publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Plus que quelques semaines a profiter de maman

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Plus que quelques semaines a profiter de maman



    le 23 janvier 2007 maman apprenait qu'elle avait une tumeur au poumon.elle a fait de la chimio et la elle vient de faire 10 séances de radiothérapie.depuis une semaine, elle a beaucoup changé physiquement elle a le visage déformé tellement qu'elle est gonflée. depuis mercredi elle ne mange plus elle vomit. hier soir elle a été hospitalisée d'urgence. le medecin a voulu me parler en privé. et là il m'a dit que maman n'avait plus que quelques semaines a vivre. il m'a dit il ne faut pas compter en mois. son état s'est très vite aggravé.que dois je faire? faut il que je lui dise qu'elle est perdue ou faut il que je fasse comme si de rien n'était?il va falloir que je l'accompagne paisiblement.j'ai perdu papa il y a trois ans et je suis fille unique. la vie est cruelle.a 31 ans je vais etre seule au monde, je n'aurai plus de famille.je n'arrive pas a réaliser. depuis hier soir que je suis rentrée je ne fais que pleurer et me poser tout plein de questions. j'ai si peur!!!!!!!!!maman je t'aime bat toi montre leur que tu peux les faire mentir et continuer a vivre bat toi!

  • Courage



    Bonjour,
    Je lis ton message et suis très peinée pour toi. Oui parfois la vie est vraiment injuste.
    Je ne pense pas que tu doive lui dire je pense que quelque part elle c'est "préparé" car lorsque l'on a un cancer on pense toujours à un moment ou à un autre que l'on va partir. C'est si dur de savoir et de ne rien dire. Tu sais mon beau-père est également malade, un cancer du rein qui a métastasé au poumon et qui n'a pas été décelé à temps. Je suis la seule à savoir que c'est trop tard, lui pense que tout ira bien avec un peu de chimio, malheureusement il n'y a aucun espoir. Je ne veux pas leur dire car je pense qu'il faut qu'ils profitent pleinement des moments qui leur reste à passer ensemble, ils sont déjà assez stressés avec l'annonce de ce cancer alors je veux les laisser tranquilles. Mais chaque instant je pense à eux et me demande comment maman va réagir au fait d'être veuve une seconde fois. Je les pousse à faire toutes les choses qu'ils ont envie de faire, Survole des îles en hélico et en petit avion, voyages ... Je veux qu'ils profitent de la vie tant qu'elle est là.
    Il faut que tu profite toi aussi de ta maman, que tu lui dise toutes les choses que peut-être tu ne lui a pas dite, que vous passiez chaque instant toutes les deux et que tu lui adoucisse au maximum ce peu de temps qui lui reste.

    Je t'embrasse très fort et pense bien à toi. Si tu as envie de discuter je te laisse l'adresse de mon site et par la rubrique "contact" tu peux m'envoyer un mail.

    Courage à toi et à ta maman, je vous souhaite de tout coeur que les médecins aient pu se tromper.

    Annabelle (http://vivreamazone.wifeo.com)

    Commentaire


    • Courage,



      Personne n'est épargnée malheureusement , chaque etre est différent face à la maladie .Par ces quelques mots , je vous souhaite beaucoup de courage pour continuer à aider votre maman pour la soutenir dans terrible combat .A priori pour elle les choses ont évoluées rapidement mais dans le mauvais sens , c'est tout de meme incroyable . Pour mon amie agée de 62 ans atteinte aussi d'un cancer primitif au poumon mais généralisé au stade secondaire foie et os ,diagnostiqué le 01/02/2007, la maladie semble contenu par la chimio .elle vient de finir son premier protocole et le 16/07 nous avons le scanner de controle .Son moral reste bon en attendant le verdic .Quelle galère !!!Encore bon courage .Bisous .
      bernard

      Commentaire


      • Courage



        bonjour ton mot ma touché car j'ai moi aussi une maman et suis maman donc on ne peut pas rester insensible.
        je te souhaite beaucoup de courage, je pense que tu devrait devant maman faire comme si elle allée guérir ceci doit être trés dur et lui dire que tu l'aimes,tu vois moi je me dit le jour ou je serrai plus la comment vas faire ma fille qui est fille unique aprés-moi elle sera seule je me fait beaucoup de soucie alors essaye de le rassuré la je sais pas trop comment mais tu doit avoir les mot, je te souhaite beaucoup de courage,je prie pour ta maman
        bisous

