publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Différence entre pédo psy et psychologue svp ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Différence entre pédo psy et psychologue svp ?



    Bonjour,
    je souhaiterais connaitre la différence entre un pédo psy et un psychologue pour enfant SVP ?
    Auriez vous une adresse ds le 78 y'en a deux à Poissy qui les a testé SVP ?

  • Psychologue paris
    Bilan psychologique



    et est ce qu'un pédo psy fait des bilans psychologiques pour savoir si l'enfant est en souffrance , hyperactif etc ... ?
    Merci

    Commentaire


    • Paris
      En fait



      mon fils de bientot 4 ans est très actif il saute partt on se demande si il a des vers ( il a été vermifugé y'a peu de temps ) il rebondit comme une balle toute la journée , le pire c'est quand il est avec d'autres enf là il est à fond , peut crier , taper ( mais ça reste un jeu ) casser ( il ne fait pas exprès ) , il ne tient pas en place .C'est un petit garçon intelligent qui retient plein de choses qui a de la répartie, du caractère ( un fichu de caractère ) bref un gosse qu'il faut calmer sans arret : il m'épuise .... je ne pense pas que ce soit un hyperactif , j'en ai parlé à la maitresse , elle me dit que s'en est pas un , mais il fait parti du groupe des leaders il suit bcp les grands en fait !
      Il est com ça depuis sa naissance , je dis ça car il vient d'avoir une petite soeur et c'est pas ça qui a fait emmerger le problème !
      Voilà un peu mon fils .

      Commentaire


      • Pour ma part
        Aucune



        car il ne se fait jamais mal en fait il saute sur lui meme vous savez com les balles rebondissantes quand il y a du monde surtt ou meme qd il n'y a que nous il fait ça devant sa soeur il sautille .

        Commentaire


        • Je te disais plus haut
          Pourquoi les psychiatres



          ne s'occupent que des cas particuliers com ceux là ?
          Moi j'ai été suivi par des psychiatres bon aussi parce que j'ai eu une petite dépression donc prise de médocs mais qd j'allais voir un psychologue j'avais l'impression de ne pas avancer je veux dire avec un enfant on ne peut pas non plus rentrer ds un protocole trop long car oui très vif mais pas hyper actif mais quoi alors ... j'en sais rien j'ai une amie qui l'a emmené avec son fils aussi à un spectacle , elle m'a dit il est épuisant d'instabilité il bouge sans arret sur sa chaise ds la file d'attente il sautillait et s'impatientait , bref il ne tient pas en place et c'est ce que j'aimerais qu'on apprenne à canaliser !

          Commentaire


          • Psychologue paris
            A rajouter :



            le psychanalyste, qui n'est pas forcément psychiatre et qui a dû faire une analyse didactique théoriquement contrôlée par ses pairs (freudiens, jungiens, lacaniens ou autres).

            Un psychothérapeute peut en effet être n'importe qui, mais je préciserais qu'il peut également être plus efficace et/ou plus recommandable que certains psychiatres (hautement diplômés donc) et qui n'ont pas forcément la compétence pour être psychothérapeute, tout simplement car ils n'ont jamais fait de travail sur eux-mêmes.
            Un psychothérapeute peut pratiquer toute sorte de thérapies (telles qu'inspirées de la PNL, l'analyse transactionnelle ou encore de la sophrologie avec la sophro-analyse du Docteur Claude Imbert, pour ne citer que les plus connues et reconnues).

            En matière de psy, les diplômes ne garantissent pas la compétence, il est nécessaire de se renseigner sur la personne, et sur sa méthode thérapeutique.
            Un bon thérapeute est généralement recommandé par ses anciens patients satisfaits. En matière de psy, le bouche à oreille est parfois primordial.

            Commentaire


            • Paris
              En pratique



              un psychothérapeute qui serait un charlatan, c'est à dire quelqu'un qui n'a pas fait un sérieux travail sur lui-même et ne se soit pas formé plusieurs années pour utiliser des outils thérapeutiques performants et reconnus (PNL, sophrologie ou AT par exemple) sont assez vite démasqués et le bouche à oreille fonctionne négativement.
              Il existe aussi de nombreux psychologues ou médecins qui se forment et pratiquent ces méthodes.


              Le problème en France, c'est que tout ce qui touche à des méthodes non conventionnelles (qui sortent de la médecine traditionnelle au sens propre) est vite catalogué comme secte, alors que c'est très souvent faux.
              Bien sûr, des dérives existent mais elles sont plutôt rares et repérables pour qui est un tant soit peu informé (d'où l'intérêt de prendre du temps pour s'informer sur les diverses thérapies).


              Dans un autre domaine, les ostéopathes commencent à être mis à l'index en France, et ne sont pas reconnus officiellement en tant que "soignants", alors qu'ils n'ont jamais eu autant de succès car bien plus efficaces (à condition de bien choisir la personne en fonction des problèmes rencontrés, car tous ne sont pas formés aux mêmes méthodes, et certains sont bons en ostéopathie cranienne et ou encore gynécologique par exemple) que certains médecins conventionnels qui, bien souvent, ne savent pas soigner, mais se contentent de masquer le problème avec des médicaments (à effet iatrogène, donc c'est une histoire sans fin).
              Mais on est d'accord, il faut savoir (et pouvoir) choisir la bonne personne, en fonction de son problème et aussi savoir un minimum à qui on a affaire. Mais là encore, ce sont souvent d'anciens patients qui font venir les nouveaux...



              Commentaire


              • En pratique
                Pour ma part



                mon coeur pencherait largement vers les arguments d'emma, tout en reconnaissant marco le risque des dérives sectaires, mais elles existent déjà chez les "vrais"psys, il y a ds mon secteur d'exercice des "centres de guidance" tenus par des psys et un peu douteux.... etre intelligent diplomé cultivé ne protège pas des tentations sectaires, bien au contraire! cf tabachnick....
                avez vous lu à ce sujet le livre d'élisabeth roudinesco "le patient le thérapeute et l'état"? je vous le recommande chaudement!

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2006-12

                publicité

                Chargement...
                X