publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Manucure et plus si affinitées.

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Manucure et plus si affinitées.



    Voila une histoire qui a changée mon regard sur les femmes plus agée que moi.

    C'était il y'as quelques jours de ça, je preparai mon sac pour partir en republique dominicaine le lendemain.
    En effet j'aspire à devenir stewart et je commence mon stage de 60h de vol par la republique dominicaine, plutot cool non ?

    Je m'apperçois alor que mes mains sont très abimées parceque j'ai travaillé à refaire la terrasse de mes parents et j'ai dut coulé une nouvelle chappe de béton. Mes mains sont dans un états lamentable et il m'as clairement été préciser que je devait les avoir présentable limite manucuré.

    Je réflechis un moment et me souvient que ma mére se fait manucuré chez notre voisine qui tient une onglerie, c'est le debut de la soiré mais je decide de tenté le coup quand meme.

    je sors de chez moi et vai sonnez à la porte des voisins, et c'est une femme blonde aprochant de la quarantaine qui m'ouvre la porte.

    - Bonsoir, je m'excuse de vous derangez si tard, je suis le fils de Maya...

    Elle me reconnais tout de suite et m'acceuil avec un sourire chaleureu.

    - Hoo bonsoir, tu ne me derange pas du tout, je t'en pris entre, qu'est ce qui t'améne ?

    Je lui explique alor mon probleme et que je solicite ses talents pour rendre mes mains presentable, elle accepte tout de suite. Elle m'amene dans le salon où je salut son mari qui regarde la coupe du monde, je lui explique alor la raison de ma presence et il me propose un verre que je refuse poliment.

    - encore la gueule de bois ? me dit il avec un air taquin.

    Je ne comprend pas tout de suite la remarque et me souvient que la premiere fois que je leur ai été presenter je rentrai d'une soiré très arrosé avec mon cousin et j'etait dans un de ces états que l'on qualifie generalement de pitoyable.
    Je souris à la taquinerie et le remercie encore pour le verre proposé.
    Sa femme m'invite alor à la suivre dans une petite piéce de leur grande maison qui sert d'onglerie du voisinage et comme par reflexe conditionné je regarde son cul qui, j'en suis surpris, me plait beaucoup. j'imagine toutes les têtes qu'elle a dut tourné dans sa jeunesse car elle est une très belle femme et Je commence alor à détailler son corp avec un regard nouveau.
    La piece est sobrement meublé, une grande table entourer de quelques chaises et une petite commode où elle range sont matériel et ses produits.

    Elle entame alor la renovation de mes mains rugueuses et nous bavardons de choses et d'autres, je ne peut m'empecher de penser à mes potes qui si ils me voyaient, ne manqueraient pas de rire de me voir me faire ainsi manucuré, mais apres tout je suis en très charmante compagnie. Par le plus grand des hasard mes yeux tombe dans son decolté et je remarque qu'elle ne porte pas de soutient gorge et vois tout ce qu'il y'a à voir, je reléve les yeux et croise les siens. Me voilà griller en flagrant delit de rinçage d'oeil, c'est assez embarrasant je ne sais pas trop quoi dire, elle, fait comme si de rien et me dit avec un sourire en coin:

    - Tu as de petites mains pour un garçon.
    - Oui je sais je tient ça de mére. Dit-je sans trop vouloir m'etaler sur le sujet.

    Ok 1 partout.

    Le travail fini j'observe mes mains toutes neuves et en éprouve la douceur retrouvé.

    - c'est super, je ne sais pas trop comment vous remercier je...

    Elle se léve et ouvre la porte, observe son mari qui est captivé par son match de foot, puis elle la referme et regarde dans le vide, se mord légérement la lévre et me regarde etrangemant. Je reste interdit devant son comportement et lui retourne son regard en attendant une réaction de sa part qui ne se fait pas attendre, elle enleve alor sont haut, pose ses mains sur ses hanches et me dit avec une implacable assurance:

    - Moi je sais.

