publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cherche témoignage

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cherche témoignage



    Bonjour à tous et à toutes.

    Je suis étudiante en psychologie, et je mène actuellement une recherche sur les abus sexuels / viols.
    Je viens vers vous sur ce forum car je souhaiterais receuillir des témoignages de personnes ayant subit des abus sexuels, attouchements, viols, durant leurs jeunesse.
    Ce qui m'intéresse plus particulièrement est la manière dont vous vivez aujourd'hui, vos comportements, votre sexualité, vos sentiments, les choses/personnes qui vous permettent de tenir le coup, ...etc
    Comprenez que je ne souhaite pas une description exacte de l'épisode que vous avez vécu ( mais vous êtes en droit de le faire bien sur ), mais ce que vous avez ressenti après, et ce que vous continuer à ressentir aujourd'hui.

    Je ne suis pas la pour porter un jugement mais pour receuillir des témoignages, qui seront utilisés dans ma recherche ( avec votre accord bien évidemment ! ).

    Ces témoignages doivent bien évidemment rester totatelement anonymes.

    Si vous voulez plus d'information ou si vous souhaitez témoigner, n'hésiter pas à me contacter par MP.

    Attention, c'est une étude sérieuse, donc canulars s'abstenir.

    Merci d'avance pour votre coopération,

    Cordialement.

  • " pénétration orale forcée "



    Bonjour, je suis également étudiante, et je viens de voir ton message. Je suppose qu'il est un peu tard parce que c'est déjà la fin de l'année mais je tente quand même. J'ai pris conscience que ce que j'avais subit était un viol que récemment parce qu'on parle de viol pour ce qui est de pénétration vaginale la plupart du temps ou peut-être anale aussi mais on ne parle jamais de pénétration orale. A 16 ans, un garçon m'a forcé à lui faire une fellation.

    J'étais dans un camping avec mes parents et je m'étais fait un groupe d'amis. Je sortais avec Axel depuis l'après-midi et il m'a demandé d'aller se promener dans le camping quand il faisait nuit. On est allé dans les jeux pour enfants et après m'avoir caressée alors que je lui disais d'arrêter il m'a forcé à le branler puis à lui faire une fellation. J'ai répéter plusieurs fois non mais il ne voulait rien entendre et faisait semblant de mapaiser. J'avais 16 ans à l'époque et je n'avais jamais vu ni donc touché de pénis de ma vie.

    Aujourd'hui, je n'ai jamais eu de relation sérieuse, c'est à dire de plus d'un mois ou alors si, mais des histoires de distance etc. J'ai eu des rapports sexuels avec plusieurs garçons. Je n'aime pas vraiment les toucher et je n'aime pas vraiment non plus qu'ils me touchent. Ce qui est le plus important pour que je ressente du plaisir est la douceur.
    J'ai eu des rapports sexuels avec des garçons que je n'aimais pas. Avec ces garçons là, pas tous, je suis plus à l'aise et il m'est arrivé de leur faire une fellation même si je n'aimais pas ça. Ces garçons là ne sont pas au courant de ce qui s'est passé à mes 16 ans.
    Avec les deux garçons dont je suis tombée amoureuse, je n'ai pas pu. Je suis bloquée. Je sais pas si ça un rapport avec ce que j'ai vécu ou si c'est que j'ai toujours peur de mal faire mais je ne peux pas. Cependant, ces deux garçons là sont au courant de ce que j'ai vécu et ils n'ont jamais demandé quoique ce soit (mais les autres non plus).

    J'ai jamais réussi à raconter exactement ce qui s'est passé. Je peux juste dire " oui à 16 ans, un garçon m'avait forcé à, enfin tu vois quoi " je n'arrive pas à dire quoi mais les gens comprennent implicitement.

    J'ai écrit seulement hier en détails ce qu'il s'est passé (c'est pourquoi je suis sur ces forums, je cherche des témoignages). Cette expérience reste en permanence gravée dans ma tête et par exemple, je ne supporte pas qu'on me mette la main dans les cheveux ou qu'on m'appuie sur la tête. C'est invivable.

