puis pénétration.. J'essayais de me débattre, mais je n'y arrivais pas! Je parlais mais je n'arrivais plus a crier. Comme si je n'avais plus du tout de force.. Sur le coup j'ai pas compris ce qu'il m'arrivait..
                            Le lendemain j'ai essayer d'en parler avec ma meilleure amie qui elle aussi été présente a la soirée et quand j'ai parler du fait que je me sois réveiller et qu'il essayait de mettre son pénis dans ma bouche, elle s'est mise a rire ! Alors j'ai arreter d'en parler..
                            Peu de personnes sont au courant.. Seulement deux amies qui ont vécus la meme chose que moi et mon copain. Sa fait 7 mois qu'on est ensemble et on a toujours rien fait.. Des qu'on est ensemble dans un lit, on s'embrasse mais sa ne va jamais plus loin. Je suis bloquée, j'ai peur de la pénétration, des que je suis dans un lit avec lui, je repense à la soirée, je revois les images etc.. Mon copain croit que c'est parce que je n'ai pas confiance en lui etc.. Il ne comprend pas que je sois bloquée, quest-ce que je pourrais faire pour me débloquer, ne plus penser a ce viol quand je suis avec mon copain ?

                            Commentaire


                            • Mon histoire...
                              Coucou ,



                              Je m'apelle Oriane est j'ai 13ans et demie passer .. J'aurai voulus savoirs si apres qu'on ai abuser de ton corps tu ete tomber enceinte ? Et si tu la annoncer a tes parent ? Si tu ne veux pas me repondre je comprendrais Tkt pas ... Et je suis vraiment Desoler :S

                              Commentaire


                              • Finalement je crois qu'on ressent toutes la meme chose.



                                J'ai 18 ans depuis moins d'un mois, de nature assez fétarde, je sors beaucoup, j'ai une bonne bande de copains avec lesquels je rigole beaucoup. Mais tout a basculé cette semaine. Alors qu'on s'est improvisé une petite soirée sympa comme d'habitude ça a mal tourné pour moi. J'ai commencé a embrasser l'un de mes potes Flo. On sort souvent ensemble en soirée, on se fait deux- trois bisous rien de plus juste "pour rigoler", se voir autrement. Mais là je ne sais pas pour quoi ça a dégéneré. Il a commencé a etre plus entreprenant que d'habitude, et meme si je refusais, que je tenais ces mains un peu trop balladeuses, il forçait. Alors finalement, je ne sais pas pourquoi je me suis laissé influencer et j'ai accepté qu'on aille un peu plus loin mais je ne voulais pas coucher avec lui et je le lui ai clairement dit.
                                Il arrétait pas de me demander pourquoi, il insistait trop. Et puis, il a commencé a vraiment me coincer, il s'est mis sur moi, j'étais en string et là ça a été super vite, il a enlevé son caleçon et il m'a fait l'amour. Je lui ai dit non, de sortir, qu'il avait pas le droit de faire ça. Et lui, il me caressait la joue, me rassurait, me disait que c'était pas grave... Je lui ai demandé de se protéger au moins, il ma dit que ça servait a rien qu'il faisait attention... J'avais peur, j'avais mal, j'ai cru que ça finirait jamais.

                                Mais maintenant je me pose bcp de questions, pourquoi je ne me suis pas débattue? pourquoi je l'ai pas frappé? pourquoi j'ai pas hurlé, on était dans une chambre de maison, les autres auraient pu m'entendre... Je ne sais pas , je ne comprends pas. Je culpabilise. Je ne suis meme pas sure que ce soit un viol. Au début, je me débattais, je le poussais, mais apres je ne sais pas pourquoi mais j'écoutais ce qu'il me disait ("que c'était rien" , "qu'on était deux adultes qui s'amusent", "qu'il me faisait rien de mal ") et j'ai arréter de le pousser. J'ai attendu.

                                Maintenant, je ne peux en parler à personne, tous nos amis sont communs casiment, et il est hors de question que j'en parle chez moi. Je me sens si mal. J'ai des flash, des sensations qui me reviennent.

                                Merci de m'avoir lue.

                                Commentaire


                                • J'ai vecu pareil et je ne sais pas vraiment non plus comment me liberer!