        Commentaire


        • Merci pour vos messages



          merci pour vos encouragements.maman est sortie de l'hôpital hier alors qu'elle devait rester jusqu'à jeudi. Ils ont ouvert la porte et ils lui ont dit tout va bien vous sortez maintenant. je n'ai même pas été avertie. je n'y comprends rien du coup je n'ai pas vu de medecin et ils me laissent comme ça dans la nature sans plus d'explication.je trouve que son état est très primaire elle est très fatiguée et ne mange presque rien.elle a rdv jeudi avec l'oncologue. Je vais aller avec elle mais je ne vais pas pouvoir poser de questions puiqu'elle ne sait pas la gravité de son état mais moi j'aimerai avoir des réponses à mes questions qui sont nombreuses.aujour'd'hui je la regarde différement avec peur de la perdre. c'est un terrible secret a garder mais il faut que je lui donne envie de se battre

          Commentaire


          • Courage tient bon



            je suis nouvelle sur ce forum ton message a retenu mon attention. Voici en gros ce qui vient de m'arriver, mon époux a subi en novembre 2006 une opération assez lourde, laringectomie, curage des ganglions, car il avait un cancer du larynx, un mois de clinique, à sa sortie tout allait bien (si l'on peux dire), il a fait 30 séances de rayons qui se sont terminés en Février 2007, probléme pour manger, liquide, purée et complément alimentaire, bref dans l'ensemble ça pouvait aller, bien qu'ayant perdu du poids, déjà à l'origine étant assez mince. Fin avril, il a commencé à se plaindre d'une douleur dans une jambe, puis au niveau d'une côte, radio, scanner, puis le coup est tombé, cancer secondaire des poumons, nodules pleuro-parenchymateusese, ect.. Il ne mangeait presque plus, il allait du lit au fauteuil,tenait des propos incohérents, j'ai décidé de le faire hospitaliser pour qu'il puisse manger par sonde et retrouve un peu de poids, il est rentré à l'hôpital le 5 Juin et il est décédé là-bas le 9 Juin, ni lui ni moi nous nous attendions à cela. et j'en veux un peu aux médecins de l'hôpital et aux infirmières de ne m'avoir rien dit car il est décédé tout seul là-bas à 22 heures, et j'étais déjà partie. Il me laisse seule, j'ai perdu mon père également d'un cancer du poumon il y a 20 ans, et je me retrouve toute seule, j'ai ma mère qui a 86 ans, et habile à quelques kilomètres de chez moi, et un fils qui fait sa vie, prend soin de moi, mais habite également à 20 Km, voilà, donc je me retrouve pratiquement seule, et je dois dire que ce n'est pas tous les jours facile, entre le chagrin, la maison et le jardin à s'occuper et surtout tous les papiers que l'administration demande, il y a des jours ou j'ai envie de tout envoyer par la fenêtre.
            Alors courage, bas toi, accroche toi, et surtout prépare toi, la vie n'est pas comme l'on pense un long fleuve tranquille, lorsqu'il vous tombe quelque chose de grave sur la tête, il faut essayer de faire face.

            Commentaire


            • Pensées amicales



              Bonjour Greece,
              Un petit mot pour vous dire que vous n'êtes pas seule au monde, partout sur la Terre des gens se meurent pour atteindre le supposé paradis.
              Ma copine souffre d'un cancer des poumons qui est en train de l'emporter, je suis comme vous dans la détresse et j'attends sa libération à chaque instant. Elle souffre, ses enfants et son mari sont auprès d'elle, les médecins lui ont dit qu'elle était condamnée, et elle en est consciente.
              C'est un sentiment de colère et d'injustice que nous ressentons tous.Les spécialistes parlent de 48 à 72 heures, elle est sous morphine et n'a plus de chimio.
              A relire ce mot je me trouve égoiste car on ne peut pas dire que je vous remonte le moral.La vie est si décevante parfois.
              Je pense que votre maman devrait être au courant, inconsciemment elle doit s'en douter.La fille de ma copine se veut rassurante auprès de sa mère, elle la caline,lui apporte des petits plats et pense aux miracles.C'est surtout je crois pour garder des derniers instants de bonheur et de complicité.
              Je ne vous connais pas Greece,mais je pense à vous et vous soutiens.Montrez à votre maman votre dévouement,votre amour et souriez-lui,cela peut l'aider à endurer cette souffrance quotidienne.Permettez-vous de pleurer, d'hurler, d'en parler,on en a besoin.
              Amitiés. Emmanuelle

