publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Long, mais besoin de votre aide...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Long, mais besoin de votre aide...



    bonjour à toutes,

    je suis maman d'une petite fille de presque 2 ans et j'attends bb2 (11 SA).
    Ma relation avec le papa c'est dégradée à une vitesse grand v au cours de ces deux derniers mois au point qu'aujourd'hui, après une violente dispute, nous avons chacun exprimé notre ras le bol et notre volonté de nous séparer.
    Lui ne me supporte plus et inversement.
    Pourtant, ce deuxième bébé était vraiment voulu.
    Nous avons souvent eu des bas dans notre couple mais cette fois ci je pense que nous ne retournerons plus en arrière.
    Celà fait deux mois qu'il ne travaille pas, il passe ses journées à dormir, jouer sur le pc et bouffer. Il ne fait rien à la maison alors que mois je bosse à plein temps, je parts le matin à 7h et rentre le soir à 19h, ensuite je dois gérer la petite, la cuisine, le ménage.
    Je suis à bout, fatiguée et pas tendre avec lui je l'avoue. Je passe mon temps à me pleindre de lui et lui crier dessus.
    Lui se dit malade et incapabable d'agir autrement.
    Effectivement oui il est malade, c'est ce que dit sa psy. C'est quelqu'un qui a toujours été renfermé, pas très sociable, qui se sent bien que chez lui et dans son monde de jeux vidéo. jusqu'alors je supportais. Au printemps dernier j'ai suggéré qu'il voit un psy. il aurait un sérieux trouble de la personalité, une pathologie qui se rapprocherait de la schisophrénie sans être aussi sérieux (je l'ai appri il y a une semaine après avoir insisté après du medecin pour avoir un avis car on ne voulait rien me dire, moi je croyais qu'il faisait une depression).

    Alors devant tout celà je suis désemparée car je sais que je ne peux pas continuer à vivre ainsi et je ne sais pas si je veux réellement faire ce bébé toute seule, même si je l'ai voulu.
    je songe sérieusement à l'avortement et en même temps je me dis que je n'ai pas le droit de faire ça.

    Comment m'en sortirai-je seule enceinte avec ma puce?

    quelqu'un a-t-il vécu une situation similaire?
    que pensez-vous de tout ça et que feriez-vous à ma place.

    merci pour votre aide.

  • Tout d'abord



    je te souhaite bcp de courage dans cette situation... je n'ai pas , par bonheur, vécu la meme chose que toi, mais ma réaction aurait été la meme, partir...

    par contre en ce qui concerne l'avortement, je n'aurai jamais pu, comme tu l'as précisé, vous l'avez voulu ce bb, et maintenant il est en toi, bien sur que je comprends que tu songe a l'avortement, mais attention aux conséquences psy pour toi... c'est un acte très spécial qu'il ne faut pas faire a la légère. et moi je me dis une chose très logique : si ce bb avait été la, tu n'aurais pas songé a t'en "défaire" ? ben la pour moi c'est pareil, ce bb est déja en train de vivre au fond de toi...

    bon courage en tout cas je te fais des gros bisous, prends les bonnes décisions et surtout n'aies jamais a les regretter...

    angel et nina 8 mois et demi

    Commentaire


    • Quelle situation difficile



      je suis vraiment de tout coeur avec toi. J'espère que tu as une famille ou des amis tout près de toi pour te soutenir parce que ces prochains mois vont être compliqués.
      Mais si tu n'hésites pas à en parler autour de toi tu auras du soutien et vous vous en sortirez bien. Avec beaucoup de courage, de volonté et de dynamisme, on vient à bout de pas mal de situations au premier abord désespérées.
      J'ai bien un avis sur la question mais je ne le donnerai pas. C'est trop important et grave et je ne veux en rien être responsable de votre avenir, d'autant plus que je ne connais rien de toi, de ta vie, de ton amour pour un enfant à venir... Une décision prise à la légère peut parfois avoir des conséquences désastreuses.
      Vraiment le seule conseil à te donner est de réfléchir et de t'entourer et de prendre ta décision seule et de ne pas oublier que quel que soit le problème, il y a une solution mais ne reste pas seule.

      Commentaire


      • Bon courage



        Coucou Delphine,

        je comprends vraiment ce que tu ressens. Mon ami est lui aussi malade, en ce qui le concerne c'est une maladie du corps, mais qui entraîne pas mal de perturbations au niveau psychologique - et entre autre au niveau du couple. Il ne travaille pas non plus, reste devant son ordinateur une bonne partie du temps, et pas question de parler d'une quelconque tâche ménagère. Enfin j'ai une lueur d'espoir puisqu'il vient de reprendre des études par correspondance...
        Mais souvent je me pose la question de l'avenir. Je doute de voir mon avenir avec lui... Je rêve d'un papa avec qui la coopération serait totale, sur tout les plans, d'un papa qui ferait sa part dans l'éducation des enfants parce que comme toi, j'ai un métier très prenant. Je rêve de quelqu'un de stable, solide, en qui j'aurais totale confiance, et qui pourrait me soutenir autant que je le soutiens.
        Mais... On ne change pas les gens.