                                  La premiere histoire d'amour est souvent fondatrice est rarement anodine. Ma premiere histoire d'amour a évoluée bizarrement. J'etais Jeune, j'etais tres amoureuse. Puis apres quelques années, Il en voulait toujours plus, il a commencé à devenir violent, à me faire du chantage, je devais faire ce qu'il voulait sinon il me quitterai, me tromperai et s'en irait avec une autre. Il me forcait donc. Puis, allait quand meme se vider ailleurs, et me ramenait les photos de ses jeunes proies. Il me disait qu'elles etaient plus belles, qu'elles lui faisaient des trucs mieux que moi, il me disait que je n'etais qu'un garage à ... et que je ne servais qu'à ca. Il m'humiliait et m'ecrasait plus bas que terre pour que je sois vulnérable afin de ne meme plus me débattre. Apres m'avoir baffouée, trompée, humiliée comme si cela etait tout à fait Normal, Il me jettait comme une merde, puis revenait juste pour se vider, encore et encore. Je ne savais plus quoi faire. J'ai décidé de tout arretée, j'ai voulu rompre, mais il se croyait comme chez lui, il se croyait en terrain conquis, je n'etais que sa chose soumise pour lui, et il decidait de revenir quand il le voulait uniquement pour se vider avec de plus en plus de Argne, de mépris et de violence. C'etait un détraqué sexuel!
                                  J'ai été quelques semaines sans nouvelles, enfin tranquille, apres deja tous ces traumatismes qui ont durés peut etre 1 ans ou plus.. Mais un Jour, ma porte sonna. Je vis que c'etait lui et j'ai peté un plomb. Je lui ai ouvert Expres, je l'ai prise par le col, je l'ai jeter chez moi, je me suis jeter sur lui, je n'avais qu'une envie, celle de le tuer. Malheureusement, etant pompier, il a eu le physique pour me coller par terre, il m'a trainé sur la moquette apres des pains dans la gueule. Il m'a liée les poignets avec le tuyaux de douche et m'a mise sous la douche froide. Il m'a recoller sur la moquette et à fait ses affaires avant de repartir aussitôt apres, encore une énieme fois. Plus tard, Malgré toutes les Brulures et les Traces de Coups, les Gendarmes ont dédaignés faire quoi que ce soit.
                                  Ensuite, il a cassé ma voiture, pour se venger de m'etre rebeefée. J'ai été à la gendarmerie quelques jours plus tard, en fin de compte juste pour ma voiture. Je n'ai pas oser leur en parler vraiment. J'ai essayer de lancer des sous-entendus, puis d'etre un peu plus clair, mais rien n'y a fait, j'ai vraiment eut l'impression qu'ils avaient autre chose à faire, puis, quand je leur ai dit le nom de mon Bourreau, ils m'ont dit qu'il travaillait avec eux (les pompiers), ont limite rigoler, m'ont regarder de travers, m'ont jugés, m'ont dédaigner du haut en bas et je suis passée pour une mitho, une ... une petite ... une Racoleuse. Ils n'ont meme pas prit la peine de prendre une déposition. Qqs jours plus tard, j'ai Meme recu un Pauvre cheque de 25 remboursant un retroviseur d'occasion, en signe de pied de nez, comme si pour me dire que mon Cul ne valait que ca!!! J'avais deja Honte, je ne savais deja pas comment en parler, imaginez L'horreur de la Situation. C'est le Monde à l'envers, les Gens inversent les Roles! Et Quels gens? Ceux qui sont censés representer la Loi, Ceux qui sont censés nous Proteger de Ca !!! C'est une Honte!