              Commentaire


              • Pensées amicales
                Merci



                merci beaucoup pour votre message,ça m'a fait chaud au coeur.beaucoup de courage a vous et à votre entourage.c'est atroce de voir ses proches dans une telle souffrance sans que l'on puisse rien faire.je fais tout mon possible pour qu'elle continue à se battre jusqu'au bout. c'est très dur de se dire que peut être bientôt elle ne sera plus là. j'essaie au maximum d'être au petits soins avec elle comme vous vous l'êtes avec votre amie.dès qu'elle progresse un peu je l'encourage. depuis une semaine elle a perdu 4 kilos mais depuis hier elle remange un peu ça me redonne de la force et "j'oublie" qu'elle est condamnée. j'en profite au maximum mais ce ne sera jamais assez. je ne sais pas ce que je vais devenir sans papa et maman. je ne peux pas imaginer cette vie toute seule.beaucoup de courage à votre amie, à sa famille et à vous son amie.

                Commentaire


                • Courage ma belle !!



                  Je viens de lire ton message par hasard. Comme quoi des fois ........
                  Je me suis mis dans la tête que j'avais un cancer des os car j'ai quelques douleurs dans les articulations. Elles s'évanouissent à côté de ta souffrance. Tu sais j'ai maintenant 47 ans et j'en ai vu plus d'un partir. Dans ma famille, mon entourage et mon métier (je suis gardienne d'immeubles). Je veux simplement te dire qu'il existe énormément de gens qui partent seuls dans la souffrance. J'ai connu trois "alcooliques" qui avaient "vomit"leur foies, deux suicidés aussi. Et la famille, je ne t'en parle pas parfois, on préferait ne plus en avoir.
                  Accompagnes ta maman du mieux que tu peux, même si tu as peur, si tu pleures, ou si tu vomit. Car le desespoir fait vomir aussi, crois moi, et balances ta hargne au bon-dieu, aux medecins, lâches-toi tout en étant près d'elle.
                  Elle sait, sois en sûre.
                  Ne la force pas à se battre, même si c'est très dur pour toi, mais penses à elle. C'est elle qui souffre. Et personne ne peut ressentir ce qu'elle sent dans ses tripes et dans sa tête.
                  Toi aussi tu vas souffrir moralement. Mais tu as toute la vie devant toi, la sienne se termine. Fais en sorte qu'elle se termine en beauté et elle sera encore plus fière de toi et partira rassurée en sachant que tu es maintenant armée pour le reste de ta vie.
                  N'y a t'il pas chose plus horrible de voir sa maman partir.
                  Que l'on ai 7 ou 77 ans. Une maman est une maman.
                  Mais c'est la vie, et nous n'y pouvons rien, sauf, quand à bout de souffle, on se relève, et on se dit, bon ok, d'accord, j'y vais, j'affronte .........
                  Alors, bon courage dans cette épreuve que nous sommes, avons été, ou serons des millions à vivre.
                  C'est toi, qui dois t'accrocher !!!
                  Bisous. Bea

                  Commentaire


                  • La force de la souffrance.



