publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Presque un an et je n'arrive pas à oublier.... des conseils ??

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Presque un an et je n'arrive pas à oublier.... des conseils ??



    il y a presque un an j'ai lu sur ce forum plusieurs témoignages...j'étais dans un état bizarre... heureuse et triste à la fois ne savant pas quoi faire mais sachant que je ne pouvait pas le garder... j'ai avorté par medicaments à 7/8 semaines.. aperçue à 5 on a echangé mon echo au début j'avais donc un papier qui m'indiquait un rythme cardiaque et 6 semaines, finalement il n'y avait qu'à ce moment un sac foetal...je dis à ce moment, car on m'a fait pas mal poireauté jusqu'à l'intervention.. et quand je regarde les images de foetus à 8 semaines je suis dégoutée...j'ai peut être manquée d'informations...à 8 semaine il y a déjà mains et pieds... je pense que ma décision aurait été la même l'avortement (il m'a fallu des mois pour comprendre ça) mais toujorus cette impression d'avoir été dirigé.... peut être es ce moi qui n'assume pas et rejette sur l'échographe qui a coupé le son, les paroles dures et lamentables de l'assistante sociale : normale les nausées vous en aurez pas quand vous serez heureuse d'être enceite...le medecin mais qu'allez vous faire avec un bébé 20 ans à la fac....
    bien sûre à cette époque là j'étais en gros à la rue puisque je squattais en gros chez mon ex cela faisait que trois mois que j'étais avec mon chéri (aujourd'hui cela fait 1 an et deux mois et un des arguments principaux était notre jeune relation) , je n'avais pas de travail même pas un petit à côté (que j'ai maintenant mais pas compatible avec un bébé) et la fac (la me^me année une copine d'une copine enceinte à peu près mm dates elle a eu un congé mater pour ses révisions et a eu son année (je ne savais mm pas que ça existait) j'aurai voulu aussi qu'on m'explique quelles aides je pouvais avoir....
    je suis passée par la colère, la tristesse, j'ai fais une bonne dépression, tentatives de suicides... aujourd'hui je pensais m'en être sortie...et me revoilà à pleurer...les poussettes, pyjamas, ne me dérangent plus mais les cauchemards ont recommencé et le sentiment premier que j'ai c'est d'avoir tué mon bébé...j'avais réussi à passé de ma fille (je lui avais même donnée un prénom elea) à mon bébé à au bébé mm au foetus...maintenant je pleure et je redis mon bébé je m'excuse de l'avoir tuée...
    je pense à faire une psychothérapie...mais je voudrai avoir surtotu des témoignages de celles qui ont déjà eu des rechutes côté moral comme moi...et aussi si des années après vous y repensez...et si allez voir un psy vous a aidé...
    faire le deuil d'être maman je pense que c'est fait de ce bébé presque mais je n'arrive pas à passer sur le fait que j'ai tué ce bébé...
    à côté on a toute un vécu , moi famille explosée, divorce très difficile, relations parents j'en parle meme pas....
    et puis je suis bien avec mon chéri mais lui n'est pas du tout projet et cie...moi je veux des enfants plus tard mais avec lui mais du fait qu'on a déjà renoncé à ce bébé je me dis que c'est impossible non ? j'ai peur aussi de ne pas ravoir d'enfant, d'avoir du mal...d'ailleurs avant la grossesse je n'étais pas censée en avoir facilement...problème à un ovaire et trompes sans compter quists à répétition...
    avant hier soir redifusion du reportage immersion dans une maternité, déjà vu il y a un an d'ialleurs avant ma grossesse...quand je l'ai revu j'ai repleuré...j'ai commencé d'ialleurs fièvre et douleurs au ventre..je n'ai jamais eu aussi mal au ventre sur le coup je coryais à des sortes de contractions...je ne sais même pas si je le referai en sachant tout ça , et c'est sûre qu'il m'aurait dit on le garde je l'aurai gardé...aujourd'hui je dis que je ne le garderai ps si je retombais enceinte mais au fond je crois que ça m'arrangerai mm...
    désolée pour ces morceaux de phrases et de mots..ça m'a fait du bien d'écrire ici ça fait partie de ma "guérison" je pense aussi , assumer aussi, parce que je n'utilise pas un autre pseudo et ça a été un grand cap aussi d'écrire dans cette partie (je recommande d'ailleurs)
    bonne chances à totues, prenez le temps de la reflexion isolée vous des autres, des conseils....