                                  Puis, j'ai décider d'Oublier, de Renier meme ce passé et ces traumatismes. Je me suis meme Persuader que c'etait normal et que les hommes etaient comme ca. Que je ne pouvais rien faire, que toute seule, j'etais impuissante et que personne ne me croirait. J'ai meme reussi à tellement enfouir ce traumatisme que je n'ai plus jamais réouvert le tiroir, Pendant 10 ans. Depuis ce jour, Ma vie à Changer, mon comportement à changer. Je suis devenue agressive, violente, rancunniere, Ours, Associable. Problemes avec tous les Hommes, je ne peux plus les supporter, et que dire des gendarmes et des pompiers!? Problemes sexuels, j'ai un mal atroce et je n'ai plus de libido. Je ne veux plus me donner a qui que ce soit et quand j'essaie, rien ne marche et l'autre s'en va sans chercher a comprendre! Je les Hais. J'etais un peu amoureuse quand j'essayais d'etre avec qqun, mais ca ne marchait plus. J'ai donc decider d'aller voir un psy. Les gens me traitaient meme de Tarés car j'avais besoin d'un Psy et que pour eux, c'est pour les débiles et les fous!!! Aucun soutien de nul part! C'est aberant. Le probleme, c'est que j'avais tellement fermé le Tiroir que je ne le voyais meme plus, et quand le psy me posait LA question de la violence ou du viol, je repondais Non! Je n'ai jamais reussi à me l'avouer, je ne sais pas pourquoi. Je crois aujourd'hui que cette Honte etait tellement forte qu'il m'etait totalement impossible de croire en Cette Vérité qui c'etait en fait reellement passée! Malheureusement, la therapie n'a pas pris la bonne direction et ne m'a servit a rien. Jusqu'à aujourd'hui.
                                  J'ai enfin reussi à rencontrer quelqu'un. Mais que je connaissais deja avant cette 1ere histoire sordide. Surement pour cela qu'Avec lui, la confiance fut instinctive. Grace à lui, et je ne sais pas encore comment, je me suis rendu compte aujourd'hui de tous mes vrais problemes et que je me suis tue pendant 10 ans, mais que la Rancoeur et la Colere a pris toute la place dans ma vie. Je me rend compte que mon Bourreau, à l'heure d'aujourd'hui, vit surement une vie Douce et Paisible, avec, lui, une famille, qu'il a pu construire, et je trouve ca plus qu'injuste! Je me rend compte aussi que je ne voulais pas regarder le Vrai Probleme de Base en Face!
                                  Mon seul probleme au jour d'aujourd'hui, c'est que ca fait 10 ans! Que je ne sais pas quoi et Ni comment faire! Que je ne sais pas comment faire pour soigner enfin ce mal et enfin pouvoir me liberer et m'epanouir. J'avais 20 ans, aujourd'hui j'en ai 30, et je me rend compte que je n'ai encore Jamais Vécu, à cause de Lui. Il m'a Pourri la Vie et continu a me la pourrir. Je ne sais pas par ou commencer? J'ai une peur atroce de porter plainte et que tout ca recommence! Ou meme pire, que ce soit encore pire apres 10 ans de silence!, pourtant j'aimerai tellement le faire pour m'enlever ce poid. Le pire dans tous ca, c'est que cet homme a toujours été persuadé que ses actes ont été normaux, il a meme été soutenu par ses parents, qui m'avaient meme menacés à cette époque! Depuis j'en veux à la terre entiere, et j'ai Besoin qu'ils paient d'avoir Détruit une Vie! J'ai egalement perdu les hommes avec qui j'etais avant a cause de ca aussi,
                                  Mon Bourreau aussi a du trouver ca "Normal" ...