                    bonsoir greece, je viens de lire ton message et je suis trés émue car je suis passée par là il y a 5 ans mais pour moi c'est hier. Ma mére est morte en 4 mois d'un cancer du pancréas alors qu'elle était en pleine forme et le diagnostic est tombé comme un couperet du jour au lendemain : 4 mois à vivre sans aucun espoir.Ce cancer est une condamnation à mort car rien ne peut l'enrayer à l'heure actuelle (pas de chimio ni de rayon etc..=)Moi qui suis enfin qui me sentait comme toi j'ai trouvé une force dans cette souffrance que moi même n'aurait jamais supposer on n'a pas le choix de toute façon et tu verras tu l'auras toi aussi. Je ne l'ai plus jamais quittée pendant ces 4 mois et je l'ai aidée de mon mieux à partir car je ne pensais plus à ma souffrance mais à la sienne. Depuis que je suis née je n'ai jamais pu me séparer d'elle ni de mon père d'ailleurs (il est mort peu aprés )
                    j'avais des parents merveilleux mais aujourd'hui qu'ils ne sont plus là je vis avec eux chaque jour mais je n'ai aucun regret car je les ai tellement aimés et assistés qu'ils sont partis en paix et ça cest un grand réconfort pour moi.Alors bon courage tu vois tu n'est pas seule ya plein de monde qui pense à toi et qui compatit sans te connaître car malheureusement la mort fait partie de la vie et on y a tous droits . Enormes bizous.

                    Commentaire


                    • Mon expérience, si elle peut t'aider?



                      Bonjour, difficile de donner de conseils, chaque cas est personnel, mais en novembre dernier j'ai perdu mon frère de cette ... de maladie, il est parti en 4 mois après s'être battu.
                      Quand lemédecin m'a dit qu'il fallait compter en semaine (et ça n'a même pas été le cas) je pensais avoir mal compris!!! j'ai douté et espéré, en sachant au fond de moi que c'était la fin. J'ai suivi le conseil du médecin de ne pas aborder le sujet de la mort avec mon frère, on a fait comme si..... il savait certainement ce qu'il en était, mais inutile de parler concrètement de ça, s'il n'en n'avait pas envi. Je pense que c'est à ta ma maman d'aborder ce sujet avec toi, si elle le souhaite. Les hôpitaux ont des services d'aide psy pour accompagner la famille, fait appel à eux ça t'aidera et indirectement ta maman aussi.
                      Après il sera important de construire ta famille et ta vie ce sera le plus beau cadeau que tu pourras faire à la mémoire de tes parents et surtout de ta maman.
                      je te souhaite beaucouop de courage

                      Commentaire


                      • Bonjour ma puce



                        Tu aimes ta maman et ta maman t'aime c'est ce qu'il y a de plus beau dans la vie et même quand ta maman ne sera plus là, son amour restera car c'est cet amour qui t'a faite tel que tu es. Ne t'épuise pas trop, prends soin de toi autant que de ta maman. Et essaie de vivre après comme elle aurait voulu plus que tout au monde, bref essaie d'être heureuse. Je pense à toi et à tellement d'autres personnes qui souffrent de ce déchirement.
                        Courage.
                        Nicnac

                        Commentaire


                        • Courage à toi



                          bonsoir,
                          Je suis nouvelle sur le forum et ton message m'a bouleversé par le fait que maman nous a quittés en mars de cette année;
                          Tout a débuté par un cancer du sein, où elle a eu de la chimiothérapie, puis métastase pulmonaire traitée par chimiothérapie orale, en septembre 206, métastases cérébrales traitées par radiothérapie et cortisone ce qui lui donnait un visage de lune, puis chimio et là à la deuxième cure, épanchement pleural le poumon se remplissait d'eau, il a fallu ponctionner, elle a été très courageuse, l'eau et revenu et là il a fallu mettre un drain pulmonaire sous anesthésie générale en janvier 2007 mais après cette intervention son état a décliné, mais on ne nous a pas rééllement informés sur la durée, par contre la surveillante de l'hôpital insistait pour que l'on reprenne à nouveau la chimio et qu'elle parte en maison de repos. Elle est allée en maison de convalescence une semaine et elle a été réhospitalisée en urgence le dimanche suivant , elle ne pouvait plus respirer, elle désaturait très vite malgré l'oxygène au masque, pour nous laisser le lundi. nous l'avons accompagnée du mieux que l'on ait pu mais on regrette de n'avoir pas parlé de certaines choses avant, mais j'étais là quand elle a fermé ses yeux pour la dernière fois, et même si aujourd'hui cela fait quatre mois, le vide est là. Moi j'habitais à 240 kms de chez maman et heureusement que ma soeur était tous les jours à son chevet, elle n'a jamais affontré la maladie seule. Je te souhaite beaucoup de courage et si tu as besoin de parler, contacte moi, ne garde pas les choses que pour toi. c'est une maladie terrible et c'est très dur de voir les gens que tu aimes diminuer physiquement et psychiquement. Maman n'avait que 66 ans et je trouve que ce n'est pas un âge pour s'en aller. Si tu as besoin laisse moi un message.
                          Je t'embrasse et encore te souhaite un énorme courage

                          Commentaire


                          • ..