    J'ai eu la chance de rencontré après ça des garçons très compréhensifs et à l'écoute ce qui fait que je ne suis pas mal à l'aise quand je fais l'amour. Cependant à chaque nouvelle expérience il me faut du temps pour que je prenne vraiment du plaisir.

    L'an passé il s'est passé quelque chose avec un de mes partenaires qui reste également gravé dans ma mémoire mais je ne peux pas dire que c'est du viol ou quoi. Je n'avais plus envie de faire l'amour et je ne prenais pas de plaisir mais lui n'avait pas " fini ". Alors je l'ai laissé " finir " et entrer en moi. Je me sentais très mal et j'avais une grosse sensation de dégout mais je ne disais rien, je me disais que c'était normal qu'il prenne son pieds lui aussi jusqu'au bout. Je me suis détestée de ne pas lui avoir dit d'arrêter. Ce n'est pas un viol parce que je sais qu'il l'aurait fait mais la sensation que j'ai ressentie est comparable à celle que j'ai pu ressentir à mes 16 ans.

    Voilà, je ne sais pas si ça peut t'aider. Mais à moi ça fait du bien !

    Je m'appelle Sarah, j'ai 21 ans et je suis en 3ème année de sociologie ( CSP du père : ouvrier qualifié - si tu as besoin ^^)

    Commentaire


    • Bonjour



      j'ai subi des viols durant ma jeunesse j'ai porte plainte mais sans suite !cela a commence a l'age de 6 ans et cela a dure de nombreuses annees !a ce jour je ne peux pas avoir d'enfant !
      on se sent devant la justice plus que coupable que victime ! j'ai fait beaucoup de ts mais aujourd'hui je suis mariee !un grand pas car je pensait ne pas reussir a faire confiance a un homme !je ne travaille pas car j'angoise des que l'autorite masculine se fait entendre j'ai du mal lors d'un entretien d'embauche !j'ai du mal a accepter mon corps . je me fais soigner que par des femmes ! seul mon mari peut me touche mais pas simple pour lui !
      suite a ma plainte j'ai laisser du temps et depuis ma rencontre avec mon mari j'ai decide de suivre une therapie (que je suis encore ) !avec ce recul j'arrive mieux a annalyser
      voila j'espere que mon temoignage va aider !!!
      courage a toute celle qui ont vecu la meme calvaire
      amitie

      Commentaire


      • Témoignage



        Bonjour,
        je témoigne ici pour mon mari qui a subit un viol à l'âge de 7 ans dans un contexte orchestré par sa propre mère. Sa sexualité en est depuis toujours fortement affecté, surtout depuis deux ans après que ces évènement ont refait surface. Dans ces relations précédentes, il feignait, et lorsque la relation tournait vinaigre, il disparaissait et tournait la page sans état d'âme. Mais depuis que nous sommes ensemble, les choses ont changé. Nous nous aimons profondément. Mais aucun rapport sexuels entre nous dès lors que nos sentiments se sont renforcés. C'est paradoxale mais pour lui la sexualité est sale et dès lors que la relation est chargé d'amour il n'arrive pas à vivre sa sexualité. Plus notre relation s'est intensifiée plus les rapports se sont espacés. Il a le sentiment de me salir. Parfois, je trouve même qu'il me place un peu trop en icône. Il pouvait avoir une érection mais pas d'éjaculation interne, donc recours à la masturbation; Du moins c'est qu'il faisait car ça ne marche plus non plus. Il fuit, se cherche dans des relations extra conjugales avec des femmes, une en particulier; plus proche de la pornographie ou de la prostitution que de l'amour. Je suis malheureusement tombée sur quelques photos, c'est trash, extrèmement vulgaire et je n'envie en rien cette femme par ailleurs très dominatrice qui joue de la faiblesse de mon mari. Pour se dédouaner, mon mari enrobe, enjolive cette relation aux yeux de cette femme, pour la rendre plus supportable. J'ai l'impression qu'ils s'utilisent mutuellement, lui sexuellement, elle pour assouvir un besoin de séduction lié au pouvoir. Notre vie de famille en souffre. Nos enfants (deux garçons de 13 ans) ont compris que leur père "va voir ailleurs", je tente de gérer et nous leur rappelons que cela n'est pas la norme. J'ai peur des effets de cette situation sur l'avenir affectif de nos enfants. Bien entendu, c'est très difficile à vivre, parfois insupportable même, au point que j'ai besoin de m'éloigner. L'idéal pour mon mari serait de vivre le quotidien avec nous et sa sexualité avec "l'autre". Ce qui n'est pas envisageable. J'ajoute que "l'autre" pour ne pas la citer est dans la manipulation, fait croire qu'elle est éperdument amoureuse de lui mais fréquentes d'autres hommes. Lui est totalement perdu, dans le doute, et la culpabilité permanente. Il doit entamer une thérapie (EMDR). J'avoue que c'est notre ultime recours.