                                  Commentaire


                                  • Défend toi



                                    J'ai 21 ans et voila ce qui c'est passé hier:
                                    Je le connaissais déjà, ayant auparavant couché avec lui; mais je ne l'appréciait plus du tout. Je commençais à sorite avec un garçon avec qui tout se passait à merveille.
                                    Un soir, il m'appel alors que je quittais une pote, il me dit qu'il doit me parler, on se donne donc rendez vous chez moi. Finalement, je me rend compte qu'il n'avait aucune raison de sa présence Il finit par m'embrasser, je me laisse faire deux seconde avant de me reprendre et de le repousser. Je me mets alors à culpabilisé envers mon copain. Là impatient il décide de me réembrasser, cette fois ci je le repousse, mais il n'en tient pas compte et me plaque sur me lit en me tenant les poignets. Il m'embrasse pour que je ne puisse pas crier, son corps et lourd et je me débat de toutes mes forces, et arriver à caler mon genoux dans son entrejambe, le faisant reculer. Là je l'insulte, le traite de tout les noms et lui ordonne de sortir, il me dit non, qu'il n'a aucune envie de bouger. Folle de rage, j'essaye de le pousser vers la sortie, il en profite pour me maîtriser et me mettre sur le ventre, il me mord le coup, son corps et ses jambes m'empêche de bouger et ses mains se presse dans mon décolleter, il me griffe les sein et cette fois ci je hurle très fort. Mais personne ne vient me sauver, c'est donc encore à moi de me débrouiller, il me tire par le jean pour me l'enlever. Heureusement, la mode des jeans moulant ne l'aide pas. J'en profite pour me retourner et je le frappe au visage. Là il me retourne et me met deux claques, ni une ni deux je lui mord la joue très violemment. Il tente encore deux fois de me mater et de me déshabillé. A la dernière tentative, mes forces me quitte et je n'arrive plus à le repousser. Il profite alors de ça pour me toucher partout et me lécher le corps; je suis dégouter, mais je préfère que mon esprit soit ailleursFinalement il se redresse, me dit qu'il n'y arrivera pas et me dit d'appeler les flics. Je n'exigeait qu'une chose, qu'ils s'en aille, ce qu'il refusa sans concession. Il m'a resauté dessus pour encore s'arrêter à temps. A la fin je m'évanouie de fatigue. Le lendemain il est encore la, mais c'est lui qui perd ses forces: j'arrive donc à le virer de chez moi!
                                    Le seul conseil que je peux donner c'est qu'il ne faut jamais arrêter de se débattre quand on a encore de la force.

                                    Commentaire


                                    • Comme vous...



                                      Comme certaines d'entre vous, j'ai subi cette horrible chose durant une soirée... Mais ce n'est ni un amour, ni un inconu qui m'as détruite, mais bel et bien une personne de ma famille. Il n'était que le fils de la cousine de mon père, mais lui était celon lui " amoureux de moi " seulement moi je ne l'étais pas. A cette fameuse soirée, je suis montée dans la salle de bain pour me débarbouiller un peu, remettre du déodorant ect.. Et c'est là qu'il est monté et qu'il a " fait sa petite affaire " sans âme ni concience.
                                      Je me sens aujourd'hui détruite, salie.
                                      Contrairement à certaines je n'ai quasiment pas de traumatismes sexuels, peut-être est ce du au fait que mon ami à su me donner confiance...
                                      Je garde cependant des traces mentales très lourdes à porter, je ne supporte pas qu'on parle de viol, et le simple fait de lire vos récits, ou même de voir une scène dans un film, me fait prendre une crise de tétanie, de larmes, de peur et d'angoisse que je n'arrive plus ni a savoir ou je suis, qui est avec moi...
                                      J'espère qu'un jour nous trouverons toutes la force de sortir de cette spirale infernale.... Nous méritons d'être heureuses..

                                      Merci de m'avoir lue, et peut-être même comprise...

                                      Commentaire


                                      • Attouchements sexuels sur ma fille à 5 ans



                                        Ma fille est majeure maintenant. Mais lorsqu'elle a eu 5 ans , elle m'a dit avec ses mots d'enfant, qu'une personne de la famille lui avait fait des attouchements sexuels. J'ai bien évidemment porter plainte. classement sans suite !! alors que gendarmerie et procureur où nous nous trouvions ont cru ma fille.
                                        Depuis l'adolescence, elle a fait plusieur TS; elle est suivie régulièrement par un psy. Elle est restée très enfant. Je ne sais plus quoi faire et j'ai très peur pour elle. Si vous avez des conseils,Merci de m'écrire.