        Peut-être effectivement que tu n'as plus d'alternative. S'il est malade et qu'il est en train de s'enfoncer là dedans, l'amélioration, si elle arrive, sera sûrement lente et longue...
        C'est très triste mais un choix se pose pour toi : être seule avec ton/tes enfant(s) mais libre et sans frustrations de couple quotidiennes, ou bien te retrouver avec trois "bébés" sur les bras, puisque ton copain au lieu d'être une aide sera une charge de plus.

        Tu dois sûrement avoir besoin d'aide aussi, et dans l'urgence.
        L'histoire de l'avortement est si délicate et si personnelle... Je n'ose rien en dire parce que j'ai peur de t'influencer dans un sens ou dans l'autre.
        Tu peux peut-être trouver qqn à qui parler, la famille, les amis, ou un psy, ou un médecin, ou un spécialiste dans un centre de planning familial ou d'orthogénie...

        Et ce bébé est aussi le sien. Qu'en dit-il lui ?

        Tu m'as l'air très courageuse, tiens le coup.

        Addictive

        Commentaire


        • Je retiens



          une phrase : "je songe sérieusement à l'avortement et en même temps je me dis que je n'ai pas le droit de faire ça."

          si, tu en as le droit, justement ; nos mères se sont battues pour que nous ayons ce droit-là ; pour qu'aucune femme ne subisse une grossesse, et qu'aucun enfant (disons, le moins possible...) n'arrive dans des conditions défavorables.

          comme dit plus bas, nous ne pouvons pas te dire quoi faire, ni même ce que nous ferions, désolée mais à mon avis il y a trop de paramètres en jeu et la décision à prendre est trop importante pour que notre avis ou notre propre choix soit utile à ta réflexion.

          j'ajouterai juste que tous ceux qui te diront "n'avorte pas, c'est mal" ne seront pas ensuite ceux qui devront, jour après jour, assumer la décision prise, quelle qu'elle soit : les conseilleurs ne sont pas les payeurs.


          avorter ça peut être aussi préserver ton aînée, parce que c'est peut-être moins dur (psychologiquement, financièrement) d'élever un enfant quand on est seule, que d'en gérer deux ; avorter ça peut être éviter à un enfant d'arriver dès le départ dans une situation infernale ; et avorter ça peut t'éviter une grosse dépression, qui aurait des conséquences aussi pour ta fille.

          c'est à toi de savoir quelle décision (les deux sont difficiles) sera la moins dure à assumer.

          plein de courage !

          Commentaire


          • Bonjour



            Ta situation est très difficile et je te souhaite beaucoup de courage pour traverser ces épreuves.

            Je suis tout à fait d'accord avec zoneinconnue.

            Je te conseille de prendre contact avec le planning familial, où on ne tentera pas d'influencer ta décision, où on ne te fera pas de leçons de morale. Tu y trouveras beaucoup d'écoute.

            N'hésite pas à prendre contact également avec une assistante sociale pour t'informer sur les aides financières auxquelles tu as droit.

            Ensuite, tu pourras prendre une décision.

            Bises

            Véro

            Commentaire


            • Au risk de m faier huer



              c vrai ce k dise les otre nos mere ce sont battu pour le droit a l'avortement... mais a la base tu as voulu ce bb et je trouve assez dure le faite k tu n'en veuille plus si tu a reflechi avant de le faire et k deja ca naller pas avec ton ami il faller k tu reflechisse a cette possibiliter mais je ne te juge pas, mais tinkiete bocou de femme sen sorte seul avec leur enfant pk pas toi ?? et pe être pe tu rester encor avec ton ami ??
              courage a toi (je ne te juge pas je nen ai pa lenvi i l droi ! mais ne pren surtou pas de decision a la legere et ce k je te di c seulement mon avis apre tu fais ce k tu vx !)
              biz

              Commentaire


              • Au risk de m faier huer
                :-d



                kske tu di exaktment ?

                :fou:

                Commentaire


                • :-d
                  Jallé



                  dir la mem choz :fou:

                  Commentaire


                  • Au risk de m faier huer
                    Bien écrire n'est pas plus compliqué



                    Par pitié, tu as devant toi un beau clavier plein de touche et non un petit téléphone portable.
                    Là c'est très dur de te lire, et c'est dommage parce que si ça trouve c'est intéressant !
                    (en dehors de l'orthographe, la ponctuation est très importante aussi, parce que là on ne sait où tes phrases commencent et où elles s'arrêtent)

                    Commentaire

                    Publicité

                    Forum-Archive: 2006-11

                    publicité

                    Chargement...
                    X