publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mes questions, ma culpabilité

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mes questions, ma culpabilité



    Bonjour à tous et à toutes.
    Je ne sais pas trop par où commencer. Je me tourne vers vous parce que je ne sais plus à qui parler pour oublier ce sentiment de culpabilité qui me ronge.

    Il y a deux ans, alors que je fêtais l'anniversaire d'un "ami", entourée de beaucoup de personnes que je n'avais jamais vue de ma vie, la nuit a pris une tournure un peu effrayante.
    Mes plans étaient simples : ma tente était plantée à l'exterieur de la salle des fêtes, mon meilleur ami devait dormir avec moi, aucune raison d'être méfiante...
    Malheureusement ma tente a été volée, mon meilleur ami a disparu, et la fête s'achevait. Celui qui fêtait son anniversaire habitait la ville où nous étions, et m'a donc proposé de m'héberger. Il était hors de question que j'appelle mes parents puisque j'étais déjà trop alcoolisée.
    Lorsqu'on est arrivés chez lui, j'ai compris que la fête n'était pas fini puisqu'il habitait au dessus d'un bar, que son père tenait et que 10 personnes nous attendaient déjà. Tous des garçons.
    L'alcool a continué à couler à foison. Je me rappelle de la phrase d'un de ces tyoes sortie de nulle part :" Fais la boire, sinon elle fera rien..".
    On est finalement allés se coucher. J'étais la seule à dormir chez ce garçon. On s'est retrouvés dans sa chambre, et il a doucement tenté quelque chose. Je lui ai fait comprendre qu'il ne se passerait rien.
    Quelques minutes plus tard, un de ses copains est rentré dans la chambre, disant qu'il ne savait pas où dormir. Le premier garçon ne répondit pas, et je me suis donc levée en supposant qu'il dormait, et comme je n'étais pas chez moi, j'ai fini par dire au deuxième garçon qu'il n'avait qu'à dormir avec nous.
    Je suis naïve il faut croire... Ce garçon là m'avait tapé dans l'oeil dés le début de la soirée. Il avait une tête qui me rappelait un garçon avec qui j'étais sortie l'année d'avant alors... Lorsqu'il m'a embrassé, je me suis laissée faire.
    Sauf que ce baiser a été l'élément déclencheur de tout le reste. Le 1er garçon s'est bizarrement réveillé d'un coup et s'est tourné vers moi pour commencer à m'embrasser.
    J'ai commencé à dire non, et je me rappelle avoir dit que je n'étais pas "un bout de viande".
    Et puis un des deux m'a dit que je n'aurais pas souvent cette expérience dans ma vie et qu'il fallait que j'en profite.
    J'étais terrifiée, et ce garçon me semblait gentil, il ressemblait tellement à mon ex... Je lui ai "fait confiance" et j'ai arrêté de dire non. Sans pour autant en demander plus.
    La nuit que j'ai passé est floue. J'étais trop alcoolisée pour pouvoir faire quoi que ce soit. Je sais que je n'aurais jamais fait ça dans mon état normal. Et je sais aussi que le fait d'avoir dit non peut signifier que j'ai été victime d'un viol.
    Le lendemain, j'ai été réveillée par les copains de ces gars, qui m'ont insultée de tous les noms possibles et imaginables.
    L'un des deux m'a ensuite demandé de ne rien dire, parce qu'il ne fallait pas que sa copine soit au courant.
    Il est parti. Et l'autre garçon, celui qui me semblait gentil s'est retourné vers moi et nous avons de nouveau eu un rapport, parce que je ne voulais pas lui dire non, même si ça n'avait pour moi aucun sens et que je n'avais aucune envie de le faire.

    Je me suis retrouvée seule, sans portable, à plusieurs km de chez moi...
    Je n'ai pas vraiment ressentie de mal être après cette nuit là. Si on oublie le fait que tout mon lycée était au courant, mais au courant que j'étais une fille facile qui couchait avec deux garçons en même temps... Pas au courant de toutes les choses qui ont traversées ma tête ce jour là.
    J'ai coupé les ponts avec quasiment tout le monde. Les personnes qui m'ont accompagné jusqu'à la fin de l'année se comptent sur les doigts d'une main et sont toujours dans ma vie aujourd'hui.

    Et aujourd'hui ? Aujourd'hui je suis presque incapable d'aller au supermarché seule. J'ai failli arrêter mes études. J'ai été incapable d'avoir une quelconque relation amoureuse, sentimentale ou physique pendant plus d'un an.
    J'ai développé une sorte d'angoisse sociale. Qui s'apparente du coup à une phobie scolaire, et à une agoraphobie.
    Après de nombreuses crises d'angoisses et de départ en larmes en plein milieu de cours, les infirmières scolaires ont fini par me convoquer pour en savoir plus. Après plusieurs rendez vous, j'ai abordé cette nuit là.
    Il a aussitôt été question de viol, de thérapie, de plainte, de justice.
    Mes parents ont été mis au courant, et nous avons rendez vous avec une avocate très prochainement.
    Mais je n'arrête pas de me demander. Est-ce vraiment un viol ? Car si oui, pourquoi est-ce que je me sens autant coupable de m'apprêter à remuer toute cette histoire ?
    Mon psychiatre, que je n'ai vu qu'une seule fois pour le moment m'a dit que le fait de boire lors d'une soirée n'avait rien d'irresponsable. Que celà s'appelait de la confiance, en ses pairs, et que n'importe quelle fille de mon âge se sentant en sécurité aurait sûrement fait comme moi. Que le fait de boire ne me transformait pas en chose. Et que si j'avait dit non à ses garçons, ils n'auraient pas du continuer.
    Car j'étais seule, et donc qu'ils étaient en position de force, et qu'ils n'auraient pas du profiter de ma faiblesse.

    Je me tourne vers vous, car je ne veux pas me lancer dans une procédure juridique en me sentant aussi coupable.
    J'aimerai un avis... Des conseils..
    Et merci d'avoir pris le temps de lire pour ceux qui l'ont fait...

  • En réponse...



    Je viens de lire ton message et au vu de ce que tu as décrit pour moi c'est un viol, et d'ailleur va savoir si il ne ton pas drogué aussi puisque tu dit que certain passage sont flout ! Ce qui est sur c'est que tu n'as pas a te sentir coupable en rien car tu n'avais rien demandé et tu n'as rien faitde mal ! c'est eux qui sont venu vers toi, tu as dit non mais il n'ont pas écouté ce sont eux les COUPABLES !! Il faut vraiment que tu te rende compt que ce qu'ils ont fait est trés grave, et qu'il doivent en subir les concéquences !! Pour ce qui est de toi, c'est sur qu'en parlé ne peut que t'aider a surmonter ça et arréter de culpabilisé !
    Voila j'espére que j'aurai pu un peut t'aider, surtout prend soin de toi et ne laisse pas cet incident gacher ta vie !
    Bisous

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2012-03

    publicité

    Chargement...
    X