                                        Commentaire


                                        • Le cauchemar de toute une vie



                                          Bonjours, jai 18 ans dans 10 jours... Y a 4 ans je rentré du parc ou jété aller faire du roller... Et sur le chemin du retour un garcon de 15-16 ans en scoot m'aborda... Comme une ... au lieu de l'ignorai et de tracer ma router jai discuter avec lui normal, de tout et de rien... Il ma dis quil avais limpression de me connaitre etc... Et moi trop naive je les cru alors jy ai fait confiance... Et puis j'avais tres peu d'ami alors de voir quelqun venir me parler jété contente... Sauf que je n'aurai jamais du lui parler... jai croisé mes parent en voiture sur le chemin, il mont demander si je voulais venir avec eux mais jai refuser voulant rester avec ce garcon... Presque arriver chez moi, on sarreter dans un coin et on parler encore... Il sorti son sexe devant moi... par la suite il me toucha le sexe... Jétai terrifier, javais peur et jété trop géné... Je me suis laisser faire. Apres il ma demander de le suivre, je les suiivi on est allé plus loin la ou y avais personne, ou aucune voiture passé, vous voyez le genre dendroit dans la verdure ou tu peux crié personne ne viendra... Il ma poussé, jété a 4 pattes... Il ma pris par derriere... ensuite il ma retournée ma lécher la poitrine et ma mis des doigt... Jai commencer a me rendre conte quil fallais pas que je me laisse faire alors jy ai dis darreter, quil me fesai mal mais il a continuer... Quand il en a eu marre il sest arreter et il es parti direction son scoot, je suis passer devant lui et chui rentré chez moi... Mes parent avais eu le temps de rentré a la maison, ils mont engueler parce que cété tard et ce demander ce que je fouter! je leur ai dis que jété tomber en roller et que du coup javais trainer... ils mont cru... je suis allé prendre une douche et puis durant 4 ans jai rien dis a personnes... Et depuis quelque mois seulement jen ai parler... Ma mere la su a cause de ma cousine... elle est allé porter pleinte... Jai passé toute la procédure ( examen médicaux, audition filmé...) Je suis mm retournée sur les lieux 4 ans apres... jai raconter mon histoire des dizaine de fois... Je suis devenu homo a cause de lui ! Jai une copine depuis plus d'un an qui m'aide a surmonter tout sa mais cest pas facile tout les jours surtout a cause des cauchemard toute les nuit sur lui mais bon on fait avec... je nest malheureusement pas le soutien de ma mere qui na pas su sy prendre avec moi avec cette affaire et qui ma enfoncer plus qu'autre chose moralement. je connaissais pas le ga qui ma fait sa... je connais juste son prénom et ou il traine. Jattend que la justice fasse son travail. je sais que sa mettra du temps.. je le croise souvent et c'est sa qui me détruit le plus, le revoir et repensé a tout se quil ma fait... jai des envie de le tuer, jévite den parler a mes proche de peur quils me prenne pour une folle mais oui je veux le tuer !! Vous trouvez sa normal ?? parfois je me remet en question... Je ne souhaite a personne detre violée parce que je sais qu'il a détruit ma vie a tout jamais...

                                          Merci de m'avoir lu...

                                          Commentaire


                                          • Le cauchemar de toute une vie
                                            Conseil



                                            Si jamais vous vous faite violé, surtout nattendais pas des année pour le dire ! Parlez en au plus vite... Moi jai attendu 4 ans et aujourdhui je nais aucune preuve de tt trace de lui. Peu etre que si javais parler plus tot jaurai des marque physique et il aurai plus qua croupir en tol pendant des année !

                                            Commentaire


                                            • Il faut savoir dire "non" moi j'ai pas su et je le regrette.
                                              Reponse



                                              Salut. J'ai 15 ans et l'évenement s'est produit lorsque j'avais 14, l'hiver passé. Tout à commencé lorsqu'une amie m'a présenté à l'ami de son "chum". J'étais en fugue de chez moi donc je n'avais nulle part où dormir. On a passé la soirée tout les quatres chez son "chum" à écouter la tv et à boire de l'alcool. Vers 6 heures du matin, mon amie et son copain sont allés se coucher en haut et moi et le gars sommes allés chez lui dormir. Nous nous sommes collés pour dormir et c'est à ce moment que je suis tombée amoureuse de lui. Environ une semaine plus tard, je suis retournés chez moi et j'ai régler tout mes problèmes avec mes parents, sauf un : Mon nouveau copain. Ils ne voulaient plus que je le voille, donc je l'ai vu en cachette durant deux semaines, jusqu'à ce qu'il me fasse la pire chose que je n'aurais jamais pensée.. Un jour que mes parents étaient partis, j'ai invité mon chum chez moi. Nous nous sommes faits à diner, nous avons écouter un film et, finalement, nous sommes allés dans ma chambre. C'est à ce moment qu'il s'est jeté sur moi, qu'il a commencé à me déshabiller et a essayer de me doigter. J'ai paniqué. J'étais encore vierge et je n'étais pas du tout prête à faire l'amour. Je lui criais d'arrêter, je me suis débattue un moment mais il a prit le dessus. Il a finalement réussit à me pénétrer, ce qui ma fait atrocement mal.