  • Petite pensée



    ton message m'a beaucoup touché. je pense qu'il faut que tu suives une psychothérapie très rapidement même si ce n'est pas une démarche facile à faire. Toutes tes questions trouveront des réponses si tu trouves un bon thérapeute. Il faut aussi que tu cesses de penser que tu auras du ... avoir une autre grossesse, il n'y a aucune raiso n puisque tu es déjà tombée enceinte, cela prouve que tu n'as aucun problème de ce côté là. De plus, tu sembles avoir trouvé l'amour de ta vie . Prends le temps de soigner le mal que t'a fait cette IVG, de renoncer à cet enfant que tu ne pourras pas faire revenir malgré tous les remords que tu peux avoir, et ensuite tu verras que ton désir d'enfant sera comblé.

    Commentaire


    • C'est dur d'oublier...



      g vecu 1 experience à peu près similair.ct il ya 1 an et demi.
      gt avec mon chéri depuis 5 mois, j'avais tt quitté pr vivr avec lui.jsui tombée enceinte, jme sentai trp mal:pas de boulo,on vivai ds sa famill(ca se passai pas bien)et je me sentai vrmt seul.g fai ivg medicamenteuse, lui voulai le garder.
      je l'ai vecu pas trp bien du debut à aujourd.
      je m'imaginai 1 fille aussi,Audrey,et je lui ai mm écri des poeme.c moi ki est decidé de pas le garder ,gt soulagé(difficil à expliké)ms malheureuse.jpleuré,en mon chéri me le reprochai, il voulai le garder,ct dur.ap com toi g lu des truc,et je m'en sui voulu d'avoir éteind cette vie...je n'ai pas fai de dépression et aujourd ça va bcp mieux ms j pense encor et je croi qu'on y pensera tjs,ms g de recul et j'ai des projets,ma situation est stabl je me sen mieu.mm si jmen veu et ke ca ne m'excuz pas.en tt cas je te compren, ms je pense kil fau ke tu en parl pr te libere avt denvisager 1 aut grossesse;ça te fai bcp de mal et ça cache p-êtr 1 autr malaise ou mal etr ds ta vie.courage à toi...biz

      Commentaire


      • Je pense que tu te bas contre le mauvais sentiment!!!!



        tu ne pourras jamais l'oublier...c'est impossible car d'une c'est gravé en toi et surtout dans ta tete!!!

        Je sais ce que tu endures...je suis passée par là il y'a un an et demi...à vrai dire avant ce soir...je n'étais pas revenue sur ce forum

        Moi les conditions étaient différentes, avec mon chéri depuis un moment, déjà une petite puce de 11 mois sur le moment, un prjet de mariage, mon chéri qui n'avait plus de travail et moi non plus, des soucis financier et surtout envie de vivre ailleur que dans la cité où la drogue circule sous tes yeux, les voitures qui brule....

        Bref mon premier cycle depuis 11 mois (la naissance de ma puce), avant cycle très très irrégulier et très long!!! et là prb de pilule donc arret une semaine!!! là ovulation....ho surprise!!! j'ai eu ma fille par traitement justement à cause d'un défaut d'ovulation...

        Malgré qu'on n'est pas eu de rapport avant et seulement 48h après l'ovulation...ben je suis tombée enceinte le 29 mars 2005!!!!! ça nous a sonné comme une enorme cloche en pleine face on le voulait tous les deux ce bb...mais pas maintenant!!!!!

        j'ai su de suite dès le retard que c'était ça..j'ai prit les devant avec le planning familiale....heureusement que mon chéri ne m'a pas laché...c'était insupportable d'etre làbas avec toutes ses femmes seules qui te regardent de travers ou alors qui se cache ou se déguise meme (j'en ai vu) alors qu'on était là pour la meme chose...

        Le pire etant l'echo... mon chéri était à deux doigts de pleurer...je n'ai pas voulu voir au debut...si!!! il le fallait...pour lui...pour ce bb..pour moi...

        Le rdv de l'assistante sociale...là tout aurait pu basculer...si elle avait dit la vérité...après lui avoir tout expliqué on pensait qu'elle aurait envisagé les deux solutions avec nous...à savoir le garder à ce qu'on aurait eu droit... ou avorter...là pour elle c'était juste: ne culpabilisez pas!!! elle nous a regardé pleurer...et oui mon homme aussi...elle voyait qu'on l'aimait ce bb qu'on le voulait mais pas maintenant...malgré tout ses seuls mots étaient en faveurs de l'ivg...

        J'ai prit ses fameux comprimés debut mai...la gorge serré, mon chéri qui n'osé pas me regardait et moi qui attendais qu'il dise stop!!!!! !on va le garder, on s'en sortira..... pffff c'était inconscient car moi meme je savais que c'était n'était pas possible autrement....

