publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Accompagnement, un rôle qui pèse

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Accompagnement, un rôle qui pèse



    Bonjour,
    C'est la première fois que je mets un post, mais les réponses de mon entourage sont trop tranchées et je cherche un partage d'expérience.
    J'ai perdu mon beau-père il y a 2 semaines d'un cancer du pancréas ; c'est allé assez vite car il a été diagnostiqué il y a 3 mois.
    Ma belle-mère et mon chéri (fils unique) n'ont quasiment pas d'autre famille que moi et depuis 2 semaines ma belle-mère est venue s'installer dans l'appart que l'on partage avec mon chéri. Le soutien que l'on apporte à ma belle-mère est une chose à laquelle je tiens, mais qui commence à me peser si bien que hier soir j'ai craqué auprès de mon chéri, qui m'a clairement dit que je devais mettre mes désirs de côté. Bref une nuit blanche.
    Le truc c'est qu'en plus du soutien, je dois gérer aussi la douleur de la perte de mon beau-père, et j'ai l'impression de passer pour une sans-coeur en me plaignant de cette situation. Je n'aime pas beaucoup mon rôle, mais je suis quelqu'un qui essaye d'aller de l'avant et l'immobilisme me fait peur.
    Si vous avez des conseils, je suis preneuse, je ne sais plus à qui me confier.
    Merci.

  • Accompagnement, un rôle qui pèse.



    Perdre la personne que l'on aime avec qui l'on a vécu toute sa vie est épouvantable, cela s'est passé il y a 2 semaines donc votre belle mère n'a pas encore totalement réalisé et sa souffrance commencera à s'atténuer dans quelques mois, mais là en ce moment vous ne pouvez pas lui reprochez son immobilisme, elle ne peut pas tout simplement avancer, je pense qu'elle se sent aimée par son fils et vous même et justement il se trouve que cela lui fait du bien ce qui va l'aider à se surpasser mais pas encore, c'est beaucoup beaucoup trop tôt, donc, je vous conseille de vivre heureux à trois, soyez heureuse, souriez, donnez de la joie, et si vos désirs doivent être mis de côté, oui, en effet, pour quelques mois peut être mais votre amour en sortira tellement fort, tellement beau, car IL N'Y A QUE L'AMOUR QUI COMPTE , l'amour de votre chéri et celui de votre belle mère, soyez heureuse, et laissez le temps faire les choses, pas de précipitation, car en effet on pourrait avoir l'impression que vous êtes sans coeur, donc DONNEZ ET VOUS AUREZ , croyez moi, faites cela ! vous vous rendez compte 2 semaines, ce n'est rien, elle est en pleine souffrance votre belle mère, si cela devait arriver à la mienne, je la garde près de nous tout le temps qu'il faut et toujours si c'est nécessaire et mon mari serait d'accord évidemment car il adore sa mère, nos enfants seraient d'accord aussi, rien n'est plus fort que l'amour, et pour nos désirs mutuels nous trouverons des solutions elles ne manquent pas. Soyez heureuse nunua ! à bientôt peut être !

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2009-10

    publicité

    Chargement...
    X