                                              Depuis ce jour je ne suis plus la même. J'ai fait une tentative de suicide car cette peine d'amour était beaucoup trop douloureuse... Mais ce que j'ai apprit surtout, c'est qu'il faut toujours écouter les conseils de ses parents, moi même qui est plutot rebelle, j'aurais du les écouter et arreter de fréquenter ce gars. Bref, lachez surtout pas et parlez en, c'est ce qu'il y a de mieux à faire.

                                              Commentaire


                                              • Bonjour



                                                je te laisse ce message mais je sais pas si tu es encore sur ce site, je viens de m'inscrire un peu en rapport a ce qu'il met arriver il y a maintenant 16 ans .... je te comprend j'ai été violé par le petit copain de ma meilleur amie de l'époque et un ami a lui je ne vais pas trop rentrer dans les détail mais j'ai eu beaucoup de mal a m'en remettre encore aujourd'hui j'ai des reactions négatifs par rapport a mon viol.... tu n'oublira jamais ce que ton mec t'a fait .... moi grace a mon frere j'ai pu vivre a peu pres normalement et la grace a mon mari mais tu vois si je suis ici c'est parce que je recherche des solution sur ma sexualité ce qui est normal c'est que quand tu as trouver " l'amour" tu te donne a 100% et des que le quotidient s'installe tu ne fait plus d'effort pour faire epanouir ton couple j'ai ete suivit pas une psy apres m'etre ouvert les veines et elle même me disait que toutes les femmes qui on ete violé reagissent comme moi ce qu'il te faut c'est quelqu'un sur qui tu peux compter qui soit la pour te faire avancer mais pas te prendre en pitié car ca te fera pas avancer.....
                                                je te souhate beaucoup de courage c'est tres dur de retrouver une vie dite normale moi je commence que maintenant^^

                                                Commentaire


                                                • Viol sans port de plainte



                                                  bonjour
                                                  moi je me suis faite violé il y a 1an =( par mon ex petit copain et le probleme c'est que j'ai du mal a faire confience maintenan. inutile de dire qu'il m'a détruite .
                                                  en ce moment j'ai un homme dans ma vie, il est au courent de mon passé mais je sais qu'il a du mal a comprendre.
                                                  quand on fais l'amour cela me gene pas qu'il voi mon corp mais parfoi quan je vais me laver je le refoule je ne veu meme plu qu'il me touche et je comprend qu'il le prenne mal.
                                                  je n'arrive pas a avoir une vie normal, des qu'il regarde du porno j'ail'impression d'etre comparée à ces actrices et d'etre sali une fois de .
                                                  le jour ou je me suis faite violée j'ai eu du mal a réaliser, je suis rentrer chez moi comme si de rien été je parlai a ma mère normalement sans laisser voir se qui c'étais passer.
                                                  ensuite je suis allée dans ma chambre, me suis assise sur mon lit, et là j'ai commencer a comprendre.
                                                  je suis aller dans le salon et j'ai vomis direct car j'avais réalisé. et j'ai dis a ma mère (d'un aire normal) "je vais me laver".
                                                  et la j'ai fais une belle ... qui m'a soulagée quand même, je me suis lavée a sang.
                                                  elle ne s'est douter de rien car je ne laisser pas entre voir se qui venais de se passer. je me suis vêtu d'un pyjama large et j'ai pleurée toute la nuit.
                                                  1 an après le viol j'ai du mal a me mettre en robe ou en jupe pour me balader en ville même si je suis avec mon fiancé et les récolté j'en met mais je me sent mal alaise.
                                                  je n'aime pas mon corps, je le rejette et quand mon homme me fais des compliment sur mon corps, je ne le crois pas, je me dis qu'il veut seulement me rassurer sans penser un mot de se qu'il dit.

                                                  si quelqu'un a des conseille à me donner SVP

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X