                            ton histoire ma bcp touché. ce qui tarrive nes pas du tout facile a vivre. je peux pas dire que je te compren malgré que j'ai perdu mon pere il y a un an ce né pa la mm istoire. mais je c ce ke cest de voir mourir kelkun au fil du temps c tres dur jai vu ma
                            tante mourir peu a peu c très dur. je veux ke tu sache a kel point je suis dsl de ce ki tarive et ke si tu a un soucis ou si tu a envie de parler sincéremnt je serais la pour toi.je suis triste pr toi le plus dur c ke tu soi fille unique. jsp ke tu aura du monde derniere toi pour te soutenir. a bientot. tien bon mm si c pas du t facile. je suis avc toi si tu ne va pa bien. amicalment. Perrine.

                            Commentaire


                            • Les medecins se trompent parfois



                              j'ai autour de moi 3 exemples marquants :
                              ma belle soeur (cancer du poumon)n'avait que 6 à 12 mois à vivre, son mari en avait été informé (pas elle), cela fait 7 ans elle est en remission, et en pleine forme.
                              une amie cancer du sein et des cervicales : les medecins lui ont dit si vous ne marchez pas dans les 15 jours, vous resterez tetra. plus d'un an après et de la rééducation elle a senti ses jambes se réveiller et des sensations au niveau de l'anus et encore un an de plus et bien qu'elle soit condamné à porter un corset à vie elle marche avec des béquilles.
                              Et le dernier exemple c'est la soeur de mon infirmière on ne lui donnait que quelques mois de vie ,cela fait plus de 1O ans (elle n'a jamais su le pronostic que les medecins lui avait donné)
                              On a découvert à mon mari le 2 février un cancer du poumon avec métastase a la dorsale D1 bien que cette dernière traitée par radiotéraphie se soit stoppée, celle du poumon a pris de l'ampleur et il y en a maintemant au rein, au foie et dans ls os. Moi seule le sait, je ne lui dirai rien car je ne veux pas le décourager et lui oter l'envie de se battre. Mais c'est prise de tête avec cette maladie (il risque la tétraplegie, ça il le sait)donc pas d'effort pas de mouvement brusque, pas de poids à soulever, je stresse en permanence; malgré tout je prend la vie comme elle vient. Mardi on recommence une autre séance de chimio et puis on verra bien. La pneumologue m'a dit elle même que chaque cas est différent et qu'il ne save pas ou ils vont. Alors pourquoi donne t'il des pronostics de vie, c'est un peu absurde et dégueulasse.
                              En tout cas bon courage, entoure bien ta maman, c'est ce que je fais avec mon mari. ILS EN ONT BESOIN;
                              je t'embrasse

                              Commentaire


                              • Merci et beaucoup de courage àvous aussi



                                je suis très touchée par tous vos messages de soutien et d'encouragement. ça me fait du bien de vous lire et de voir à quel point vous comprenez car vous aussi vous avez un proche de malade ou qui est parti. chaque message que je lis me fais pleurer mais je me sens soutenue.
                                la semaine derniere maman était bien mais là ça y est elle recommence à décliner. elle a le visage tout déformé tellement qu'elle est enflée, ça me fait si mal de la voir comme ça, j'essaie de ne pas lui montrer mais c'est dur.aujourd'hui elle refait une séance de chimio et je sais que ça fait être très dur.je me demande si ça n'acélère pas la maladie.elle commence à baisser les bras, ça lui porte à la tête de se voir comme ça dans la glace et moi qui suis si impuissante.hier on a passé la journée chez sa meilleure amie, ça lui a fai du bien mais à moi ça m'a donné le cafard, je me suis dis si ça se trouve c'est la dernière fois QU'elle va là-bas.depuis hier je n'ai plus le moral, je craque dès que je suis seule.
                                merci encore à vous tous

                                Commentaire


                                • Merci et beaucoup de courage àvous aussi
                                  Il faut tenir bon pour elle.



