publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'enfant d'abord

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'enfant d'abord




    Représente les enfants qui sont soumis par le pouvoir judiciaire à des rythmes d'alternance inadéquats.

    Ces enfants présentent, tous, des symptômes qui révèlent une ATTEINTE PSYCHIQUE importante.

    Il y a quelques semaines encore, un juge a soumis un bébé de 5 mois et demi à vivre une semaine sur deux chez chaque parent ( distants de 100 kms) en ordonnant le passage de l'enfant
    devant le bistrot, sur la place du village car le père agressait la mère.
    Inutile de dire s'il va bien ou pas !!!!!

    D'autres enfants font des états dépressifs, et les plus jeunes présentent un attachement désorganisés à leur mère et là on sait que les conséquences peuvent être extrêmement grave à l'âge adulte !

    Il ne faut pas oublier par ailleurs les statistiques officielles :

    Les pères non divorcés non séparés passent en moyenne 15 à 17 minutes par jour aux soins aux enfants et les mères le reste.
    Donc pas de quoi être étonné que ces enfants soient en frustration affective. D'azutant que la majorité des pères qui obtiennent satisfaction ne changent rien à leurs habitudes antérieures.
    Parce qu'on sait que la qualité du lien mère-enfant est cruciale pour le devenir de tout être humain les premières années de vie, l'Etat a pris différentes mesures : formation des personnels de crèches et progressivité pour les enfants, logements hoteliers pour que les enfants hospitalisés ne soient pas trop séparés de leur mère, rapprochement des mères de leurs prématurés, rétablissement de la qualité du lien mère-enfant lorsqu'elle est défaillante avec l'instauration d'une discipline nouvelle "la maternologie" etc...

    Aujourd'hui de plus en plus de professionnels qu'ils soient specialistes de l'enfant, avocats, ou autres prennent conscience de la gravité des dérives de la loi de Mars 2002. F. Dekeuwer-Défossez ou Mr Murat qui avaient participé à son élaboration en sont indignés car dans leur esprit cette loi ne pouvaient concerner que des ados !

    Voilà pourquoi les colloques se multiplient
    Voilà pourquoi de plus en plus de journalistes s'interessent à ce problème.

    Dans la nouvelle revue " coté mômes" qui a fait un article sur le sujet, Claude Halmos psychologue dit aussi son opposition à la résidence alternée pour les jeunes enfants; Mais il y en a tant d'autres......


  • On devrait les placer à la ddass




    les parents ne seraient plus en compète !

    Commentaire


    • On devrait les placer à la ddass
      Il y a d'autres solutions, fort heureusement !!




      qui consistent à soumettre l'enfant à un rythme adapté en fonction de son âge et des circonstances familiales.

      Commentaire


      • Il y a d'autres solutions, fort heureusement !!
        Mais les assos de pères si préoccupées




        du nombril des pères et peu de celui des enfants ne veulent que le 50/50 point barre !

        Commentaire


        • L'enfant d'abord : bete noire des machistes !!!




          parce qu'elle recense les cas qui se passent mal et il y en a beaucoup et ces SOS voyous ne peuvent plus dire que tout va bien madame la Marquise!!!!

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2006-06

          publicité

          Chargement...
          X