    Je doit dire que je ne m'attendait vraiment pas à ça, je suis un peu deconcerté mais ne le reste pas longtemp, je me releve et m'approche, félin, je ne souri plus, le temps des politesses est terminé.
    Je fais une tête de plus qu'elle et je plonge mes yeux bleux dans les siens pendant qu'elle glisse ses mains sous mon T-shirt et l'enléve. Je l'embrasse et colle ma peau contre ses seins pendant qu'elle carresse mon dos sculpté d'avoir porté des sacs de ciment pendant des semaines. J'attrappe alor ses fesses et la porte, elle enroule ses jambes autour de ma taille et je la depose sur la table. Nous continuons de nous embrasser et elle masse mon membre deja dure à traver mon jean pendant que je degraffe les boutons de son pantalon que j'enléve, ainsi que son string pour decouvrir une belle petite chatte bien soigné. Je ne peut resister à l'envie de passer un doigt le long sa fente trempée et le porter à ma bouche en la regardant dans les yeux. Je plonge alor mes deux doigts, tournés vers le haut, dans son vagin et les frotent avec insistance sur ses paroies tout en massant son clito avec mon pouce et en taquinant le bout de ses seins avec ma bouche.
    Je passe mes bras sous ses jambes, les ecartent et enfonce ma langue dans son sexe chaud, elle plaque ses mains sur ma tête pour l'appuyer encore plus. Je leche et suce sa chatte avec acharnement et la rend folle avec mes doigts qui finissent par la faire jouir.
    j'ai le visage plein de cyprine, moi qui pensai tondre sa pelouse pour la remercier je ne voyait vraiment pas ça comme ça. Elle m'essuie avec ses mains, se redresse, m'embrasse, defait les boutons de mon jean pour sortir mon sexe se met à genoux et avale goulement mon membre et le suce avec avidité, sa ne m'avait jamais fait autant d'effet et j'ai faillit jouir dans sa bouche, mais il restait tellement à faire. Je sors de sa bouche et lui tend la main pour qu'elle se releve, elle me sourit et je lui demande de se tourner, son sourire s'elargit. Elle pose ses mains sur le bord de la table et ecarte legerement les jambes, je la laisse un momnet dans cette position et profite un instant de ce spectacle plein de promesse.
    Je glisse alor un doigt dans son intimité et le ressor pour le plonger dans son petit trou où je fait quelques va et vien pui y met un deuxieme doigt pour enfin me presenter juste au bord.
    Dans un soupir elle me dit:

    - Vas y.

    je pousse doucement et m'enfonce dans son petit trou, elle gemit et ondule les fesses ce qui me fais accélerer la cadence.
    Je sort de son cul et m'enfonce dans sa fente, elle cri presque mais etouffe son cri en mettant une main sur sa bouche elle est à present etalée sur la table, j'attrappe ses hanches et laisse aller mes pulsions, je la pillone comme un diable. Je suis au bord de la jouissance et elle etouffe un autre cri qui declanche mon orgasme, à ce moment là, le mari qui etait dans le salon cri des mots incomprehensibles.
    But !
    On s'enlasse, on s'embrasse, je suis crever, elle aussi, c'etait genial.
    On se rhabille vite se rappelant que le match ne durerai pas eternellement. Elle me racompagne à la porte, elle me dit aurevoir et avec un petit sourire:

    - revien quand tu veu.
    - je n'y manquerai pas.

    J'ai le sentiment que je vai avoir dorénavant des mains très soignées.














  • Dans un style differend



    le deuxieme essai, pas vraiment dans la lignée du premier mais j'ai me suis un peu laissé aller sur ce coup là.

    Commentaire


    • Dans un style differend
      Peu importe ...



      Du moment que tu nous apportes du plaisir à la lecture... J'ai beaucoup aimé... Merci.

      Commentaire


      • Peu importe ...
        Moi qui pensai avoir été trop loin



        merci encore d'exprimer ta satisfaction, c'est très agréable, maisj'ai bien l'impression que tu es ma seule lectrice.
        j'ai par ailleur lu ce que tu avai ecris et suis conquis par ton verbe.

        Commentaire


        • Moi qui pensai avoir été trop loin
          Je ne vois pas...



          en quoi tu vas trop loin, tu restes soft dans tes textes, mais cela donne envie... Merci et heureuse de voir que mes textes te plaisent...

          Une dernière chose, continue à mettre de nouvelles histoires, afin de rêver un peu à chaque lecture, en attendant le retour de mon maître...

          Bisous, et encore merci pour ces petits moments de bonheur...

          J'ai une question : (je suis curieuse) quel âge as tu ?

          Commentaire


          • Je ne vois pas...
            Mon age ?



            j'ai 22ans.

            Commentaire


            • Mon age ?
              Merci...



              pour m'avoir répondu, et continu à poster des textes !!! Même si je suis ta seule lectrice, j'avoue adorer ce que tu écris...

              Commentaire


              • Sourire



                a part une orthographe à revoir et des répétitions qui se répètent un peu, c'est amusant, comme histoire, et à mon sens, tout à fait plausible.

                Bon stage en République dominicaine, donc

                Koutch

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2006-06

                publicité

                Chargement...
                X