                                  Bonjour greece, je sais que tu es dans une période très difficile, parceque l'on n'accepte pas de voir les personnes que l'on aime nous quitter. Si son visage est enflé, c'est du au effets secondaires de la corticothérapie. Il faut que tu profites de tous les instants que tu peux passer avec elle.
                                  Si tu veux parler tu peux me contacter, je te laisse mon adresse mail et ainsi je pourrai te donner mon téléphone.
                                  Allez courage, je pense bien à toi.
                                  yo.teys@orange.fr

                                  Commentaire


                                  • Non, greece



                                    tu n'es pas seule. Je suis très loin de toi mais je t'assure que je compatis. Je ne dirais rien, mais j'essaierais de l'assister avec beaucoup d'amour dans ce passage obligé. même si tu n'en as pas l'habitude, prie d'abord seule pour demander à Dieu de l'aider, d'adoucir ce moment et que tout se passe bien au moment et après, pour toi-même, que tu ne sombres pas dans la tristesse. Et puis, je lui tiendrais la main et prierais avec elle si elle peut parler, ou à mi-voix. Cela l'apaiserait. Ma mère est partie en janvier 2007 et tout s'est bien passé. Courage et force!

                                    Commentaire


                                    • Si cela peut t'aider !



                                      Et si tu es toujours dans le forum. Je suis de tout coeur avec toi, il faut que tu sois forte, je sais que c'est facile à dire, mais, sache que ta douleur ne facilite pas les choses et je sents que tu le sais. Le dire ou ne pas le dire à ta maman, dépend de son caractère. Personnellement, on m'a diagnostiqué un stade 5... La pilulle a été dure à avaler, mais, il m'était important de regarder mon "ennemie" en face. J'ai également déjà eu à me battre contre elle (la mort), il y a quelques années. Je fais parti de ces personnes qui sont "passées" par le tunnel, celui où l'on va vers la lumière. Alors je te le dis, n'est pas peur, là où ta maman s'en va, elle sera bien. C'est un lieu où l'on entend tout, on sent tout, on voit tout, mais l'on entend rien, on ne sent rien, on voit rien, seulement une douceur "watteuse" infinie. cela peut te paraître sibyllin, mais c'est une "réalité". Ni l'espace, ni le temps ne sont. Seulement un bien être extraordinaire et inexplicable. La seule chose qui pourrait "brouiller" tout cela, c'est l'attitude de ceux qui reste. Pour aider ta maman, tu dois "accepter" (ton accord est important)son envol. Elle ne te quitte pas toi, elle quitte sa vie ici-bas, pour retourner dans l'UNITE. Ce n'est pas pareil crois moi. Je suis de tout coeur et très très fort avec toi.

                                      Commentaire


                                      • Merci et beaucoup de courage àvous aussi
                                        L'important ,je crois !



                                        C'est d'etre auprès d'elle et de l'accompagner ,calmement , sereinement et sans rien dire ,vers l'espace de paix qui l'aspire inexorablement .il n'y a rien d'autre à faire ,les medecins le savent , elle le sait et le ressent certainement aussi .Elle sera parfaitement rassurée par votre présence .l'important aussi est de faire perdurer la grande oeuvre de vie qu'elle a accomplie avec vous .La vie ce n'est peut etre qu'un perpétuel recommencement...
                                        bon courage

                                        Commentaire


                                        • Mamamn est hospitalisee




                                          depuis jeudi maman est rentrée à la clinique.elle était si faible et souffrait tellement que j'ai décidé de la faire hospitalisée;aujourd'hui je culpabilise d'avoir pris cette décision;biensûr je ne l'ai pas fais sans son accord mais elle depuis qu'elle est là bas elle déprime et veut rentrer à la maison je la comprend mais j'ai fais ça pour son bien.les medecins ne font pas grand chose.hier elle a passé un scan mais je n'ai pas encore les résultats.elle ne fait que pleurer et c'est de ma faute.je me sens coupable.je ne sais pas jusqu'à quand elle est hospitalisée mais j'espère qu'elle va très vite rentrée

