publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Après l'anorexie, l'hyperphagie ?!

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Après l'anorexie, l'hyperphagie ?!



    Voila, je me présente, je m'appelle Mélanie, j'ai 17 ans. J'ai été anorexique durant 1 an (45 kilos pour 1m68) mais depuis peu, je vois un psychiatre et je suis suivie en hopital de jour. Alors qu'il y a quelque semaine je ne mangais pas plus de 600 kcal par jours la, c'est l'inverse qui se produit !
    Je ne pense qu'a manger. Pourtant je n'ai pas faim, mais c'est quête de remplissage, jusqu'à avoir des mals de ventre atroce après avoir pillé le frigo. Tout y passe, parfois je ne prend même pas le temps de savourer ! Je sais que c'est déjà arrivé à d'autres est-ce une étape de la guerison ? Vais-je m'arrêter avant de devenir enorme ?
    Sourtout que le problème ne s'arrête pas la, après mes crises, je me fais vomir... Je me dégoute tellement, je me trouve tellement grosse après une crise que je ne peu pas rester comme ça, il faut que j'aille vomir ! Alors est-ce de la boulémie ?! Je ne sais pas quoi faire, je me sens seule, dites moi que je ne suis pas la seule dans ce cas la ! Qu'on peu s'en sortir !

  • Pas seule !



    Effectivement qd ton corps à été habitué longtemps à la restriction et dons la frustration , il est obligé à un moment ou 1 autre d'en passer par les crises de boulime ! je suis anorexique boulimique depuis 2004 et je connais bien le cercle vicieux des TCA..il faut continuer ton suivi , ne lache pas , tu es jeune , tu peux t'en sortir..moi j'ai près de 33 ans , j'ai connu des hauts et des bas avc cette maladie, je suis aujourd'hui en affection longue durée depuis 1 an avc 2 hospit' et 1 nutrition entérale à domicile..
    là jsuis enceinte de bb 4 et c pas facile du tout, beaucoup de mal à accepter ma priz de poids et déja hate d'accoucher alors que j'entame à peine 4 èm mois !
    bon courage !

    Commentaire


    • Pas seule !
      Boulimique...



      Bonjour,
      Je partage ton avis sur ses chances de guérison si elle parle à son psychiatre et qu'elle ne commence pas à cacher ses crises. Je me fais moi-mm vomir depuis 4 ans, par périodes, ou je ne mange pas pendant quelques semaines puis les crises reviennent. Le pire c'est qu'il y a des périodes où tout va bien. Mais je voulais savoir si vous connaissez les conséquences physiques de la boulimie vomitive, genre j'ai des sensations d'opression au niveau des poumons, souvent mal au coeur, peur, mal à la gorge, au ventre etc. C'est dû uniquement à cela ou j'ai autre chose ? Merci de m'éclairer, je suis perdue, et je ne me fais pas suivre mais vrmt j'en peux plus...

      Commentaire


      • Je te repond
        Rep



        Merci pour ton message, ça fait du bien de voir des gens qui me comprennent parce qu'ils connaissent vrmt ce que c'est. J'ai des carences déjà je dois encore faire un prise de sang demain, j'ai des cures de fer, magnésium, vitamines pour l'instant. Mais me potassium ça sert à quoi ? J'ai déjà entendu que les bv en manquaient... J'ai fait ya quelques semaines une crise de spasmo qui 'ma conduite devant les pompiers aussi. Sinon j'ai vu un psy l'an dernier, juste 5 fois, c'était à la médecine préventive de la fac, parce que vu ma situation familiale je ne me sens pas capable d'aller voir un psy car il y aurait forcèment des preuves (mutuelle de mes parents etc) et c'est hors de question. Du coup je cherche désespérement une alternative. Mais écrire comme ça fait du bien parce que je mets des mots sur ce que j'ai. J'ai un nouveau médecin traitant depuis un mois, depuis ma crise de spasmo j'ai changé pour qu'il soit différent de celui de mes parents, et je lui ai dit ce problème mais il m'a juste dit de consulter au plus vite un psy et que j'allais perdre mes dents... encourageant...
        Je ne comprends pas pourquoi vomir provoque tous ces déréglements c'est impressionnant. Pourtant il doit rester un peu de nourriture parfois, et puis on touche pas au coeur ni aux poumons, ni au cerveau d'ailleurs.
        Tu te fais suivre par un psy toi ? Courage aussi...

        Commentaire


        • Bonjour
          Merci



          Jte remercie pour ce que tu me dis, c'est clair que ça fait du bien d'être comprise. Je ne prends ni laxatifs ni diurétiques pour le moment, tu en as déjà pris ? C'est aussi efficace ? Je me contente de vomir et c'est déjà suffisant... Pour le psy je pense que je vais attendre (je viens d'avoir 21) d'être déchargée de la mutuelle de mes parents (26 ans snif) pour aller voir un psy, mais un psychiatre comme toi pour me comprendre enfin et me libérer de tout ces mots. J'ai eu au début des petites périodes d'auto-mutilation aussi, difficiles à supporter et à cacher, du coup je m'attaquer à des parties moins exposées de mon corps mais l'été en maillot c'est moyen. Je ne me comprends pas en fait, et c'est ça le plus dur. Se dire : pourquoi moi, pourquoi à ce point ? J'ai "tout pour être heureuse" selon mes amis, je réussis hyper bien dans la musique justement, je ne suis pas moche, j'ai une famille, plein de potes, mais je me sens seule, très seule. J'en parle peu ou alors je le balance avec distance que je suis boulimique, comme si c'était pas important. Et jamais en face, toujours par internet ou textos. Mes amies me comprennent toujours au début puis finissent par se décourager et ne plus m'écouter. Je les comprends en même temps. Y'a pas de rebondissements, c'est toujours la même chose. Même en soirées avec mes potes je me fais vomir au bout de 3 gateaux apéros avalés. je ne m'en sors pas...

          Commentaire


          • Petit coucou
            :-/



            J'ai arrété l'auto-mutilation oui, en fait je culpabilisais à mort, c'était terrible, et je vivais ds la peur que quelqu'un le voit, donc je le faisais vrmt quand ça allait trop mal mais pas souvent. Et maintenant ça ne m'arrive plus. Même si j'ai très envie parce que c'est clair que ça procure un plaisir immense, libérateur. Ce que je ne veux pas, pour tout, c'est des traces. Vomir n'en laisse pas.
            Pour les amis j'ai peur moi aussi d'être abandonnée, donc je n'en parle plus lorque ça fait qq mois qu'un ami est au courant. je trouve quelqu'un d'autre à qui me confier. C'est très bizarre en fait, je change sans cesse de confident. Je trouve que ton amie est géniale (celle qui t'écoute), il faut vraiment que tu lui fasses confiance et aussi que tu sois là pour elle pour que ça ne soit jamais unilatéral.

            Commentaire


            • Pareil




              Mais en étant aussi seule et isolée tu n'as encore plus envie de t'enfoncer dans la déprime et de continuer cette maladie qui finalement libère ?
              Je voulais te demander aussi tu es seulement boulimique ou tu as été anorexique ? Ya des périodes ou tu ne manges pas ?
              Moi j'admire les ano... et parfois je ne mange pas quelques jours mais je craque vite. Genre aujourd'hui j'ai à peine grignoté qq légumes, mais ça va pas durer longtemps je pense.

              Commentaire


              • ...
                Réponse



                Ma famille n'est pas au courant non, et je veux surtout pas. Ils ne comprendraient pas et m'en parleraient tout le temps...

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2011-03

                publicité

                Chargement...
                X