        Commentaire


        • ...



          J'ai 15ans, et il y a 1mois et demis a peut prés, plus précisément le 28 mais. J'était invité avec ma meilleure amie a une soirée organiser par notre bande de copain ( 10, 15 mec et 4, 5 meuf). Arriver la bas nous avons commencé a boire, il y avais un copain S.. qui commençais a être proche avec moi ( câlin, bisous sur la joue..). La soirée se déroulé a merveille, S.. avait décider d'aller voir sa copine alors je les accompagnés avec un autre copain Alex. Sur le chemin de l'aller il me prenait par la taille, me tennée la main, arriver pas loin de cher sa copine il me lâcha et alla avec elle. 20min plus tard sur le chemin du retour sa fus la même chose. De retour a la soirée tout se passa bien, on continués a boire, on enquillé les verres. Je commencé a être de plus en plus alcoolisé, je ne capter plus rien j'était bourée. Tousse crevé vers 4, 5 heure du matin on décida de tousse montés dans la chambre, S...commencé a de plus en plus a me faire des câlins, il annonça qu'il voulait dormir avec moi, bourée j'accepta. On se rendu compte qu'il n'y avait plus de place dans les lits, alors S.. décida qu'on allait dormir dans une tente planter dans le jardin, il pris un duvet, me prit par la main et memmena dans la tente. Ma tête, tournée de plus en plus, je ne comprenait plus rien, beaucoup de mal a marcher. Arriver dans la tente, il me prit dans c'est bras et commença a m'embrasser. Incapable de dire non ( pour sa copine), pas de force pour le repousser il continuais, puis il commença a me déshabillé. Ma tête tourner, je n'avais qu'une envie c'est qu'il me lâche et dormir. Il commença a me doigté, me lécher, j'en avais pas envie, je n'avais plus de force, je ne voulais pas de lui, il pris ma main et la mis dans son caleçon. Il se mit sur moi pour vouloir me pénétré, je lui disait non que je ne voulais pas, et qu'il n'avait pas de capote, il me supplia puis je me poussa. Il recommença a me toucher de partout, me lécher.. Puis il retenta de me pénétré cette fois il me tenais je n'arriver pas a m'enlever, alors je lui est demander de ne pas éjaculer dedans,et il me pénétra. Il s'enleva et dormis.Pour mois c'étais ma première fois.J'avais mâle, je me sentais souiller par un copain, j'avais la sensation dêtre une ... . Je mit un bon bout de temps a m'endormir. Le lendemain je le dit a ma meilleure amie..
          Je le voit tout les jours, nous avons les même amis, la même bande de copains, je n'arrive pas a la hâhir je l'aime trop pour sa. Je le voit toujours, je rigole toujours avec lui, on se parle comme si rien ne c'était passé. J'y pense encore souvent.. Certe se n'est pas un viol, je ne prend pas sa comme sa, même si je me dit que j'était consentante mais qu'il a profiter de moi, faible, avec beaucoup d'alcool dans le sang. Mais je n'aurais pas du boire, tout est de ma faute, sa reste un mec, je n'arrive pas a le hâhir. j'avais besoin d'en parler, de me soulager..

          Commentaire


          • Témoignage
            Inceste maternel



            j'ai vécu moi-même à 13 ans un inceste dont l'unique protagoniste était ma belle-mèreâgée à l'époque de 35 ans. J'y pense toujours et j'ai eu des difficultés aves les filles de mon âge. Vous ne dites pas si dans le cas particulier de votre mari,des hommes participaient au viol et quel était le rôle de son père si toutefois, il en avait un

            Commentaire

            Publicité

            publicité

            Chargement...
            X