                                          Commentaire


                                          • Soit courageuse



                                            je suis une personne de 60 ans qui te répond soit courageuse
                                            la vie na pas que les bons cotés, si tu as besoin de te confier de parler je saurais t'écouter car je vie la même chose que toi a part que moi c'est mon mari et le pire c'est qu'il souffre beaucoup mais on ne me dit rien. on me dit parfois que cela pourrait aller trés vite. je penserais beaucoup, a toi car du courage il en faut, ne baisse pas les bras car malgré tout le vie
                                            continue, mais si tu as besoin de parler e'être écouter je
                                            t'ouvre mon coeur, ma maison afin que tu ne sois pas seule.
                                            COURAGE COLETTE

                                            Commentaire


                                            • Coucou greece



                                              C'est la première fois que je viens sur ce site parce que malheureusement on vient d'apprendre que mon père est atteint d'un cancer de la plèvre et j'avais besoin de trouver un endroit où pouvoir me confronter avec les autres.

                                              Ton histoire me fait beaucoup de peine, c'est vraiment ce dont j'ai peur, le fatidique "ne vous attendez pas à grand chose...".

                                              Personellement je pense que c'est mieux ne rien dire à ta maman. Dis-lui seulement si elle le demande, mais je pense quoiqu'il en soit qu'elle le sait parce que qui va mourir bientot le sent..

                                              J'espere en tout cas que les medecins se sont trompé. Tu sais je connais quelqu'un a qui on a dit la meme chose à propos de son pere...19 ans sont passés et il est encore vivant et en pleine santé...Malheureusement nous ne savons pas ce que l'avenir nous reserve.

                                              Vis chaque instant comme si c'était le dernier...

                                              Donne nous des nouvelles.

                                              Graziella.

                                              Commentaire


                                              • Coucou greece
                                                Les nouvelles ne sont pas bonnes



                                                dans la nuit de vendredi à samedi je l'ai trouvé parterrre hurlant tellement qu'elle avait mal.elle a eu un vertige suite à de terrribles douleurs abdominales.heureusement que je vie avec elle, j'ai vite appelé les pompiers.depuis elle est hospitalisée.elle a des métastases partout et surtout au foie d'où ces douleurs.le transit ne se fait plus et ... est très mauvais signe selon l'infirmière.hier, elle était si bien on n'aurait même pas dit qu'elle était malade.mais ce matin l'hopital m'a téléphonait pour me dire qu'elle faisait une crise.je suis arrivée en catastrophe avec cette terrible angoisse de savoir comment j'allais la trouver.elle a tellement changé depuis hier, il l'on drogué a fond pour qu'elle n'ai plus mal.aujourd'hui elle a réalisé la gravité de sa maladdie.elle disait que c'était juste l'artose qui lui faisait mal.ce matin elle a posé des questions à l'infirmière et a demandé s'il y avait des métastases à sdon foie.comment tenir le coup quand maman dit je ne vais pas mourrir et qu'il faut la regarder dans les yeux et lui NON TU VAS VIVRE. c'est très dur mais je l'ai fait car pour moi c'est la seule issue possible.j'ai peur d'entendre ce téléphone sonner. j'ai peur. je suis toute seule et sans ma maman je ne sais pas ce que je vais devenir.

                                                Commentaire


                                                • Elle est partie ma petite maman



                                                  le 27 septembre à 13h30 maman est partie sans savoir qu'elle était condamnée.j'étais là et je n'oublierai jamais ces quelques heures ou je la regardais, la pauvre, elle était un peu dans le coma, je ne sais même pas si elle s'est rendue compte de ma présence.jusqu'au bout j'ai cru qu'elle allait s'en sortir.je lui disais de continuer à se battre, que je l'aimais.puis peu à peu elle s'est endormie mais je n'ai pas compris quand elle s'est endormie pour l'éternité, ce n'est pas possible.Puis l'infirmier a dit c'est fini.
                                                  aujourd'hui maman à retrouver papa mais ils me laissent toutes seule, abandonnée.comment vais je pouvoir surmonter ça.je n'ai plus envie de me battre me battre pour qui?

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X