        Le jour J mon chéri est resté avec moi toute la journée moralement très très dur, physiquement atroce!!! devoir appeller les aides soignantes pour leur montrer ce qui sortait...
        Et puis une fois à la maison plus de 3h dans la baignoire tellement je perdais, sans parlait des douleurs...

        Quand j'ai eu l'echo de controle, j'ai vu que les medicaments avait raté j'allais devoir revivre ça en pire....

        Et seulement en juin j'ai eu une aspiration...entre temps on a su qu'on aurait pu etre aidé pour cet enfant....tout aurait été différent...on l'aurait gardé ce bb!!!!!! alors devoir subir ça...malgré les médicaments j'ai bcp souffert physiquement, j'ai pleuré tellement j'avais mal, tellement je m'en voulait...et là...je dois dire que l'assistante du gynéco a été extra, elle m'a tenu la main du début à la fin, me caressant le visage à me rassurer....j'aurais voulu mourrir sur le moment tellement je me détestais d'avoir fait ça!!!!!!

        S'en est suivit de pas mal de mois difficile avec mon chéri...il souffrait de son coté de cet ivg et moi de mon côté!!!! aucune communication!!! moi je pleurais dès que je voyais un bb, une femme enceinte c'était pire...j'aurais voulu toutes les tuer!!!! et quand j'entendais parler d'ivg c'était les pleures de suite, allant meme me cacher pour pleurer!!!

        Et puis un jour, nos meilleurs amis nous on engueulé et on a bcp parlé avec eux ce soir là....on avait réussit a savoir ce que l'autre pensait...et surtout on se pensait seul à souffrir...alors que les deux souffrait!!!

        On a bcp bcp parlait, bcp pleuré aussi, priez à l'église pour ce bb quelque fois....et on a finit par se marier en septembre 2005!!!! entre temps mon mari a retrouvé un emploi, on allait déménager...on a décidé de faire ce 2è bb coute que coute!!!!!! non pas pour le remplacer...mais simplement par vengeance sur la vie, pour donner cet amour qu'on avait en trop....la vie nous a changé, on ne voit plus les choses comme avant...car plus rien n'est comme avant!!!

        Je suis donc en essais bb2 depuis decembre 2005 et evidement ça ne marche pas...

        Nous en parlons encore avec mon mari car ça restera notre second bb...il a sa place dans notre coeur, tout comme le premier (fc) alors oui c'est dur, on a faillit tout perdre après ça...mais on tenait trop à l'autre et tu vois, on arrive à passer le cap!!!!

        J'espère que mon témoignage te remontera le moral, et n'hesite pas à consulter si tu en as le besoin!!!!!!!

        Commentaire


        • Pour le médecin...



          "le medecin mais qu'allez vous faire avec un bébé 20 ans à la fac...."

          Le mien il est super c'est un amour, pour les niçoises qui savent pas trop allez chez lui il est top, adresse et nom en PV

          Il m'a fait : "n'oubliez pas que le choix vous revient à vous ! Les autres n'ont pas le droit de décider à votre place !!" et après une fois que la date limite était passée : "c'est bien, vous avez pris une bonne décision !!"...

          Finalement c'est bien ça l'important quand on fait l'ivg il faut écouter son coeur, c'est comme ça que tu assumes tes actes soit de garder l'enfant et de devenir une très bonne mère malgrès les difficultés que ceci représente, soit d'avorter mais de te sentir bien dans ta tête, de ne pas culpabiliser,...

          Si j'avais été là il y a 1 an je t'aurais dit "écoute ton coeur" mais ton choix a été pris ne t'attache plus à ce passé douloureux, maintenant c'est le futur que tu construis.

          Bisous

          Commentaire


          • Courage tristesseforbaby ...



            bonjour ton mesage m'a beaucoup toucher je me retrouve dans ce que tu as écrit o mois de juillet jai du moi aussi affronté la dur épreuve d'un ivg je n'ait que 18 ans je viens d'avoir mon bac et je ne pouvait pas assumer un bébé cela a été trés dur car jaurais aimé etre maman. depuis je suis en total déprime je n'ai plus gout a rien on ma conseillé d'écrire ce que je resentait c'est pour cela que jai créer un ... pour mon bébé je te souhaite d'etre heureuse.

            Commentaire


            • 7 ans



              salut,
              moi j'ai véçue ça il y a sept ans et j'y pense encore en plus il n'y a personne à qui tu peux en parler car pour certaines personnes c'est ton choix point final et pour d'autres c'est mal d'avoir fait ça alors moi il n'y a pas une journée où je n'y pense pas. Bon courage

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2006-082006-09

              publicité

              Chargement...
              X