publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Psychologue

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Psychologue




    Assis l'un face à l'autre. Ils se regardent silencieusement. Il attendait qu'elle parle, il voulait tout savoir sur elle. Elle était si spéciale, si différente de ses autres patientes.Il s'était surpris s'imaginant l'embrasser.Mais vu sa position n'avait jamais fait de démarche vers elle.Elle réveillait en lui le désir de sauver le monde, il en était impressionné.Soudainement, elle rompit le silence: J'ai rêvé de vous cette nuit.
    Elle regardait le sol, ne semblait pas éprouver de gêne. Elle avait accepté ses sentiments... était-ce de l'amour ou purement sexuel? L'homme qu'elle avait devant elle était grand, musclé, il transpirait l'équilibre psychique et la force mentale. Sa barbe, finement taillée définissait une machoire développée, celle d'un homme mur.
    Ses yeux la transperçait. Il demanda: De quoi avez vous rêvé? Elle leva son regard bleu vers le sien, l'intensité se fit sentir dans la pièce tamisée.
    -J'ai rêvé que nous faisions l'amour
    -Est-ce que cela vous arrive souvent?
    Il prenait son rôle de psychologue au sérieux et ne semblait pas ébranlé par la déclaration.
    -Cela m'est arrivé hier
    -Écoutez, parfois lors d'une thérapie, il arrive que le patient tombe amoureux de son thérapeute, mais il ne s'agit pas réellement d'amour, on appelle cela un transfert.

    Il avait fait son travail, maintenant c'était à elle de le convaincre. Elle se leva de sa chaise et s'avança vers lui le pénétrant de ses yeux bleus. Ils avaient une envie irrésistible de se toucher l'un et l'autre comme si leurs corps s'attendaient depuis trop longtemps.Il ne broncha pas. Elle se pencha sur lui, et approcha son visage très près du sien. Elle pouvait sentir son souffle chaud contre le sien. Toujours le regard plongé dans le sien, elle frola ses lèvres sur les siennes. Il arrêta de respirer.Il avait envie de goûter à ses lèvres pulpeuses, il voulait coller son visage contre le sien,s'abandonner dans ses bras... Elle le pris par le main et le leva. Il devait tout arrêter, ils avaient déjà dépassé le cadre professionnel, mais elle ne le laissait pas faire.Ses petites mains délicates s'étaient déjà glissé sous sa chemise, le caressant affectueusement. Il ne bougea pas, mais il se mit a la déshabiller du regard. Cette jeune femme s'entraînait durement, elle avait les muscles dessinés. Il regarda la courbe que dessinait ses cuisses musclés, monta puis s'aperçu qu'elle avait la taille d'une adolescente.Cela l'excita. Elle approcha son bassin du sien. Il senti sa poitrine contre lui. Elle glissa sa main dans ses pentalons, lui caressant la raie et les fesses. Elle s'approcha encore plus de lui. Il lui pris la tête entre les deux mains, caressa sa longue chevelure noire eben, glissa ses deux mains chaudes sur ses joue roses. Il pencha la tête ,la regarda tendrement et lui chuchota: Il ne faut pas...Elle le prit dans ses bras et le rassura calmement : Chuuuuut...Chuuuut... Ne t'en fait pas, laisse toi aller.
    Puis, elle posa ses lèvres sur les siennes. On eut l'impression que la température monta dans la pièce mais cela était du à l'effet qu'ils avaient l'un sur l'autre. Leurs corps se demandaient, ils ne cessaient de s'embrasser tout en se caressant. Puis, abandonnant ses principes, le psychologue se laissa aller. Il l'a pris dans ses bras et l'embrassant dans le coup il l'emmena sur le fauteuil psychanalytique. Il se coucha sur elle, elle senti son sexe gonflé contre son pubis. Ses grandes mains chaudes se promenaient partout sur son corps en lui donnant des frissons de plaisirs.Il détacha les boutons de la blouse, elle ne portait pas de soutien-gorge. Il suça voluptement ses seins. Leurs respirations s'accélérèrent. Elle s'empressa de lui enlever son chandail. Elle découvrit un torse musclé qui la rendit rouge de désir. Il enleva son pentalon et le sien. Elle mouillia à la vu de son sexe bandé. Il glissa ses doigts entre ses cuisses. Elle écarta les jambes. Il la pénétra d'un doigt. Elle pencha la tête par en arrière et soupira. Elle n'en pouvait plus d'attendre. C'est alors que, sans aucun avertissement, il l'a pris par les hanches et la pénétra profondément d'un coup. Les deux gémissèrent de plaisirs et crièrent de surprise en même temps. Il donnait des coup de bassins en faisant des cercles en même temps. Il avait de l'expérience. Elle lui dit: Plus vite. Il se mit à la pénétrer plus rapidement. Les gémissement se firent plus intenses. Elle lui dit : Plus vite encore! Alors il l'agrippa par la taille et se mit a donner de violents coups de bassins. Plus il entrait en elle et sortait, plus c'était glissant, alors plus il allait vite. Elle senti son bas ventre devenir bouillant. Et l'orgasme les envahit tous les deux, emplissant leur corps, ils étouffèrent leurs cris en s'embrassant. Il se laissa tomber sur elle, cherchant à reprendre son souffle. Ils entrelacèrent leurs membres et restèrent ainsi, dans leur étreinte, pendant de longues heures...


    Elemento

  • J'aime beaucoup



    le rythme, la progression, pleine de sensualité.
    Au plaisir de te lire à nouveau...
    Miss H.

    Commentaire


    • J'aime beaucoup
      Eh non!





      Je suis une femme... J'avoue que j'aurais pu le faire tenir un peu plus longtemps

      Elemento

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2006-10

      publicité

      Chargement...
      X