publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le dire ou se taire

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le dire ou se taire



    bonjour,
    Nous venons daprrendre ce matin, que mon beau pére a un cancer generalisé, il n a plus d éspoir. Il rentre chez lui lundi.
    La question se pose doit. on lui dira la vérite ou non?
    Mon avis est de dire la vérite car je pense que c ést de sa vie qu íl sagit et peut etre quíl a des dernieres volonté avant de mourrir, des choses á dire avant de partir. Mais la decision ne mappartient pas , ceux sont la famille de mon mari qui vont en parler .
    Avez vous vécu une situation similaires ?
    merci pour vos témoignages

  • Bonsoir teresa



    Je n'ai pas connu de situation similaire, c'est à dire à savoir si je devais dire la cruelle vérité ou pas ; j'ai vu des personnes malades, condamnées, j'en ai même accompagnées ; c'est déjà difficile. Mais elles connaissaient leur fin prochaine, donc je n'ai pas eu à résoudre le problème que tu exposes.
    Je pense qu'il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles, tôt ou tard ils sauront; tôt ou tard ton beau-père se rendra compte de son état. Je trouve qu'il faut respecter sa vie et son corps et son âme, c'est son seul bien. Pour moi il faut le lui dire afin qu'il gère sa fin de vie et même son "après-vie". Je ne parle pas d'un au-delà incertain mais de ses dernières volontés pour sa famille, pour le devenir de ses biens et des siens.
    Il faut estimer son caractère, sa force, sa capacité à comprendre et à assurer, à regarder les choses en face. Il faut savoir s'il est capable d'affronter la vérité.
    Mais ce serait moi (non suicidaire) je voudrais savoir.
    Je ne sais pas si je peux t'aider beaucoup, c'est mon avis, je ne détiens pas forcément la solution idéale.
    Bon courage à vous tous dnns cette épreuve, vous devrez tous être très forts.
    Bisous
    Cha

    Commentaire


    • Salut,



      nous sommes en train de vivre la meme le dire ou pas??? mon grand-père est rentré lundi, opéré hier et ils on découvert métastase colon, foie verdict dernier stade, pour 2 mois. aujourd'hui il fait une embolie pulmaire suite à l'opération, plus que quelques jours. que faire? pour ma part, je dirai pour toi et pour mon cas, rien du tout, autant que leur dernier moment soit insouciant, lége'r avec la famille, chez eux si possible. stresser dans les dernier moment de sa vie, ça mene à quoi?
      je suis si triste . quelle salo... biz et bon courage à toi.

      Commentaire


      • Slt



        J'ai vécu ce que ta belle-famille vit actuellement avec ma mère au mois de Mars. L'annonce du diagnostic et le choix de le dire ou non. Moi et mon père avont décidé de ne pas lui dire et je pense actuellement avoir bien fait.
        Lorsque ma mère est rentrèe chez elle, elle était encore lucide malgré son cancer au cerveau.Nous avons donc pu vivre encore quelques bons moments. Je pense que si elle aurait su tout de suite le déroulement des choses, elle ne se serait pas battue. Et puis au bout d'un moment elle s'en est rendu compte et elle nous en a parlé (comment, où ...) cela a été dur pour nous mais on l'a écouté. Elle se sentait prête à en parler même si elle avait peur de la mort.
        Voilà un peu mon histoire, mais à mon idée ton beau-père va se rendre compte de son état de santé et je pense qu'il comprendra seul.
        Je pense très fort à toi et à ta famille. Bisous.

        Commentaire


        • De mon côté...



          Je suis pour dire la vérité au malade.

          Déjà cela lui permet de faire face, et dans ce cas, quand il n'y a plus d'espoir, de mettre ses papiers en ordre, de vivre ces derniers instants avec ses proches sans qu'il n'y ait de malentendus.

          Et bien souvent, j'ai pu le vérifier, le malade SAIT inconsciemment qu'il est malade, gravement (rien que par ces symptômes), et de voir son entourage qui lui ment peut être très douloureux.

          Mais bon c'est mon avis, je pense aussi qu'il faut tenir compte de la personnalité de la personne, se laisse-t-il abattre facilement, est-il capable d'entendre la vérité... Certains parfois, même placés devant l'évidence, refusent le diagnostic. Ce n'est certainement pas une chose facile d'annoncer une chose pareille à quelqu'un.

          Bon courage à vous,

          Pascale

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2004-11

          publicité

          Chargement...
          X